05 juillet 2018

2 / 3 juillet 2018 - Une longue nuit...

Ce lundi 2 juillet devrait marquer le retour des orages sur la région lémanique, après trois semaines de "vacances"...

Les modèles ne sont pas tous d'accord, mais il est souvent entrevu des orages isolés en deuxième partie de journée, et une onde orageuse pour la nuit suivante.

Le matin, il y a des bancs de cumulus assez déchiquetés.

20180702 001

 

La journée est encore très chaude. Il fait jusqu'à 33.3°C à Genève, 34.1°C à Sion.

Vers 15 heures, alors que les cumulus restent modestes sur le Jura, un orage sérieux éclate dans l'oberland Bernois, d'Interlaken au Grimsel.

20180702 003

Vers 18 heures, la convection s'intensifie brusquement sur le Jura, avec d'imposants congestus qui ne tardent pas à générer une enclume

20180702 006

20180702 010

 

Sur le Chablais, aussi, il y a des enclumes.

20180702 017

 

En revanche, l'horizon sud-ouest est pour l'instant dégagé d'orages. Les orages les plus "proches" dans cette direction se trouvent sur les Cévennes et le Forez, et ne semblent pas progresser plus avant.

Vers 20 heures, le ciel devient plus calme, les cumulus sont davantage déchiquetés. Les poussées verticales restent en revanche bien palpables.

20180702 027

 

Reste à savoir comment se placera le forçage de cette nuit, et s'il aura lieu...

 

Je décide de me positionner vers Mont-sur-Rolle. Arrivé sur place à 21 h 20, il y a un beau congestus illuminé par les derniers rayons du soleil.

20180702 030

20180702 031

 

Il fait encore très chaud, la température avoisine les 25°C à 27°C.

Vers 22 heures, alors que la nuit s'installe peu à peu, d'autres tourelles convectives s'élèvent en direction de l'est, plus ou moins au-dessus du Jorat:

 

20180702 057

 

Les tourelles s'élargissent peu à peu pour au final fusionner ensemble. Les têtes cumuliformes ont une étrange lumière, comme si une sorte de "soleil nocturne" les éclairait...

20180702 061

 

22 h 25: le sommet du système convectif commence à s'étaler en enclume. Les premiers flashes apparaissent d'abord sur la droite, assez loin.

20180702 062

 

Les flashes deviennent plus lumineux. Puis il y a des éclairs internuageux.

20180702 064

 

Et même un impact, assez loin tout à droite...

20180702 067

 

L'activité électrique, d'abord très parcimonieuse, devient plus abondante à 23 heures.

La tête de l'enclume s'illumine d'éclairs internuageux, parfois très lumineux.

20180702 068

20180702 077

20180702 078

 

23 h 10: L'orage au nord-est s'affaiblit peu à peu; les décharges s'espacent de plus en plus. Une autre cellule, en direction du Chablais, au sud-est, vient d'éclors. La aussi, des décharges intranuageuses et parfois internuageuses.

20180702 081

 

D'autres flashes en direction du sud et du sud-ouest indiquent la présence d'autres orages, mais l'activité électrique est plus que parcimonieuse.

Il est 0 h 40 lorsque je décide de rentrer.

Un fort orage sévit à l'ouest de Lyon. La plupart des modèles ne voient pas cet orage atteindre le Léman. Mais on ne sait jamais...

Après un petit moment de sommeil, bref aperçu des cartes:

20180702 099

 

20180702 100

 

L'orage qui canarde la région lyonnaise poursuit sa route vers la Bresse. Cependant, ce déchaînement électrique n'est pour l'instant guère visible de chez moi; juste un petit flash de temps en temps.

Mais une petite cellule a éclos plus à l'est, plus ou moins sur la Vallée Verte, derrière Thonon.

2 h 40: je me trouve au point de vue près de chez moi à Prilly; la petite cellule des hauts de Thonon génère un peu d'électricité, très espacée. Deux impacts, tombés loin d'où je m'attendais, se retrouvent hors cadre...

20180702 104

 

En attendant de voir si l'orage "lyonnais" a une chance d'approcher, je me dirige au bord du lac, à Saint-Sulpice.

Vers 3 h 20, l'orage "de Thonon" donne un peu d'électricité sur le Haut-Lac, mais uniquement intranuageuse.

20180702 108

 

Vers 3 h 45, les flashes semblent être plus nombreux derrière le Jura. Avant de rentrer, je fais un crochet à Denges, qui est tout près.

Alors que le merle se met déjà à chanter (il n'est pas encore 4 heures...), ça se met à flasher de tous les côtés vers l'ouest et le sud-ouest.

C'est un orage sérieux qui aborde la région genevoise.

Il y a souvent des impacts.

20180702 112

20180702 114

20180702 126

 

L'orage s'approche assez lentement. Les impacts sont entrecoupés de très nombreuses décharges intranuageuses, presque une toutes les 3 secondes, au plus fort de l'intensité.

A 4 h 30, les impacts deviennent plus lumineux et bien dessinés.

20180702 129

20180702 132

20180702 133

20180702 134

20180702 135

Le temps est encore sec à Denges, avec juste un peu de vent. Il fait encore près de 23°C...

20180702 136

20180702 138

 

Sous cet impact, il y a un power flash:

20180702 139

20180702 140

 

20180702 141

 

20180702 142

 

 

20180702 145

 

Vers 5 heures, alors que le jour pointe peu à peu à l'opposé, les décharges deviennent plus dispersées et plus souvent intranuageuses. Je décide de rentrer pour au moins dormir un peu...

Peu avant d'arriver à la maison, j'essuie une première averse.

L'orage aborde la région lausannoise.

20180702 147

 

20180702 149

 

Entre 5 heures et 5 h 30, c'est le déluge, accompagné de quelques éclairs "surpuissants" qui font parfois tout vibrer. L'un d'eux tombe même à 500 mètres... Un joli coup de canon...

Vers 6 heures, le tonnerre s'estompe et l'orage s'éloigne peu à peu vers le nord-est. Un réveil en fanfare, pour la ville de Berne notamment.

Posté par rodac à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06 juillet 2018

La situation du 3 juillet 2018

Après la fin de nuit très orageuse, ça se calme en matinée.

Le ciel bleu pointe au sud-ouest, annonçant le retour du soleil.

20180703 002

 

L'orage de la nuit poursuit sa route vers la Forêt Noire, on voit bien la masse nuageuse, avec curieusement un "trou" au milieu...

