30 mars 2009

L'année 1901

5 au 7 janvier 1901 - Vague de froid. Il fait -16°C à Belfort. Les 5 et 6 janvier il ne fait pas plus de -5.4°C à Genève.

18 et 19 janvier 1901 - Très froid. Le 19 il ne fait pas plus de -3.7°C à Genève.

25 au 28 janvier 1901 - Il fait par contre très doux. Le temps est tempétueux le 27 sur la façade atlantique.

 

13 au 26 février 1901 - Longue et intense vague de froid.

La moyenne du mois à Genève est de -2.3°C. Le 15 février il ne fait pas plus de -5.5°C. La température y chute à -13.8°C le 20 février, à -13.0°C le 22 et -14.0°C le 23 février.

Le 28 février il se produit un très net redoux avec 11.9°C.

 

22 au 29 mars 1901 - Glacial. Il fait jusqu'à -13°C à Belfort.

Il gèle fortement à Genève du 23 au 30 mars. Le matin du 29 mars est le plus froid avec -6.1°C. Les 23 et 28 il n'y a pas fait plus de 2.8°C.

Le 30 mars il se produit un redoux spectaculaire, avec une minimale à Genève de -5.2°C et une maximale de 13.3°C. Les jours suivants sont très doux voire chauds.

 

7 avril 1901 - Concert céleste pour Pâques !

La veille (6 avril), il a fait chaud (min. 11.7°C et max. 20.4°C à Genève).

Il ne sera pas facile de rouler les oeufs ce dimanche pascal...

Avec un temps chaud pour la saison, les premiers orages éclatent à 4 h du matin le long du Jura; puis entre 9 h et 10 h, les éléments se déchaînent sur Lausanne avec pluie torrentielle, grêle, rafales, éclairs et tonnerre... Pas un instrument ne manque à l'orchestre !

Après une accalmie, les orages sont de retour en soirée ! Entre 21 h et 23 h le ciel "est en feu" au-dessus de Genève. Vu de Lausanne, le "fond du lac semble illuminé par un feu d'artifice".

Les orages sont aussi violents sur le Pays d'Enhaut et les hauteurs d'Aigle; à Château-d'Oex les rivières sont en crue.

Le lendemain 8 avril, après une très belle matinée, les orages reviennent une nouvelle fois. Il fait chaud, jusqu'à 22.4°C à Genève.

 

9 au 16 avril 1901 - Le temps est plutôt chaud mais fréquemment pluvieux et/ou orageux. En raison des pluies et de la fonte des neige, le lac de Neuchâtel est monté d'un mètre.

 

17 au 19 avril 1901 - Très froid ! 

La température chute brutalement le 17 avril (max. 6.5°C à Genève). Il neige à gros flocons à Lausanne. Près de 50 cm de neige fraîches sont tombés à Sainte-Croix.

Il y a des gelées à Genève avec -0.1°C le 17, -1.5°C le 18 et -1.0°C le 19 avril.

 

31 mai et 1er juin 1901 - Très chaud. Le 31 il fait plus de 30°C à Saint-Genis-Laval et 28.5°C à Genève; le 1er juin il fait 31.6°C à Besançon et 30.8°C à Genève (min. 17.2°C).

2 juin 1901 -  Plusieurs orages secs sur la région, peu de précipitations mais pas mal d'activité électrique. La journée est très chaude (30.5°C à Genève et min. 17.2°C).

4 juin 1901 - Ce mardi, en début d'après-midi, vague d'orages violents sur La Côte, le Jorat, le Vully et la ville de Berne. A Aubonne la grêle tombe serrée et blanchit les sols; La grêle est aussi serrée à Mollie-Margot alors que le temps reste sec à Lausanne.


9 juin 1901 -  Nouveaux orages secs du côté de Genève. En même temps la grêle se déverse sur les rives du lac de Bienne, particulièrement à La Neuveville.

A Lausanne, l'orage est d'une telle soudaineté que les promeneurs, surpris, se réfugient où ils peuvent.

Un autre orage violent sévit sur le Mont-Blanc et la vallée de Chamonix.

10 juin 1901 - le lac de Bienne subit à nouveau un fort orage.

A Lausanne, vers 13 heures, il fait si sombre sous l'orage qu'il faut rallumer les lampes !

 

15 au 20 juin 1901 - Très frais. La température n'atteint pas les 20°C à Genève pendant ces 6 jours, et ne dépasse pas 14.3°C le 18 et 13.9°C le 19 juin. Le matin le plus froid est celui du 19 juin avec 6.0°C.

 

30 juin 1901 - Orage en soirée à Grandvaux.

