Le mois de janvier 1910 est très pluvieux (147 mm à Genève). L'Europe connaît des inondations désastreuses, notamment à Paris où la Seine atteint une hauteur record.

 

18 au 20 janvier 1910 - Tempête et inondations catastrophiques

Les tempêtes venues de l'atlantique attaquent l'Europe avec une vigueur extrême; sur toute la région, pendant 48 heures, la pluie n'a cessé d'être battante, accompagnée d'un vent qui ne l'est pas moins...

Le Lac de Joux est monté de près d'un mètre, ce qui ne s'était jamais vu... de nombreux riverains se retrouvent les pieds dans l'eau. Un autre "jamais vu" est que ce lac, qui habituellement gèle tous les hivers, n'a cette fois ci pas la moindre parcelle de glace !  A Mouthe on a enregistré un cumul de pluie de 144 mm en moins de 24 heures !

Voilà près de 8 jours que le lac Léman est perpétuellement démonté, surtout le Haut-Lac. A Montreux les quais menacent de s'effondrer.

Le Val-de-Travers, de Fleurier à Noiraigue, "ne forme plus qu'un lac"...  Tous les cours d'eau du Jura débordent.

Le Valais est aussi très touché; Sion se retrouve les pieds dans l'eau avec la pluie est tombée drue non stop pendant 48 heures, et le débordement de la Sionne.

Les températures sont très douces, surtout les minimales (min. 7.3°C le 19 et 6.7°C le 20 janvier à Genève).

19100120

 

3 février 1910 - Violente tempête avec redoux sur le sud-ouest de la France.

 

22 au 26 février 1910 - Très doux, il fait 15.8°C à Genève le 22.

 

31 mars 1910 - Glacial.

Il fait jusqu'à -4.6°C à Lausanne le 31 mars, et 0.0°C au plus chaud de la journée. A Genève les valeurs sont un peu moins basses (min. -2.2°C, max. 3.8°C).

De l'air glacial envahit une bonne partie de l'Europe jusqu'au 2 avril; il neige et gèle beaucoup dans le midi de la France (25 cm de neige à Perpignan), et aussi en Italie.

 

16 avril 1910 - à Voreppe (Isère) la foudre s'abat sur le clocher de l'église.

Forte chute de température, il ne fait pas plus de 7.7°C à Genève contre 20.3°C deux jours plus tôt.

 

2 au 4 mai 1910 - Très froid, il gèle le 3 mai à Genève avec -0.2°C.

 

8 au 12 mai 1910 - Très froid et gelées

Le froid est particulièrement sévère le 10 mai: on relève -8°C à Saint-Cergue, -12°C à La Cure, -2°C à Rolle et à Begnins, -1.4°C à Genève.

Il fait aussi -6.0°C à Chamonix.

Le 11 mai il ne fait pas plus de 8.3°C à Genève.

 

19 et 20 mai 1910: Coup de chaleur avec 27.9°C à Genève le 19.

 

4 juin 1910 - Orage de grêle dans le Nord vaudois, le Vully et le Seeland

Après une forte chaleur, un formidable orage de grêle s'abat entre 18 h et 18 h 30 dans le secteur de Baulmes; les grêlons gros comme des noix hachent les cultures, les arbres sont dénudés. La colonne de grêle se déplace ensuite sur le Vully et la région d'Anet, où l'on récolte des grêlons de 30 grammes.

Il se produit une tornade (EF 4) à Ostrhauderfehn (Basse-Saxe).  Il y a de très fortes chaleurs à Berlin.

 

10 juin 1910 -  le mois est très orageux et pluvieux, avec de fréquentes inondations

Gros orage à Nyon et les alentours; A Lausanne le ciel reste longtemps menaçant avant que l'orage éclate et ne transforme les rues en torrents; la pluie persiste toute la soirée.

Le Lac de Bienne est très haut, il atteint même son niveau des inondations de janvier, il "remonte dans le lac de Neuchâtel" par le canal de la Thielle; les jetées sont sous l'eau.


14 et 15 juin 1910 -  Gros orages avec des inondations mémorables particulièrement dans l'est de la Suisse, mais aussi à Brig. 21 cantons sont concernés par les intempéries.

Il fait très frais avec pas plus de 16.4°C à Genève le 14 juin.