20180703 003

 

En début d'après-midi, les cumulus sur le Jura ne sont pas très menaçants.

20180703 006

 

Pourtant, peu de temps après, vers 16 h, des orages sont déjà là !

20180703 011

 

On voit au loin la frange nuageuse amenée par les orages survenant du Massif central à la vallée de la Saône. Le flux est orienté ouest.

20180703 014

 

Le soleil finit par se cacher derrière les enclumes du Jura. Quelques coups de tonnerre se font entendre, avec en prime un magnifique champ de mammatus. Ce sont les plus beaux que j'aie pu observer depuis l'orage du 7 juin 2015.

20180703 028

 

20180703 029

20180703 031

 

Des averses se succèdent sur le pied du Jura, puis sur le Petit-Lac.

20180703 048

20180703 058

 

Des congestus bourgeonnent rapidement sur le Chablais. On voit aussi la bordure de l'enclume "léché" par le sommet du congestus.

 

20180703 055

 

La soirée est plus calme, avec un superbe coucher de soleil flamboyant.

20180704 022

 

Pas d'orage pour la soirée, ceux-ci sont repoussés loin au sud par le flux qui a provisoirement basculé au nord-ouest.

Posté par rodac à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

4 juillet 2018 - Début de nuit orageux

Une soirée à surveiller.

Pour ce mercredi 4 juillet, les modèles sont presque "à l'unison". Tous voient une vague orageuse passer autour de 23 heures sur la région lémanique, par le sud-sud-ouest. Cela diverge un peu pour ce qui est de l'intensité.

Le matin est bien ensoleillé (Tn 18.7°C chez moi à Prilly).

Dès midi, les congestus fleurissent le long du Jura, assez mal structurés.

20180704 035

 

Quelques uns d'entre eux arrivent à générer une enclume, souvent accompagnés de virgas.

Vers 15 heures, il y a de curieux nuages.

D'abord, cette "plume de Dordogne". Curieusement, ce cirrus très allongé est le prolongement d'un orage né dans la Dordogne, et qui a traversé presque toute la France pour arriver jusqu'ici...

20180704 037

 

Un autre nuage curieux, peu après: on dirait un cygne en vol !

20180704 042

 

Vers 17 heures, le ciel se voile et devient plus laiteux, la convection se raréfie.

Il s'agit du panache d'orages ayant pris naissance sur le Massif central. Alors que les précipitation prennent un flux presque plein sud, le panache, lui, suit un flux presque plein ouest !

20180704 045

 

Vers 19 heures, le soleil revient, le ciel a un aspect calme et pas menaçant.

20180704 049

 

Une "frontière" nuageuse très nette, faite de la bordure des enclumes orageuses, va des Pyrénées au Jura !

20180704 052

 

Pour ce qui est des orages prévus en début de nuit, il s'agit d'un forçage qui devrait débuter autour de Grenoble avant de remonter vers le Léman en s'amplifiant.

Cela semble commencer comme prévu: à 19 h 30, une première cellule éclate près de Grenoble, suivi par d'autres sur le Vercors, la Chartreuse et le Nord-Isère. Les orages d'abord modestes prennent de l'ampleur.

20180704 051

 

Pour cette soirée, je décide d'aller sur la corniche du Dézaley, près de Chexbres. Je n'y avais pas été depuis début avril. J'arrive sur place à 21 h 30.

Le vent souffle très fort, et plus précisément le "dézaley", venant des hauteurs et plongeant dans le lac. J'avais eu la même situation le 8 juillet de l'an dernier, qui avait vu arriver un superbe orage.

A peine arrivé que je peux déjà apercevoir des éclairs, très lointains.

A 21 h 50, les feux de tempête sont enclanchés sur la totalité du lac.

Au départ, le ciel au sud-ouest n'a pas un aspect bien menaçant:

20180704 004

 

22 h 06: alors que je tire une photo pour vérifier l'exposition, un éclair tombe au même moment !

20180704 007

 

En dix ans, ce doit être la troisième ou la quatrième fois que j'attrape un éclair "à main levée" !

Vers 22 h 25, il y a quelques internuageux par derrière la rive savoisienne du lac:

20180704 010

 

20180704 011

 

22 h 55: Après un temps mort de près d'une demi-heure, il y a à nouveau des éclairs internuageux, puis des impacts.

Les éclairs sont très "filamenteux", donnant l'allure d'un grand plat de spaghettis !

20180704 016

20180704 017

20180704 019

 

20180704 021

 

20180704 022-2

20180704 023

 

Vers 23 h 30, l'activité électrique tend à cesser dans cette direction. En revanche, une zone d'averse située plus à l'ouest, sur le Petit-Lac, prend de l'ampleur et commence à générer des décharges intranuageuses.

20180704 028

 

Le vent souffle de plus en plus fort ! Les conditions deviennent dantesques, à tel point que je dois ranger le matos dans la voiture.

Celle-ci est bien secouée par les rafales, cela me rappelle l'orage du 18 août de l'an dernier. Si les rafales sont un peu moins violentes, la tempête n'en finit pas !

L'orage se dirige en plein sur Lausanne, qui déguste une nouvelle fois !

L'activité électrique intranuageuse est dense, près d'une décharge toutes les 2 à 3 secondes au plus fort de l'intensité.

20180704 038

 

Lorsque je rentre, j'aperçois, sous la pluie battante, plusieurs éclairs internuageux, avec un canal bien visible.

Puis l'orage poursuit sa route vers le nord-est. A 1 h 30 il touche les 3 Lacs.

20180704 049-2

Le reste de la nuit est plutôt calme.

 

Jeudi 5 juillet, un risque orageux est attendu, mais de manière diffuse.

Une zone de pluie passe vers 6-7 heures du matin.

Quelques éclaircies se profilent derrière.

20180705 017

 

Durant le reste de la matinée le ciel reste bien chargé, et même menaçant. Vers midi, il y a des coups de tonnerre en direction de l'est.

Vers 14 heures, le soleil devient bien plus généreux, et avec l'atmosphère instables, les cumulus gonflent très vite. Ici un très beau congestus

20180705 018

 

qui s'étale peu après en enclume.

20180705 022

 

Vers 16 heures, le ciel redevient menaçant. Quelques coups de tonnerre peu avant 17 heures.

En soirée, le ciel reste chaotique, avec des nuages mal organisés, et quelques averses isolées.

20180705 025

 

Avec le déplacement du centre dépressionnaire, le flux bascule au nord en soirée.