Une tornade (EF 1) touche l'est de la ville de Dijon.

La journée du 2 juillet est très fraîche.

 

14 / 15 juillet 1901 - Dans la nuit, la foudre fait des dégâts dans la région de Cossonay ainsi que sur la Broye. A Chapelle-sur-Moudon, un poirier frappé par la foudre brûle toute la nuit "comme du bois sec".

 

19 au 21 juillet 1901 - Très chaud. 

Le 20 juillet il fait 31.2°C à Genève; le 21 juillet il fait 31.0°C à Genève et 35.5°C à Saint-Genis-Laval.

 

28 /29 juillet 1901 - grosse vague d'orages

Le 28 juillet à 18 h, première vague d'orages.

Le Bugey et la Bresse sont très touchés. A Meximieux, Cerdon, Ambronay et Pont d'Ain ce sont les pires orages depuis 1876 !

Autour du Léman, un orage frappe avec un brusque coup de joran dans le Jorat. La bourrasque n'aura duré que 2 à 3 minutes mais elle a été accompagnée de pluies torrentielles qui ont fait du dégât, notamment à Carrouge, Vulliens et Montpreveyres. Lausanne subit aussi la rafale, et une barque à voiles chavire sur le lac.

Plus tard dans la soirée et dans la nuit du 28 au 29, un nouvel orage se déchaîne cette fois sur Genève, avec de la grêle au début. Cette grêle va aussi toucher la région de Vevey, où de nombreuses vitres sont cassées, et avec aussi des dégâts dans les vignes à Chardonne et Jongny.

 

31 juillet 1901 - à 18 h 30 un violent orage se déchaîne à Yverdon et dure près de 5 heures.

Il y a un record de chaleur en Bosnie-Herzégovine avec 46.2°C à Mostar.

Les 1er et 2 août sont en revanche des journées bien fraîches (max. 18.4°C à Genève le 2 août).

 

11 août 1901 - la foudre provoque un énorme incendie dans une fabrique d'absinthe à Pontarlier.  Le Mont-Blanc est à nouveau frappé par un violent orage qui met les alpinistes en grande difficulté.  En soirée l'orage est d'une extrême violence entre Bex et Saint-Maurice.


25 août 1901 -  Puissant orage sur Lausanne et les alentours, avec d'énormes abats d'eau, à 21 h. A Cully et à Lutry, c'est le plus fort orage qu'il y ait eu depuis 1870. La grêle s'abat du côté de Morges.

30 août 1901 - Non loin de Cossonay, à Gollion, un coup de foudre a "caillé tout le lait" dans une laiterie !


1er septembre 1901 -  Orages sur la Broye (grêle) ainsi que d'ans l'arrière pays fribourgeois, vers le Lac Noir (pluies diluviennes)

10 septembre 1901 - Orage matinal violent à Lausanne, avec plusieurs averses. A 5 heures du matin, la grêle et le joran s'abattent sur Sainte-Croix et laissent de gros amas de grêle dans les rues.

Les 12 et 13 septembre sont très frais (max. 14.0°C à Genève le 13).

 

Les mois de septembre et d'octobre 1901 sont très peu ensoleillés à Genève. Le ressenti est désagréable surtout lors des vendanges.

 

13 et 14 novembre 1901 - Très doux. Il fait 17.0°C à Genève le 13 novembre, quelques jours seulement après un temps froid et de bonnes gelées.

1er au 8 décembre 1901 - Froid. Les nuits sont très froides avec -7.8°C le 6 et -5.9°C le 8 décembre à Genève. Le 9 il se produit un redoux très net (min. 4.5°C et max. 10.9°C).

 

24 décembre 1901 - Violente tempête; la pression descend à 973 hPa à Paris.

Posté par rodac à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


L'année 1902

1er janvier 1902 - le jour de l'an est doux avec 12.5°C à Genève.

11 janvier 1902 - Froid. Il fait -7.2°C à Genève (et max. -2.7°C).

15 janvier 1902 - Très anticyclonique, la pression atteint 1049 hPa sur l'ouest de la France.

 

24 janvier 1902 - Bel écart de température à Genève (Tn -5.1°C et Tx 10.0°C).

25 janvier 1902 - Violent orage à Bâle avec éclairs et tonnerre.

 

Avril 1902 - Très doux

Moyenne du mois 11.4°C à Genève. Pas de température record mais celle-ci est presque constamment au-dessus des normes, avec des valeurs minimales souvent assez élevées.

16 avril 1902 - Orage en soirée autour de Lausanne.