 

21 juin 1910 - Gros orage sur Evian et ses environs, après la journée la plus chaude du mois (29.3°C à Genève).

 

4 juillet 1910 - La neige à 1200 mètres !

L'été 1910 est si frais et pluvieux qu'on le compare volontiers à l'année 1816, "l'année sans été". Dans les campagnes il est souvent ressenti pire que l'été précédent, 1909, qui était déjà fort médiocre. Dans les champs on doit souvent faucher à la main - quand on le peut - car les machines agricoles s'empêtrent sur les chemins boueux dès qu'elles sont trop chargées...

Du 1er au 8 juillet la fraîcheur est vraiment remarquable.

La journée du 4 juillet est la plus automnale par sa pluie persistante, et surtout ses basses températures !

Il fait 8.7°C à Genève et on ne dépasse pas 15.0°C au plus chaud de la journée.

Les Alpes ont une allure de plein hiver, plâtrées avec partout de la neige à partir de 1600 mètres.

La neige s'abaisse même à 1400 m à Leysin, mais aussi du côté de Chambéry, en Maurienne et en Tarentaise. Dans l'Oberland bernois les flocons s'invitent même à 1200 mètres !

 

Le 6 juillet il ne fait pas plus de 8.0°C à Chamonix.

Les 6 et 7 juillet on ne dépasse pas 15.8°C à Genève.

 

10 juillet 1910 - Forts orages sur le nord Vaudois, à Bonvillars les chemins sont ravinés. Sur toute la région, entre le 10 et le 17 juillet "il tonne tous les jours".

 

17 juillet 1910 - le gros orage de Bex

Un orage qui est resté longtemps en mémoire des habitants de la région, puisqu'on en parle encore des décennies plus tard...

L'orage, très pluvieux, mais aussi accompagné de grêle et de foudre, s'abat de 17 h à 19 h sur tout le Chablais vaudois. A Bex, la Gryonne et l'Avançon débordent à deux reprises; ce dernier se répand dans les rues du centre de la ville; la gare de Bex est sous l'eau. On ne compte plus les vignes ravinées, les ponts et les chemins emportés.

A Aigle et Yvorne, la situation est pareille, avec beaucoup d'eau dans les rues.

Des inondations ont également lieux aux Diablerets et au Sépey, suite à un éboulement qui a obstrué le cours de la Grande-Eau en amont et qui a provoqué un lac d'accumulation.

La ville de Saint-Maurice s'est également retrouvé les pieds dans l'eau.

Un autre violent orage secoue le pied du Jura. Yverdon, Vallorbe, L'Abergement, Bretonnières, Mathod, Suscévaz sont les plus touchés. Des grêlons gros comme des noix sont récoltés à Vallorbe et Bretonnières.

La semaine a d'ailleurs été très orageuse puisqu'on rapporte qu'il a "tonné tous les jours".

 

22 juillet 1910 - Il fait 32.2°C à Genève. C'est le seul jour du mois où la température a dépassé les 30°C.

 

24 au 28 juillet 1910 - Très frais. Il fait 7.3°C à Genève le 27.

3 au 8 août 1910 - Très frais. Il fait 7.6°C à Genève le 7 août et 7.9°C le 8 août.

Paradoxalement, le 6 août il y a un record de chaleur aux îles Shetland (Écosse), avec 28.0°C.

 

15 au 21 août 1910 - Chaud. La seule période de chaleur de l'été 1910. Il fait 30.5°C à Genève le 20 août et 31.5°C le 21 août, avant une nouvelle chute brutale de la température.

 

26 août 1910 - Orage sur Genève. Ce mois d'août est également très orageux.

 

31 août 1910 - Trombe sur le lac de Constance.

1er au 14 septembre 1910 - La fraîcheur est assez persistante.

 

29 septembre au 1er octobre 1910 - Chaud. Il fait 24.2°C à Genève le 30 septembre.

 

Novembre 1910 est très pluvieux avec 188 mm et 20 jours de pluie à Genève.

6 novembre 1910 - Froid. Il ne fait pas plus de 6.4°C à Genève.

8 et 9 novembre 1910 - Doux. Il fait 15.2°C à Genève le 9 novembre.

 

23 novembre 1910 - Froid. Il fait -22.0°C à Chamonix, et -6.8°C à Genève.

 

7 au 17 décembre 1910 - Très doux.