 

Vendredi 6 juillet, c'est une journée de transition avant le retour d'un très beau temps avec de la bise.

La matinée est grise et pluvieuse, plus fraîche aussi (Tn 15.4°C chez moi à Prilly). Vers 14 heures le soleil redevient brillant, mais l'ambiance est encore instable. Des congestus bourgeonnent dans une atmosphère brumeuse.

20180706 004

 

Vers 16 heures, une zone d'averse arrive par le nord. Le ciel se couvre "par derrière" (comme lors de l'orage du 8 juin), et il y a même un coup de tonnerre... S'en suit une bonne averse, assez brève. Le soleil revient rapidement.

 

Vers 18 heures, un autre orage circule un peu plus à l'ouest. Cette fois le tonnerre est fréquent, mais uniquement intranuageux.

L'averse est bien visible au nord-ouest.

20180706 014

 

En soirée, tout semble se calmer; les averses disparaissent peu à peu, et le ciel se dégage, conformément aux prévisons. Mais au crépuscule, une nouvelle zone d'averse touche le pied du Jura !

20180711 003

 

Celle-ci évolue aussi du nord-est vers le sud-ouest.

20180711 030

 

 

Les jours suivants, le beau temps s'installe de manière assez durable, avec de la bise, un peu comme la semaine dernière, mais généralement moins forte.

 

Samedi 7 juillet, je suis allé voir un meeting de modélisme aérien près de Romont.

20180711 034

20180711 037

 

Lundi 9 juillet, j'ai pu observer en soirée un splendide parhélie depuis Yvonand (hélas pas l'appareil photo sous la main), au bord du lac de Neuchâtel. Puis au crépuscule, les cirrus ont pris une teinte rose très intense.

Mardi 10 juillet, le flux de nord amène une incursion nuageuse qui cache un peu le soleil l'après-midi. Il y a eu 12 heures de soleil à Genève, mais seulement 2 heures à Zurich.

 

Posté par rodac à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 juillet 2018

14 juillet 2018 - chasse ratée

Après un début de semaine splendide regorgeant de soleil, le risque orageux s'accroît pour la fin de la semaine.

 

Jeudi 12 juillet est la première journée à surveiller. Cependant aucun nuage menaçant n'est apparu. Les orages sont restés derrière les Alpes, principalement sur le Piémont et la Lombardie.

 

Vendredi 13 juillet la chaleur s'accentue, il fait 30.1°C à Genève, 31.9°C à Sion.

Les cumulus restent discrets sur les reliefs en journée.

Ce n'est qu'en soirée que les nuages se font plus nombreux. Des bancs de stratocumulus d'allure quelque peu instable recouvrent une partie du bassin lémanique.

20180715 003

 

Mais là aussi pas d'orages pour la région lémanique. Un orage se produit loin à l'est en Suisse centrale.

Il y a aussi des orages dans le midi toulousain, ainsi que près du pays Basque.

 

Samedi 14 juillet, le risque orageux s'accroît par rapport à la veille.

Cependant, les modèles sont souvent timorés; la situation ne sera pas évidente à appréhender.

Le matin est déjà chaud (Tn 19.5 sur ma sonde à Prilly), avec de nombreux cirrus et des cumulus à base élevée, avec un ciel bleu un peu turquoise.

20180715 009

 

A noter que durant la matinée, une importante masse nuageuse recouvre presque toute la Provence.

 

Vers 13 heures, une zone de pluie stratiforme affecte la région de Lyon à Chambéry. Le flux orienté presque ouest la fait passer au sud du Léman.

Le ciel se couvre temporairement (ciel très blanc), avant le retour du soleil.

Durant l'après-midi, il fait très chaud et des congestus font leur apparition un peu n'importe où, dans un ciel parsemé de nombreux cirrus.

Vers 18 heures, il y a des bancs de stratocumulus à l'aspect souvent déchiqueté.

Vers 19 heures, les orages ne sont pas si loin ! Une cellule active sévit près d'Annecy, alors que d'autres orages affectent la région lyonnaise.

20180715 014

 

Vers 20 heures, vers l'ouest les nuages ont toujours une allure "poussiéreuse".

20180715 017

 

Plus au sud-ouest, le ciel est plus sombre, notamment derrière le Salève.

20180715 019

 

La question se pose: où se placer ? Les orages "lyonnais" en flux presque ouest pourraient arriver sur la région lémanique, mais risquent aussi de mourir avant. Je décide de me diriger vers l'ouest pour avoir davantage de chance de suivre leur approche, et de me placer vers Mont-sur-Rolle.

En route, j'aperçois que le ciel est assez noir et mamelonné au-dessus du Léman. Visiblement, une forte ascendance s'est mise en place. Vers 20 h 50, juste avant d'arriver sur le point de vue, je vois un mince filet gris filtrant la lueur crépusculaire, le ciel étant plus clair au nord-ouest sur le Jura. Visiblement une averse se met en place.

En quelques minutes, le mince filet se transforme en déluge ! C'est sous des trombes d'eau que j'arrive au point de vue... La température au thermo voiture a déjà chuté à 19°C !  Et autre mauvaise surprise, celui-ci est rendu inaccessible à cause de travaux ! Je dois placer la voiture plus bas et il est impossible de faire des photos depuis l'intérieur du véhicule...

Vers 21 heures, l'averse se calme, je peux alors sortir de la voiture et aller à pied sur le replat au-dessus. L'averse a gagné le Grand-Lac.

20180715 025

 

Par moment un flash intranuageux surgit dans le rideau d'averse. Une activité électrique des plus parcimonieuses.

Je ne serai pas tranquille longtemps. Dans mon dos, le paysage est à nouveau flouté. Très vite, je vais à nouveau prendre la flotte ! Et ça ne manquera pas ! Vlache !

Je quitte Mont-sur-Rolle pour me placer plus à l'ouest, à l'arrière du système. J'arrive à Bassins où j'avais repéré en 2010 un joli point de vue dans le jardin de l'église. Le temps est sec à Bassins. Mais impossible de se garer à proximité. Je me gare un peu plus loin pour faire une photo de la situation, à 21 h 30.

20180715 030

 

L'averse s'est éloignée en direction du Grand-Lac. Il y a des bases bien sombres et menaçantes à l'arrière. Je poursuis ma route et me dirige vers Saint-George, où j'avais aussi repéré un point de vue en 2010. En route, j'aperçois un éclair internuageux près des Voirons.

Arrivée à Saint-George vers 22 heures. La nuit tombe, les bases nuageuses sont toujours menaçantes.