 

30 avril 1902 - Froid. Il gèle le matin en de nombreuses régions, après des pluies froides la veille. Les plaines sont "blanchies de givre". La température ne descend pas si bas à Genève (min. 3.2°C et max. 13.8°C).

 

Mai 1902 - Froid tenace !

La moyenne du mois à Genève est de 10.1°C, soit 1.3°C plus froid que le mois d'avril !

Le 4 mai il y a une grosse averse de grésil à Lausanne à 11 heures, qui "bat les fenêtres".

Le 7 mai il gèle jusqu'au bord du lac. La station du Champ-de-l'Air à Lausanne a une température au sol de -4°C. A Monnaz sur Morges on doit "casser la glace". Il fait -6° à Leysin, -0.3°C à Genève.

Les 8 et 9 mai, les flocons tombent jusqu'à Lausanne et sur tout le Jorat, chassés par une bise violente. Autour du Léman tout est blanc au-dessus de 700 mètres. Il ne fait pas plus de 8.2°C le 8 et 8.0°C le 9 mai à Genève.

Le 8 mai se produit la terrible éruption de la Montagne Pelée, en Martinique, qui tue 30 000 personnes.

Du 19 au 23 mai le froid est à nouveau très vif. Il ne fait pas plus de 10.3°C le 19 et 10.2°C le 20 mai 1902 à Genève; et la température chute à 0.6°C le 21 mai.

Le 22 mai les fortes pluies provoquent le débordement de la Singine.

Le temps reste très froid et pluvieux jusqu'au 24 mai, avant de devenir subitement très chaud.

 

28 mai 1902 - Il fait 26.9°C à Genève.

 

3 et 4 juin 1902 - Chaud et orageux

Le 3 juin, les 30°C sont atteints pour la première fois de l'année à Saint-Genis-Laval. Il fait 29.1°C à Lausanne et 30.8°C à Genève.

Un violent orage de grêle secoue la ville de Châlon-sur-Saône; une tornade ravage Javaugue (Haute-Loire).

Le 4 juin, à Paris, un éclair ascendant a été observé sur la Tour Eiffel.

 

8 au 21 juin 1902 - Très frais. Les 20°C ne sont que rarement atteints à Genève. Le 14 juin on ne dépasse pas les 13.0°C, et le 18 juin ça chute à 6.1°C.

 


9 / 10 juillet 1902 - les "24 heures d'orages"

La chaleur a été étouffante ces derniers jours; le 7 juillet il a fait 33.3°C à Genève; le 8 juillet il a fait 33.6°C à Genève et 33.2°C à Lausanne au Champ-de-l'Air; le 9 juillet il a fait 33.9°C à Genève (maximum de l'été).

Dans la nuit, les orages investissent toute la région. Les éclairs sont éblouissants toute la nuit à Lausanne. Il y a de nombreux tirs de fusées anti-grêle.

Les rafales sont brutales et arrachent un toit entre Cossonay et La Chaux.

A 7 h 30 une averse diluvienne mêlée de grêle transforme les rues de Lausanne en torrents; il tombe 15.5 mm en quelques minutes. Les dégâts de foudre sont nombreux sur la Broye et La Côte.

A 9 h de la grosse grêle frappe sur Blonay. A Prilly la foudre perturbe la ligne d'un tram. L'orage est violent à Romont

Dans l'après-midi les orages se déplacent dans la campagne bernoise, avec un orage particulièrement fort à Steffisburg près de Thoune.

Dans la région du Trient, l'orage débute le 9 en fin de soirée pour s'achever le 10 presque à la même heure. Il y des dégâts dus aux fortes chutes de pluie.

 

15 juillet 1902 - Très chaud, il fait 32.7°C à Genève, 35.2°C à Saint-Genis-Laval.

 

16 / 17 juillet 1902 - la tuile !

Dans la nuit, à Sempach, près de Lucerne, la foudre s'abat sur un grand bâtiment. Elle ne provoque pas d'incendie, mais casse 4'000 tuiles sur le toit !

 

21 au 24 juillet 1902 - Il fait bien plus frais, avec même 7.8°C le matin du 22 juillet à Genève, avant le retour de la chaleur les jours suivants.

27 juillet 1902 - Ce dimanche soir, l'orage se déchaîne sur le Valais central, autour de Sion. L'orage est aussi très fort près de Saint-Maurice.

 

30 juillet 1902 - Belle poussée de température à Genève, après un matin bien frais (10.7°C), celà monte à 31.4°C en journée.

1er août 1902 - Orage à Lausanne, à 3 heures du matin, puis à nouveau dans l'après-midi.

2 août 1902 - à nouveau bien frais avec pas plus de 18.0°C à Genève.