20180715 031

 

Mais l'activité électrique est uniquement intranuageuse. Des flashes éclairent la structure en 2 endroits différents. Les orages sont déjà loin "dans le dos" et s'éloignent rapidement vers l'est.

Ne voyant rien de concret arriver l'ouest, je décide de rentrer, en m'arrêtant au passage à Saint-Sulpice.

Plus aucun éclair... Petite consolation avec le feu d'artifice tiré à Évian, dont le bruit est très perceptible à Saint-Sulpice...

20180715 036

 

à 23 heures l'orage se déchaîne près de Berne.

Par la suite, j'ai vu grâce aux photos des collègues qu'un impact très puissant était tombé très près de la corniche à Chexbres, un autre point de vue très prisé par les chasseurs d'orages. ça a bien dû secouer là-bas...

 

Les orages ont éclaté dans la soirée et la nuit en de nombreuses régions; bien électriques en Languedoc, présents aussi en Lorraine et en Île de France.

Posté par rodac à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juillet 2018 - orage surprenant en soirée

Ce dimanche est entrevu assez orageux, mais les modèles sont très "volages", chacun ayant un peu son scénario et change de run en run... Cela dit, les orages pourraient être présents dès le matin.

Après un début de matinée bien nuageux, le ciel se dégage; le soleil et la chaleur prennent rapidement le dessus.

Des orages éclatent dès le matin dans les Alpes du sud, notamment vers Gap.

Vers midi, il y a des congestus le long du Jura, avec de fortes ascendances, mais mal structuré. Un système mieux organisé se met toutefois en place vers la Vallée de Joux.

20180715 043

 

En début d'après-midi, je pars faire une reconnaissance sur La Côte pour trouver de nouveaux points de vue, afin de remplacer celui de Mont-sur-Rolle, qui sera probablement "out" pour le reste de la saison...

Un petit orage éclôt finalement des cimes jurassiennes.

Vu depuis Aubonne à 13 heures, le sommet s'étale peu à peu, et des grondements de tonnerre se font entendre.

20180715 051

 

Un peu plus tard, vu des hauteurs de Féchy:

20180715 058

20180715 074

 

Ma petite tournée m'a emmené sur les hauteurs d'Aubonne, Féchy, Bougy-Villars, Tartegnin et Gilly. Au final, j'ai pu trouver deux points de vue splendides. La "relève" pourra être assurée !

Au retour, j'aperçois un puissant congestus se dresser au-dessus des forêts du Jorat, sur la marge des enclumes provenant du Jura.

Vers 14 heures le sommet du congestus touche le panache de l'enclume et crée des "pileus" "empruntés" à la masse du panache.

20180715 113

 

L'orage sur le Jura semble se régénérer par l'arrière et envoie une enclume "permanente". Le soleil est tout juste caché par l'enclume à Prilly. Je me dirige vers l'est lémanique, où le soleil résiste largement.

Le panache vu des hauts de Villette, à 14 h 50.

20180715 119

 

Puis à 15 h 10 vu de Saint-Légier.

20180715 121

 

Vers 16 h 30 la situation n'a guère changé: toujours une enclume "permanente" provenant presque toujours du même endroit.

20180715 130

 

Sur la gauche, au-dessus du Pays de Gex, un congestus gonfle rapidement:

20180715 128

 

Celui-ci se transforme rapidement en petite enclume. Entre les deux systèmes, à droite, on peut voir de nouveaux congestus éclore.

20180715 132

 

Sur le Chablais, la convection qui est restée modeste change un peu. Des congestus très étroits, à base élevée, évoluent en diagonale dans un mouvement ascendant violent.

20180715 136

 

La région lyonnaise est en train de prendre un violent orage en ce moment, en pleine retransmission de la finale de la coupe du monde de football (France - Croatie). Il doit y avoir une ambiance particulière dans les fan zones !  On a relevé une intensité de 50 mm/h dans le 7ème arrondissement de Lyon; par ailleurs un tuba a été observé dans les Monts du Lyonnais.

Le Nord-Isère est aussi concerné par de forts orages, avec de violente rafales et une base nuageuse de teinte verdâtre.

 

18 h 20: Le soleil est toujours rayonnant, mais l'enclume du Jura gagne peu à peu du terrain. La base devient de plus en plus sombre.

20180715 141

 

18 h 45: Le soleil résiste encore, mais plus pour longtemps. Le ciel devient de plus en plus chaotique là où le ciel était bleu... Les premiers grondements de tonnerre se font entendre aussi au loin, sous l'enclume.

Un vent de nord-ouest très sensible se met à souffler... un peu comme si du Joran poussait jusque dans la région du Haut-Lac. Il s'agit de l'outflow provenant du coeur de l'orage.

20180715 144

 

18 h 50: Cette fois, le soleil s'est caché. L'orage est en train de s'étendre plus au sud. Il va être de plus en plus difficile d'y échapper.

20180715 147

 

19 h: Une belle ligne orageuse, presque linéaire, s'étant du Charolais au plateau suisse. Avec le flux orienté plein ouest, cette ligne va s'enfoncer peu à peu vers le sud.

20180715 153

 

19 h 20: Une forte ascendance se met en place sur tout le Haut-Lac; les champignons poussent à grande vitesse

20180715 162

 

Quelques impacts de foudre tombent au nord-ouest, mais aussi plein ouest, sur le Grand-Lac (aucun capturé avec la cellule...)

Le front linéaire se rapproche, les bases nuageuses noircissent presque à vue d'oeil. Les premières gouttes tombent.

20180715 168

 

19 h 40: Le vent devient violent, et une averse provenant du nord-ouest nous arrive dessus. Les montagnes sont progressivement floutées.

Ce n'est qu'à 19 h 58 que je parviens à capturer le premier canal d'éclair !

20180715 190

 

Nous essuyons de bonnes bourrasques, sans toutefois être d'une violence exceptionnelle.

Les décharges sont surtout intranuageuses (ce qui affole ma cellule de déclenchement et m'oblige à trier des centaines de photos...)

Le plus bel éclair est capturé à 20 h 10.

20180715 202

 

Puis c'est la fin de l'orage, il pleut de manière assez forte et régulière. Des impacts positifs, qui font tout vibrer, tombent un peu n'importe où...

 

A 21 heures, ça commence à s'éclaircir au nord-ouest, alors qu'il pleut encore assez fort. Tout le paysage prend une teinte jaunâtre assez étrange !

20180715 215

 

Avant de rentre, je m'arrête encore à Chexbres pour admirer les nuages rosis par les derniers rayons du soleil, alors qu'il pleut encore un peu.

20180715 226

 

Le reste de la soirée et de la nuit sont calmes.

 

Un autre système orageux sévit en début de nuit sur la région de Valence.

Par ailleurs, de nouveaux orages arrivent par les Pyrénées et affectent le quart sud-ouest de la France (10 départements en vigilance orange).

De nombreuses régions sont concernées par les orages: la région toulousaine, le Languedoc, la Charente Maritime (orages très électriques), le nord de l'Alsace, ou encore la Dordogne.

 

Lundi 16 juillet, un certain risque orageux persiste. Celui-ci, prévu d'abord pour la soirée et la nuit suivante, et plutôt recalé en journée dans les dernières modélisations.

La matinée est très ensoleillée, le matin un peu plus frais, avec une Tn de 15.7°C à ma sonde, mais la chaleur revient rapidement.

Le début de journée est très chahuté dans le midi, avec de nombreux orages, notamment à Toulon, et souvent en mer.

20180717 003

20180717 004

 

Vers 13 heures, les premiers orages se développent sur les Vosges, quasi stationnaires.

Les cumulus restent en revanche modestes sur le Jura et le Chablais.

Vers 15 h 30, un faible orage a éclos dans le sud du Bugey.

20180717 015

 

Le temps devient calme le reste de l'après-midi, le flux de nord-ouest devient plus marqué.

Vers 18 h 30, un regain d'activité se produit sur le Morvan et le Val de Saône, mais restera très temporaire.

Il y a de belles couleurs au coucher du soleil.

20180717 042

 

On peu apercevoir au loin les restes d'enclumes des orages de la Saône.

20180717 043

 

Vers 23 heures, une zone d'averses naît entre Dijon et Besançon. Celle-ci va subsister toute la nuit tout en se dirigeant vers le sud-est. Elle se situe vers 0 h 30 à Auxonne, à 3 h à Frasne et Champagnole, puis à 5 h 30 elle aborde le Léman. Il en résulte une bonne averse sur la région lausannoise, mais sans aucune activité électrique.

Posté par rodac à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19 juillet 2018

La situation du 17 juillet 2018

Mardi 17 juillet, un risque orageux résiduel est attendu, avant une hausse temporaire de la pression. De ce fait, les orages devraient être présent plutôt à la mi-journée, et rapidement s'estomper en soirée.

Après une matinée ensoleillée, les orages arrivent effectivement tôt. Il est midi quand apparaît la première cellule orageuse sur les hauts de Morges, de très courte durée.

20180717 053

 

Vers 14 h 30 nouvel orage, cette fois-ci au nord-est, sur le Jorat. Le tonnerre se fait entendre depuis la région lausannoise.

20180717 061

 

Puis en fin d'après-midi, les cumulus tendent à se dégonfler; cela semble conforme à la prévision.

Cependant, à 19 heures, les nuages se font à nouveau plus nombreux à l'ouest, avec même une base assez sombre.

20180717 067

 

En attendant de voir si quelques chose se concrétise, j'en profite pour travailler mon chant. Mais un quart d'heure après, je suis interrompu par un gros coup de tonnerre !

Je vais dehors voir un coup d'oeil, et l'orage est déjà là ! Un grosse zone d'averse est visible au nord-ouest, et il tombe ici déjà quelques gouttes...

Le tonnerre devient vite très fréquent.

20180717 071

 

Je me déplace à Denges, le point de vue idéal pour observer cet orage qui se trouve au nord. Mais en route, j'essuie un vrai déluge ! Et même un impact à 500 mètres ! Par chance le point de vue de Denges est de justesse épargné par cette cellule orageuse. Il n'y a qu'une faible pluie envoyée par "l'outflow" de cet orage.

J'arrive sur place à 19 h 50.

20180717 073

 

Les derniers coups de tonnerre se font entendre. Très vite, cet orage se disperse et toute activité électrique disparaît.

20180717 088

 

Au loin vers le nord-est, de puissants bourgeonnement peuvent être observés.

20180717 096

 

Au crépuscule, c'est sur le Léman qu'il se produit des bourgeonnements.

20180717 116

 

La situation est à surveiller, car en début de nuit ça bourgeonne toujours sur l'est lémanique.

20180717 129

Mais finalement, il n'y aura pas de nouvel orage.

 

Vers 23 heures, il y a un fort orage en plein Strasbourg.

 

 

Mercredi 18 juillet, c'est journée d'accalmie, pas d'orage en perspective.

Je participe à une randonnée de groupe près de La Dôle.

En fin de matinée, il y a de nombreux cumulus, la "boule blanche" de la Dôle émerge du brouillard.

20180719 003

 

Vers midi, du sommet, la vue est très brumeuse; l'ambiance est très vaporeuse.

20180719 004

 

En début d'après-midi, il y a même quelques congestus; une telle activité n'était pas vraiment prévue.

20180719 008

 

L'après-midi est calme et très chaude, jusqu'à 32°C en plaine. Pendant ce temps, de forts orages secouent le quart sud-ouest de la France.

20180719 012

 

Nous ne devrions pas être concernés par ces orages. Le coucher du soleil très calme, avec quelques cirrus et aussi des traînées d'avions.

20180719 016

 

Il n'empêche que les dernières modélisations (12Z) d'Arome et WRF voient conjointement l'apparition de petites cellules en début de nuit sur la Savoie (surtout Maurienne et Tarentaise), ce qui n'est pas du tout attendu des bulletins de prévisions.

Un coup d'oeil sur la carte radar à 21 h ne montrant rien, je décide de laisser les orages et de sortir un moment.

Lors de mon retour, je vois une grosse surprise sur la carte radar. A 23 h 10, il y avait ceci:

20180719 025

Une ligne d'orages, passablements électriques, s'est formée et a canardé le secteur d'Annecy et des Bauges, avant de se diriger vers les Aravis, la Tarentaise et la Maurienne.

La rubrique Photolive d'Infoclimat m'interpelle aussitôt: un éclair extranuageux sur la Savoie prise par Will à 125 km de distance...