 

6 août 1902 - Il fait 28.0°C à Lausanne, le plus chaud du mois. Le lendemain, il y a un peu d'orage au loin (au nord).

8 août 1902 -  Après une journée de chaleur lourde, un puissant orage frappe la région genevoise, avec de la grêle et de grosses rafales de vent qui déracinent des arbres. La vigne subit de gros dégâts, notamment à Satigny.

La foudre fait des dégâts sur le Jorat et la Broye, sur l'est du Lavaux, ainsi que près d'Yvonand.

Il y a de l'orage à Lausanne à 12h, 13 h 30 et 16 h.

 

11 au 15 août 1902 - Il fait bien frais, avec pas plus de 17.0°C à Genève le 12 août. Il fait 8.0°C à Lausanne le 12 août.

Dès le 16 août la chaleur revient.

20 août 1902 - Orage violent sur le Jorat, à Mézières, vers 7-8 heures.

Il y a de la grêle à Lausanne entre 6h30 et 7h30.

 

6 septembre 1902 - Orage bref à Romanel-sur-Lausanne, avec un coup de foudre extrêmement puissant.

10 septembre 1902 - Entre 23 heures et minuit, formidable orage sur Aigle, après une chaude journée.

 

29 septembre au 4 octobre 1902 - Froid. Il ne fait pas plus de 10.0°C à Genève le 29 septembre, et ça chute à 1.9°C le 1er octobre.

 

7 novembre 1902 - Un orage "hors saison"

Vers 17h30-18h30 après une journée sombre et douce, un puissant orage très électrique balaie toute la région. Une chute de foudre plonge toute la ville de Lausanne dans le noir !  Pully, Paudex et Lutry sont également sans électricité. Il y a de gros orages sur tout le Gros-de-Vaud.

 

18 au 23 novembre 1902 - Très froid. Il ne fait pas plus de -0.1°C à Genève le 21 novembre et ça chute à -6.7°C le 23.

26 novembre au 2 décembre 1902 - Il fait au contraire très doux.

4 au 13 décembre 1902 - Il fait à nouveau très froid. Belle chute de température le 4 décembre. Le 5 décembre est la journée la plus froide de la série à Genève (min. -7.1°C et max. -3.9°C).

La deuxième quinzaine de décembre est plus douce avec deux pointes de douceur à Genève les 18 (11.2°C) et 27 décembre (11.5°C).

Octobre, novembre et décembre 1902 sont très sombres à Genève, avec respectivement 77, 40 et 24 heures d'ensoleillement.

Posté par rodac à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1903

4 et 5 janvier 1903 - Très doux. Le 5, il fait 14.8°C à Genève.

11 janvier 1903 - Il tombe 47.0 mm à Besançon.

 

15 au 17 janvier 1903 - Très froid.

Le 15 janvier, il fait -10.3°C à Saint-Genis-Laval. Le 16 janvier on ne dépasse pas -4.0°C à Genève.

Il y a 20 cm de neige à Lyon.

 

21 janvier 1903 - Forte inversion de température

Dans la Vallée de Joux, il fait -20°C au Brassus, mais seulement -4°C sur les hauteurs du Risoux.

 

22 février 1903 - Douceur hors saison

Il fait 20.6°C ce dimanche à Genève !

Le flux de sud amène du sable du Sahara. Le lendemain, la pluie arrive et permet "d'abattre la poussière".

Le 23 février il fait encore 19.6°C à Genève et 16°C à Lausanne (minimale de 8.8°C).

Le 27 février une violente tempête secoue le Nord de la France et l'Angleterre.

 

25 et 26 mars 1903 - Fort épisode de foehn dans les Alpes, notamment en Suisse centrale, après quelques jours de temps ensoleillé et doux. Le 26 mars il fait 20.2°C à Genève.

 

15 au 20 avril 1903 - Neige et gel désastreux

Le 15 avril il fait -2.0°C à Genève.

Un épisode de neige concerne Lausanne et le Lavaux le 16 avril.

La nuit du 16 au 17 avril, il gèle "comme en plein hiver". Sur le Lavaux de nombreux ceps sont entièrement gelés, notamment à Grandvaux et à Villette. Il fait de -0.1°C à 5.8°C à Genève le 17 avril. La nuit suivante il gèle également mais un peu moins fortement.

Le 18 avril il ne fait pas plus de 5.3°C à Genève, et -2.7°C à Chamonix ! (record pour un mois d'avril).

Le 20 avril il fait -4.5°C à Genève !

Il gèle encore à Genève le 21 avril avec -1.1°C et le 26 avril avec -0.5°C.