Extra-nuageux sur les Alpes, saisi à 125 km de distance ! | Photolive, toutes les photos météo en temps réel - Infoclimat

Extra-nuageux sur les Alpes, saisi à 125 km de distance ! [EXTRA-NUAGEUX !!!] Ce soir, sur les Alpes, deux orages très proches ont lâché plusieurs éclairs extra-nuageux, dont celui-ci, pris depuis les hauteurs d'Uchizy, entre Mâcon et Tournus (Bourgogne du sud). Merci le Tamron 70-200 mm pour la précision !

https://www.infoclimat.fr

 

L'activité orageuse est encore présente, à 1 h j'aperçois des flashes, je vais me poster au bord du lac, mais j'arrive un peu comme la cavalerie, c'est à dire trop tard !

J'apercevrai bien des flashes, mais trop éloignés pour donner quoi que ce soit en photo. Les orages de Maurienne et de Tarentaise ont glissé sur le Val d'Aoste; il y a eu aussi un peu d'activité autour de Sallanches.

 

Le quart sud-ouest est fortement concerné par les orages, notamment le Pays Basque.

 

Jeudi 19 juillet, dernière journée de calme avant une dégradation orageuse marquée pour le lendemain.

Le bulletin RTS indique que seul le sud du Valais, le Tessin et les Grisons pourraient avoir des petits orages isolés. Le bulletin de Kéraunos indique un fort risque orageux sur le quart sud-ouest de la France principalement, mais exclut tout risque orageux à l'est d'une ligne Besançon-Lyon.

Le matin est très ensoleillé, avec une température minimale assez élevée (19.5°C à ma sonde à Prilly).

Vers 13 heures, des cumulus coiffent le Jura; ils atteignent le stade de congestus, mais restent modestes.

Vers 16 heures, comme prévu, des orages isolés touchent le Tessin et les Grisons. Une heure plus tard, l'activité tend un peu à déborder sur les Alpes bernoises.

L'air est sensiblement plus limpide, contrastant bien avec l'ambiance vaporeuse de la veille.

Vers 18 h 50, deux orages parviennent à éclore sur le Jura ! L'un vers Pontarlier et le val de Travers, l'autre près de La Dôle.

20180720 003

20180720 005

 

Celui de Pontarlier est même assez électrique, et évolue en très lent flux de sud-ouest.

Vers 20 heures, l'activité cesse peu à peu, et au crépuscule tout semble calme... comme la veille.

 

En début de nuit, des orages très électriques sévissent dans le Poitou et les Charentes. Il y a aussi de forts orages dans le Pays Basque, avec de la grêle.

Posté par rodac à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 juillet 2018

20 juillet 2018 - journée orageuse

Une dégradation orageuse est attendue ce vendredi 20 juillet; d'abord attendue pour le début de nuit, elle risque au final d'arriver bien plus tôt.

En fait le timing est bien mal cerné, certains modèle voient éclater les orages à midi déjà, alors que d'autres les font éclater en fin de nuit suivante seulement...

La température matinale est déjà élevée (20.2°C de minimum à ma sonde à Prilly).

Vers midi, le ciel est déjà bien chaotique.

20180720 016

 

C'est à 13 heures déjà qu'éclate le premier orage sur le Jura. Celui-ci occasionne une grosse enclume qui s'étale et cache temporairement le soleil.

20180720 021

 

Le tonnerre se fait entendre. Un autre orage, bien plus fort, sévit plus au nord et aborde la région de Bâle.

20180720 026

 

Vers 16 heures il y a toujours de l'orage sur le Jura. Un autre orage éphémère a touché la région de Vevey.

20180720 034

 

Par ailleurs, des orages se sont développés sur le nord du massif Central et bordent Lyon par l'ouest. Le forçage devrait intervenir entre la soirée et la nuit, et pourrait être costaud. Météo France a placé 20 départements en vigilance orange aux orages, dont ceux limitrophes à la région lémanique.

Après une brève accalmie et un moment de soleil, le ciel devient à nouveau menaçant peu avant 17 heures sur le Jura.

Une averse sévit sur les hauteurs de Rolle, avec un pied de pluie visible sur la gauche de l'averse. Le tonnerre se fait à nouveau entendre.

20180720 048

 

Les orages deviennent nombreux sur Lyon et Saint-Etienne. Le chapelet d'orages sur le sud du Jura devient aussi très actif.

20180720 055

 

Le ciel devient chaotique au-dessus du Léman.

20180722 001

 

Je m'attends à ce que la situation se gâte rapidement sur le Léman. Il est déjà tombé 104 mm à Molunes (Jura) sous une cellule quasi stationnaire.

La localité de Pont-d'Ain (Ain) subit une intensité de 500 mm/h.

Un formidable orage de grêle s'abat sur la ville de Morbier (Jura), nécessitant de ressortir les chasse-neige !

 

Je décide de me rendre vers Chexbres, sur la corniche du Dézaley. En route j'essuie déjà quelques gouttes. J'arrive sur place à 17h45.

Je serai bientôt rejoint par Sacha, mais aussi par Fabrice, venu du Valais, que je croise pour la première fois sur le terrain.

L'orage sur le Jura déborde de plus en plus sur l'ouest lémanique.

20180722 002

 

Peu avant 18 heures, une nouvelle base se développe plus à l'est, au large d'Evian, en marge des orages jurassiens.

20180722 009

 

Une base nuageuse remarquable, en jupe circulaire; je n'ai pas réussi à déterminer si celle-ci éffectuait une rotation cyclonique.

Une zone d'averse apparaît rapidement sous cette base, et aussi quelques impacts, plutôt espacés.

20180722 012

20180722 016

 

Cette cellule touche la région lausannoise et l'ouest du Lavaux, avant de se diriger vers le nord-est. A Chexbres, nous sommes juste au bord de l'averse.

Vers 18 h 40 l'orage sévit sur Châtel-Saint-Denis, où il tombe de la grêle. L'arrière de la cellule a un aspect impressionnant.

20180722 031

Une structure qui n'est pas sans me rappeler l'orage du 10 juillet de l'an passé.

 

Sur le lac, le ciel est à nouveau plombé, augurant l'arrivée de nouvelles cellules.

20180722 038

 

20180722 045

 

Vers 19 h 15, l'horizon sud-ouest est complètement barré par le front orageux. Le vent se renforce, et les premières gouttes tombent déjà.

Je parviens à attraper ce double impact avec la cellule de déclenchement.

20180722 057

 

Très rapidement, je me retrouve au coeur de la cellule orageuse, tempête, déluge, etc. L'orage s'étale en vaste MCS, avec des éclairs tombant un peu n'importe où...

20180722 077

 

Je décide de rentrer. La température a chuté à 17°C.

Au crépuscule, le ciel s'éclaircit le long du Jura, quelques couleurs crépusculaires parviennent à percer.

20180722 081

 

Il y a aussi un champ de mammatus.

20180722 084

 

En début de nuit, d'autres orages touchent la région de Dijon; les flashes sont visibles de chez moi.

En revanche, les orages situés plus au sud, sur la Bresse, vont rapidement se dissiper et n'atteindront pas la région lémanique.

20180722 087

 

Samedi 21 juillet, le ciel est bien gris le matin.

Je me dirige vers Bienne pour participer à un tournois d'échecs (simultanée donnée par un grand maître).

J'essuie une bonne averse en cours de route.

20180722 096

 

Le soleil perce dans l'après-midi, rendant l'atmosphère lourde. Cependant la convection ne parviendra pas à l'orage.

20180722 105

 

Dimanche 22 juillet la situation est calme et ensoleillée, avec une agréable chaleur modérée.

Lundi 23 juilllet, le matin est très ensoleillé avec une légère bise.

20180729 001

 

Des nappes de brouillard épais tapissent la grande plaine autour de Frasne (Doubs)

20180729 006

 

Posté par rodac à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 août 2018

La situation fin juillet 2018

Mardi 24 juillet, la légère bise qui soufflait la veille a cessé. La chaleur s'accentue sous un fort soleil, il fait 32.7°C à Lyon Bron, 32.3°C à Sion, 31.6°C à Genève.

Des orages éclatent ici et là dès la fin de l'après-midi, de façon isolée. Il s'agit d'orages monocellulaires, très peu mobiles et parfois stationnaires.

Vers 19 h, un orage sévit près de Bex et de Martigny.

Vers 20 h 30 - 21 h 30, un orage stationnaire sévit entre les lacs de Neuchâtel et de Bienne.

Vers 23 h 30 et minuit, un nouvel orage sévit sur les hauteurs de Bex.

Vers 1 h - 1 h 30, un orage touche le secteur du Moléson, avec une petite extension sur le Haut-Lac.

20180731 009

Vers 3 h, il subsiste encore de l'orage sur la chaîne des Vanils.

Il faut attendre presque 5 heures pour que toute activité cesse.

 

Il se produit un dust devil à Weeze (Allemagne) lors du festival Parookaville:


 

 

Mercredi 25 juillet, la journée est orageuse dès le matin.

Vers 9 h - 10 h 30, il se produit un fort orage stationnaire sur la chaîne du Gantrisch.

Vers 11 h, il y a un orage sur le massif des Diablerets, en léger flux d'est.

Vers midi, il y a de l'orage entre Pontarlier et le Mont-Tendre, en léger flux de nord-est.

Vers 16 h 30, il se produit un orage à Payerne.

Vers 17 h, une cellule orageuse éclate en plein sur Lausanne, elle se dirige ensuite sur le Grand-Lac, dans un léger flux de nord-est.

20180731 012

 

Vers 19 h, il subsiste de l'activité orageuse plus au sud, vers le Fort de l'Ecluse et le Parmelan.

L'activité orageuse cesse assez tôt, vers 20 heures c'est le retour au calme.

Il y a de nombreux orages sur les Alpes du Sud, notamment vers Gap.

La chaleur est bien présente, il fait 33.9°C à Lyon Bron, 32.6°C à Sion, 30.8°C à Genève.

 

Jeudi 26 juillet, l'activité orageuse est moins marquée.

Il se produit vers 15 h de l'orage stationnaire sur le Haut-Giffre.

Vers 17 h 30, il y a de l'orage sur la vallée de l'Arve. Le panache des enclumes atteints la moitié sud du bassin lémanique.

20180731 015

Vers 19 h, l'orage sévit sur le sud du Bugey, ainsi que sur les Bauges (grêle). Il y a aussi un orage stationnaire près de La Chaux-de-Fonds.

La chaleur est nettement plus marquée que les jours précédents. Il fait 35.2°C à Lyon Bron, 34.8°C à Sion, 32.8°C à Genève.

La canicule s'accentue sur le nord de la France, on relève 37°C à Laon (Aisne). Il fait aussi 34°C à Amsterdam.

Au cours de la nuit suivante, il y a des orages sur la Champagne.

 

Vendredi 27 juillet, la canicule s'accentue.

Il fait 36.5°C à Lyon (min. 21.0°C), 35.0°C à Sion, 33.1°C à Genève.

Il fait aussi 37.6°C à Lille (min. 21.1°C) !

En soirée, un violent orage s'abat sur Paris, et provoque une importante panne qui paralyse le trafic ferroviaire à la gare de Montparnasse.

Sur la région lémanique, le temps est calme, les orages restent loin au sud-ouest, vers Saint-Etienne.

Les conditions d'observation ne sont pas évidentes pour l'éclipse lunaire, le ciel se couvrant sur la région Rhône Alpes. Cependant l'observation est restée possible sur la région lémanique.

 

Samedi 28 juillet, au cours d'une nuit très chaude, les orages arrivent.

Vers 3 heures du matin, une ligne d'orages se met en place, approchant la région genevoise, la Bresse et la chaîne du Jura. Des cellules isolées éclosent en maints endroits.

20180731 017

 

Vers 5 heures, une cellule orageuse éclate en plein milieu du Lac Léman.

Vers 6-7 heures, c'est surtout le Petit-Lac et le bassin genevois qui sont concernés.

20180731 019

 

Vers 8 heures, après une brève accalmie, les orages reprennent de plus belle.

20180731 020

Un important "ruban" de cellules se met en place.

L'ensemble se transforme ensuite en un vaste amas pluvio-orageux.

20180731 021

 

Les pluies vont concerner la région lémanique jusque vers 16 heures. Un bel apport d'eau, qui doit faire du bien à la végétation, au vu du nouvel épisode de canicule qui se profile pour début août.

Il est tombé 7.8 mm à Genève, 14.1 mm à Lyon, 12.0 mm à Lausanne-Pully.

Le soleil revient ensuite.

 

Dimanche 29 juillet, la journée est très ensoleillée.

De retour du Pays Basque. Si le ciel était souvent bien nuageux sur l'ouest de la France ainsi qu'à Paris, c'était ensuite le grand soleil sur la Bourgogne et la Franche-Comté, avec de rares cumulus.

La chaleur revient, il fait 32.9°C à Lyon Bron, 31.0°C à Sion, 31.3°C à Genève Cointrin.

Les cumulus sur le Jura sont de taille modeste, laissant indiquer une masse d'air très stable.