 

5 mai 1903 - Nombreux orages de grêle

Après une chaleur accablante, très fort orage en soirée sur le Jorat, à Mézières, avec foudre sans interruption, ainsi que de la grêle sèche puis mêlée de pluie. Orage "épouvantable" à Moudon, la campagne est toute blanche après la grêle; à Morat il tombe des grêlons gros comme des noix; Genève reçoit aussi un fort orage de grêle.

 

22 mai 1903 - c'est l'une des seules chaleurs du mois avec 26.8°C à Genève.

27 mai 1903 - Violent orage à Bellegarde-sur-Valserine.

 

3 au 25 juin 1903 - Froid tenace.

La température est presque constamment sous les normales, et ne dépasse que très peu les 20°C. A Genève les maxima les plus basses sont celles des 4 et 8 juin avec 15.8°C et du 21 juin avec 16.1°C. Les minimas les plus basses sont celles du 12 juin avec 7.9°C et du 24 juin avec 7.8°C.

 

30 juin 1903 - Puissante vague orageuse

Après un mois de juin décevant de fraîcheur persistante, la forte chaleur s'installe dans les tous derniers jours du mois (30.1°C à Genève le 29 juin).

Le 30 juin dans l'après-midi et le début de soirée, violents orages avec beaucoup de foudre et des pluies diluviennes sur La Côte et la région de Morges; le Jorat; tout le pays fribourgeois; le Lavaux; la région genevoise; le Val-de-Ruz; entre Villeneuve et Aigle; en ce dernier lieu il a grêlé, à Chessel il a fallu ramasser les grêlons à la pelle.

 

3 au 5 juillet 1903 - Chaud. Il fait 30.8°C à Genève et 29.0°C à Lausanne le 3 juillet. Il y a un peu d'orage au loin le 3 juillet.

5 juillet 1903 - Gros orage sur La Côte.

Orages en série à Lausanne à 16h, 19h, 20h30, ainsi qu'à 1 h et 4 h la nuit suivante.

Du 7 au 10 juillet il fait nettement plus frais. Il fait 8.5°C à Lausanne le 9 juillet.

 

12 / 13 juillet 1903 - Dans la nuit, série de violents orages du Nord Vaudois à la Broye et au pays fribourgeois, avec beaucoup de foudre; "tout le monde a eu sa part d'averses et de tonnerre". Il y a de l'orage à Lausanne les 12 et 13 juillet.

 

18 et 19 juillet 1903 - Orages à Lausanne, le 18 (1h - 15h) et le 19 (4 h 45).

La fraîcheur et l'humidité vont être de mise durant la deuxième quinzaine de juillet, à partir du 19. Le 25 juillet il fait 7.8°C à Genève.

 

8 et 9 août 1903 - Très chaud. Le 9 on atteint 31.9°C à Genève et 32.9°C à Saint-Genis-Laval.

9 au 10 août 1903 - Dans la nuit orage sur la Broye, après une journée de forte chaleur; dégâts dus à la foudre.

12 août 1903 - En soirée, fort orage sur l'est lémanique, particulièrement sur Les Avants et les Rochers-de-Naye, le temps est très pluvieux "les nuages sont atteints de diluvium tremens !"

24 août 1903 -  La journée est "laide" et très orageuse.

 

4 au 6 septembre 1903 - Très chaud. Il fait 30.1°C à Genève le 5 septembre.

10 septembre 1903 - Violente tempête sur le Nord de l'Europe.

13 au 20 septembre 1903 - Très froid. On ne dépasse pas 12.5°C à Genève le 13, 12.8°C le 14 et 12.2°C le 15 septembre; et on chute à 4.0°C le 17 septembre.

 

1er au 8 octobre 1903 - Très chaud. On atteint 25.0°C à Genève le 1er octobre, et même 26.0°C le 6 octobre !

 

23 au 25 novembre 1903 - Il fait doux avec 13.7°C à Genève le 23.

29 au 31 décembre 1903 - Le froid arrive, on ne dépasse pas -2.7°C le 30 et -2.5°C le 31 décembre à Genève.

 

Posté par rodac à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1904

Hiver 1903-1904 - Sombre déprime...

Les mois de novembre, décembre 1903 et janvier 1904 sont particulièrement sombres sur le Léman. En 3 mois, Genève ne reçoit que 65 heures de soleil ! (37 heures en novembre, 11 en décembre et 17 en janvier)

13 et 14 janvier 1904 - Très doux.

28 janvier 1904 - Très froid. Il fait -8.1°C à Genève, et pas plus de -2.5°C. Il fait -6.7°C à Saint-Genis-Laval, qui est la température la plus froide de l'hiver.