Sur les Alpes, c'est pareil, les cumulus sont limités à une portion congrue.

20180729 177

 

Vers 20 heures, alors que je suis de retour à Lausanne, j'aperçois en direction du Salève un nuage qui m'intrigue:

20180729 182

J'ai d'abord cru à une enclume d'inversion, mais il s'agit en fait d'un véritable orage !

Celui-ci sévit sur le nord de la Drôme, et malgré la distance (près de 200 km !), la structure supérieure est bien visible. Il se dissipera au crépuscule.

Posté par rodac à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les 30 et 31 juillet 2018

Lundi 30 juillet, le temps est prévu stable. Les orages ne devraient éclater que de manière très isolée, assez brève et en journée.

Il fait très chaud, jusqu'à 33.1°C à Lyon-Bron, 34.9°C à Sion et 32.7°C à Genève.

Durant l'après-midi, il y a des bancs de cirrus et quelques cumulus sur le Jura, au développement très limité.

20180731 002

 

Les orages restent très loin au sud et au sud-ouest, conformément à la plupart des prévisions.

20180731 004

 

A noter que les orages sur le massif Central sont dotés d'un flux de sud-sud-ouest pour ce qui est des précipitations. Cependant, le panache des enclumes s'étant dans le flux presque opposé, de nord-nord-ouest !

 

Mardi 31 juillet, le risque orageux reste très isolé et diurne, comme la veille.

Le matin, il fait déjà bien chaud (minimale de 21.0°C à ma sonde); il y a des bancs de cirrocumulus

 

20180731 005

 

La chaleur s'accentue, on atteint 34.8°C à Lyon (min. 21.2°C), 35.9°C à Sion (record provisoire 2018 pour la Suisse), 33.4°C à Genève.

Vers 16 heures, la convection s'active, avec ce congestus aperçu non loin en direction de l'est. Il ne parviendra pas à l'orage.

20180801 007

 

Sur le Jura, il y aura une petite cellule, qui parviendra tout juste à générer un peu d'électricité.

20180801 008

 

L'activité convective s'atténue dès la fin de l'après-midi, et la soirée est calme, avec de belles couleurs. L'idéal, donc, pour un pique-nique au bord du lac...

20180801 016

Posté par rodac à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

1er août 2018 - journée d'orage

Ce mercredi 1er août, le risque orageux est entrevu plus important que les jours précédents.

La nuit a été très chaude, je relève une minimale de 22.1°C sur ma sonde à Prilly, La température minimale a été par ailleurs de 24.1°C à Lyon Bron !

Durant la matinée, une zone d'orage circule du Morvan (vers 3 heures), vers la Lorraine (8 heures), puis en direction de l'Allemagne.

Le temps reste très ensoleillé jusqu'à midi, est la chaleur est toujours présente (maxi de 33.0°C à Lyon, 34.3°C à Genève, 35.5°C à Sion).

Vers 13 heures les enclumes sont déjà présentes sur le Jura. Cette première cellule n'a pas généré d'électricité.

20180801 021

 

Vers 14 h 50 une nouvelle convection se développe sur le Jura. Cette fois le tonnerre se fait entendre un peu au loin.

20180801 026

 

En direction du Sud, il y a aussi des orages développés de la vallée de l'Arve au Mont-Blanc et au Haut-Giffre.

20180801 027

 

Vers 16 h 20, une nouvelle "vague" convective se développe en direction du Jura, cette fois plus proche de ma direction. Les précipitation débordent sur le piémont. Le tonnerre se fait davantage entendre.

Le bouillonnement convectif est très marqué sur les côtés.

20180801 030

 

Sentant une situation orageuse se mettre en place rapidement, je décide de me déplacer à Denges. En route, je vois le soleil disparaître derrière les cumulus. Une fois arrivé sur place, à 16 h 50, ceux-ci ont dépassé le zénith.

Le ciel devient rapidement chaotique à l'opposé, les tours convectives se multiplient

20180801 035

 

A 16 h 56, soit seulement 6 minutes après mon arrivée, le rideau d'averse au nord est déjà très proche.

20180801 042

 

Parallèlement, au sud-ouest, une autre averse compacte s'est rapidement formée.

20180801 044

 

A 16 h 58, la pluie est sur moi, il faut déjà regagner la voiture !

Pendant près de 20 minutes, j'essuie de furieuses averses, très irrégulières, et mêlée de petite grêle qui tape la carrosserie.

Vers 17 h 20, il y a des congestus qui filtrent à travers le rideau d'averse.

 

20180801 064

 

Vers 17 h 30, la pluie se calme sur ma position. Cependant il subsiste des rideaux d'averses jusque vers Nyon. Plus loin, notamment à Genève, le temps est resté absolument sec.

20180801 078

20180801 220

 

Les zones d'averses se déplaçant peu à peu sur le lac, je décide de me rendre à Saint-Sulpice. J'y arrive vers 18 h 20. Je ne pourrais pas utiliser le débarcadère car c'est de là que vont être tirés les feux d'artifice pour la fête nationale... Peu importe, je peux me placer ailleurs...

Les averses se déplacent lentement sur le lac.

20180801 085

 

Vers 19 heures, je réussis enfin ma première capture d'éclair, après avoir loupé tous les précédents. Ce sera ma seule capture pour cet orage !

20180801 093

 

Le ciel s'éclaircit progressivement en direction de Genève, avec une frange de ciel bleu.

20180801 109

 

En attendant, il y a encore des averses ici, à Saint-Sulpice, la fête nationale a encore une allure plutôt mouillée... Un très bel arc-en-ciel apparaît vers 20 h 15, avec le retour du soleil rasant.

20180801 121

 

Il commence à y avoir de beaux contrastes avec le coucher du soleil.

20180801 136

 

Vers 20 h 50 un champ de mammatus devient de plus en plus visible au sud-ouest; par ailleurs, ça bourgeonne à nouveau. Pas moins de trois cellules gonflent au loin sur la Haute-Savoie.

20180801 142

Le champ de mammatus prend un allure irréelle avec le coucher de soleil, et s'étend sur une bonne partie de l'arc lémanique.

20180801 156

20180801 166

 

Les couleurs sont aussi magnifiques en direction du nord-ouest.

20180801 161

20180801 167

 

Les cellules formées au sud-ouest vont rapidement se dissiper, il n'y aura pas d'orage poure le début de nut.

 

Finalement, je reste sur place pour admirer le feu d'artifice.

20180801 195

20180801 211

Posté par rodac à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,