 

3 février 1904 - Il tombe 44.6 mm à Besançon.

9 / 10 février 1904 - 
Orage avec violent coup de vent à Orbe; un toit est emporté.

11 février 1904  - Violent orage de Monthey à Saint-Maurice, des routes sont coupées.

Un orage à caractère "estival" frappe Paris.

 

28 février 1904 - Une violente rafale de bise provoque le naufrage d'un bateau au large du Dézaley; le chargement de gravier s'est brusquement déversé à l'eau puis a fait chavirer l'embarcation.

Le temps est très froid; il ne fait pas plus de 1.0°C à Genève.

1er mars 1904 - Glacial. Il ne fait pas plus de 0.3°C à Genève.

 

15 avril 1904 - Très chaud ! Il fait 27.5°C à Genève.

 

18 mai 1904 -  Orage de chaleur en région genevoise. Après une chaleur accablante (29.0°C à Genève le 17 mai et 27.8°C le 18 mai), un premier orage se déchaîne à Lausanne à 18 heures, venu de l'ouest, suivi d'un second orage en soirée.

21 mai 1904 -  Orage fort sur Genève; dans l'après-midi il y a des grêlons gros comme des oeufs de pigeon à Avusy, Pougny et Chancy

27 mai 1904 -  Orage sur Genève; violent orage à Gimel.

4 au 8 juin 1904 - Toutes ces journées sont orageuses.

8 juin 1904 -  Une "Saint-Médard" mémorable sur Genève; les pluies orageuses sont déversées en quantité sur la ville. En soirée un violent orage concerne La Côte et Lausanne.

12 au 13 juin 1904 - Gros orages, mais plutôt actifs sur l'Oberland bernois.

24 juin 1904 - L'orage est déchaîné sur le Valais central.

 

4 au 25 juillet 1904 - La chaleur est quasi permanente sur la région lémanique.

15 au 23 juillet 1904 - Vague de chaleur

Pendant 9 jours consécutifs, la température dépasse les 30°C à Genève, avec un maximum de 33.2°C le 21 juillet.

16 juillet 1904 -  Après une journée de soleil "tropical", l'orage se déchaîne sur la Tarentaise. Un torrent destructeur emporte plusieurs maisons à Bozel et tue 12 personnes.

19 juillet 1904 - Il fait très chaud sur une bonne partie de l'Europe.

Ces fortes chaleurs attisent le grand incendie de Neirivue (Intyamon, Gruyère), le village est entièrement détruit.

 

30 juillet au 20 août 1904 - Nouvelle vague de chaleur.

Les 30°C dont dépassés à 15 reprises durant cette période à Genève.

 

1er août 1904 - Les furieux orages du premier août

La journée a été très chaude avec 33.5°C à Genève.

Une puissante vague orageuse balaie la toute région sur le coup de 22 heures, avec foudre, rafales, et grosse grêle.

L'orage a été particulièrement fort à Croy et Romainmôtier. A La Praz, près de Mont-la-Ville, les accumulations de grêle mettent presque trois jours pour fondre entièrement !   Dans le Jorat, au Chalet-à-Gobet, la foudre explose un grand sapin. Des esquilles sont projetées à 30 mètres de distance, dont l'une fait 4 mètres de long !   A Morges, le propriétaire d'un bateau a passé une petite annonce pour retrouver un mât, des rames et un gouvernail perdus dans la tourmente...

 

7 au 9 août 1904 - Il fait 34.3°C à Genève le 7 août, 35.0°C le 8 août et 34.0°C le 9 août.

 

10 au 12 août 1904 - Ces trois journées sont bien orageuses. Le 11 août la foudre tue 2 personnes réfugiées sous un sapin à Meyrin. Le 12 août, en soirée, près de Chambéry, la foudre incendie 3 hectares de forêt au Mont Barberaz, et les pluies torrentielles provoquent des éboulements et des coupures de lignes électriques.

Le 11 août il fait 36.8°C à Saint-Genis-Laval, 30.9°C à Genève.

 

14 au 17 août 1904 - Nouveau pic de chaleur. Il fait 35.3°C à Genève le 14 août et 34.7°C le 17 août.

 

21 août 1904 - Vagues d'orages successifs

Après des semaines de chaleur, les hostilités commencent à 16 heures avec un orage de grêle sur Romainmôtier et Croy. Comme lors de l'orage du 1er août les sols sont blanchis de grêlons.

à 18 h 30 c'est autour de Lausanne et du Jorat d'être servis... Une partie de la ville se retrouve sans électricité tandis que la foudre fait des dégâts à Mézières. On parle d'orage "aux majestueux roulements".

à 20 heures c'est au tour de Genève et de La Côte d'être touchés, avant que l'orage ne se propage à tout le Léman. La ville de Gland se retrouve plongée dans le noir, tandis qu'à Meillerie de nombreuses barques sont démolies par les vagues.

La pluie - tant attendue ! - va persister tout le lendemain.

22 août 1904 -  Orages avec dégâts en Savoie. A Montagnole 4 maisons sont détruites.

La température chute sensiblement !

 

23 au 27 août 1904 - Très frais. Le 23 août il ne fait pas plus de 15.1°C à Genève, et la température chute à 6.8°C le 26 août et à 7.1°C le 27 août.

 

19 au 24 septembre 1904 - Très frais. Il fait 4.3°C à Genève le 22 septembre et on de dépasse pas 12.0°C le 20 septembre.

23 septembre 1904 - Très belle trombe sur le lac Ägerisee.

27 septembre 1904 - Violent orage à 15 heures avec pluie et grêle entre le pays de Gex et La Côte, à Borex et Crassier.

 

8 octobre 1904 - Fort orage tardif à Montreux dans l'après-midi, avec foudre.

9 au 11 octobre 1904 - Très froid. On ne dépasse pas 7.9°C à Genève le 9 octobre.

 

Octobre et novembre 1904 sont très secs (27 mm en octobre et 23 mm en novembre à Genève).

10 novembre 1904 - Trombe sur le lac de Neuchâtel.

Le temps est très doux du 7 au 12 novembre. On relève 15.7°C à Genève le 7 novembre, 15.0°C les 10 et 12 novembre.

 

30 novembre 1904 - Il fait -7.7°C à Genève.

7 décembre 1904 - Violente tempête sur le Nord de la France.

 

31 décembre 1904 - il fait -25.0°C à Chamonix, mais seulement -0.1°C à Genève.

Posté par rodac à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1905

1er au 4 janvier 1905 - Vague de froid  

La vague de froid commencée à la Saint-Sylvestre n'atteint Genève que le 1er janvier, où il fait -11.7°C.

Le 2 janvier on enregistre -14.5°C à Genève (et pas plus de -10.8°C !), -18°C à Villars-sous-Yens et -31°C à Chamonix (avec une maximale de -20.0°C !). 

Le 3 janvier il fait -14.6°C à Saint-Genis-Laval et -13.6°C à Genève (max. -9.8°C).

Le 4 janvier il fait -12.0°C à Genève (max. -4.3°C). Il s'en suit un redoux.

 

9 janvier 1905 - Bel écart de température à Genève avec une minimale de -4.8°C et une maximale de 11.2°C.

 

21 au 23 janvier 1905 - Très froid. Il fait -11.4°C à Genève le 21 janvier, et pas plus de -3.5°C.

 

29 janvier 1905 - Très anticyclonique - La pression atteint 1049.3 hPa à Paris.

Février 1905 est ensoleillé et surtout très sec, il ne tombe que 5 mm à Genève.

 

30 mars au 3 avril 1905 - Chaud. Il fait 22.7°C à Genève le 30 mars.

28 avril au 1er mai 1905 - Chaud. Il fait 23.7°C à Genève le 1er mai.


18 mai 1905 - 
L'orage se déchaîne sur le pied du Jura vaudois. A Gimel le sol est blanchi par une couche de grêlons. La grêle est très abondante aussi du côté d'Orbe.  A 12 h 15 il y a de forts orages à Fribourg et à Berne.

 

22 au 25 mai 1905 - Très frais. Il ne fait pas plus de 10.2°C à Genève le 24 mai.

Le 26 mai le temps se réchauffe avec une minimale de 3.0°C et une maximale de 21.0°C à Genève.


4 juin 1905 -  Orages isolés dès le matin sur le Nord des Alpes. Il fait chaud avec 29.5°C à Genève.

13 au 19 juin 1905 - Les orages, fréquents, concernent plutôt les régions situées plus au nord et à l'est.

19 juin 1905 - Très grosse trombe sur le lac de Zoug.

25 juin 1905 -  Orages généralisés sur la Suisse romande.

 

4 juillet 1905 - Canicule et orages

La journée a été très chaude: Zurich a enregistré un record avec 36.5°C ! Lausanne enregistre 33.6°C à la station du Champ-de-l'Air. Il a fait 35.2°C à Genève et 36.5°C à Saint-Genis-Laval.  Cela fait plusieurs jours que la canicule perdure.

Les éléments se déchaînent en force dans la soirée. L'orage est très violent à Morat et dans la région avec une possible tornade. Des arbres ont été sectionnés et de nombreux débris emportés. Il y a une forte grêle plus à l'ouest, à La Neuveville. Une vaudaire "suffocante" souffle à Ouchy et "démonte" le lac jusqu'à Morges.

 

5 juillet 1905 - Nouvelle vague d'orages

Il fait toujours très chaud. Un orage arrive à 14 h 45 à Genève avec de la pluie à verse et ramène la fraîcheur. Il y a des dégâts dus au vent dans la campagne fribourgeoise, notamment à Vaulruz, Bulle et Neirivue. Les régions de Cossonay, d'Yverdon, de Concise sont aussi fortement concernées. La Savoie est également touchée, à Planaise et à Montmélian.

A Cully et Montreux, l'énorme nuage noir est "accueilli par les artilleurs du vignoble" (les fusées anti-grêle...)

Une puissante tourmente de grêle, touche La Côte, à Perroy et à Rolle.

Le niveau du Rhône est particulièrement élevé.

 

16 / 17 juillet 1905 - les "24 heures d'orages"

Après une journée radieuse (32.1°C à Genève), le temps tourne à l'orage en soirée, augurant une belle série électrique...

Premiers orages à Lausanne de 21 h à minuit, avec "des éclairs d'une terrifiante beauté" et d'une fréquence peu commune. La foudre s'abat sur toute la région lausannoise, et aussi sur la Broye et le nord vaudois. Sur La Côte des fusées anti-grêle sont tirées. Sur le Lavaux, le tonnerre est incessant et les pluies diluviennes provoquent quelques ravinements.

A 4 - 5 heures, l'orage réveille les dormeurs ! Nouveau déluge d'eau et d'électricité sur le Léman; la voie ferrée est coupée à Cully...

D'autres orages suivent, à 8 heures, à midi, dans l'après-midi et la soirée du 17 juillet. Au pied du Jura, l'orage est même d'une extrême violence. Il fait encore chaud avec 30.4°C à Genève.

Les derniers orages tirent leur révérence dans la nuit du 17 au 18 juillet, entre la région du Moléson et la ville de Berne.

 

23 juillet 1905 - Il fait 33.0°C à Genève.

27 au 30 juillet 1905 - Nouvelle vague de chaleur, avec 33.5°C à Genève le 27 juillet, 33.4°C le 28 juillet et 33.8°C le 30 juillet.

 

2 août 1905 - Très fortes pluies dans la région de Vevey. La Veveyse charrie des troncs d'arbres et atteint un niveau très élevé, rarement observé, au point qu'elle inonde le centre-ville de Vevey. De fortes inondations sont aussi signalées à Saint-Légier.

4 août 1905 - Nouveau pic de chaleur avec 33.0°C à Genève.

10 août 1905 - Nouveau pic de chaleur avec 33.0°C à Genève.

11 août 1905 - Il y a des orages partout en Suisse.

 

15 / 16 août 1905 - Dans la nuit, à 3 heures, plusieurs forts orages secouent la région, particulièrement à  Sainte-Croix et dans le Pays-d'Enhaut. A Massonnens (Fribourg) la foudre s'abat sur le clocher de l'église. L'orage est aussi très fort à Lyon.

 

22 et 23 août 1905 - Orages très électrique en Valais

La journée du 22 août a été très chaude avec 30.6°C à Genève.

Gros orages sur le Valais. Le 22 à 18 h 30 un gros coup de vent déracine des poteaux télégraphiques près de Brig. Les orages sévissent la nuit du 22 au 23, avec une activité électrique si intense qu'on se "serait cru en plein jour"; et encore en matinée. L'orage a duré 9 heures. A Sion des arbres ont été déracinés et des cheminées emportées.

Il y a aussi de forts orages sur la Broye.

Avant cet épisode orageux le temps a été très chaud, après le temps devient pluvieux et bien plus frais...

 

30 août 1905 - éclipse de soleil

Un éclipse de soleil a pu être observée en début d'après-midi; les conditions ont été favorables bien que quelques nuages ont gêné lors de la phase d'obscurcissement. Sur la région lémanique la lune a caché à 80 % le disque solaire lors du maximum.

 

Le mois de septembre 1905 est sombre et pluvieux; il tombe 150 mm à Genève, il y a 25 jours de pluie à Besançon et 13 à Genève.

6 au 12 septembre 1905 - Retour de la chaleur avec 28.0°C à Genève le 7 septembre.

18 septembre 1905 - Violent orage sur Lyon dans l'après-midi.

26 septembre 1905 - Un cas de foudre en boule lors d'un orage à La Chaux-de-Fonds.

29 septembre 1905 - En soirée gros orages sur la Gruyère et dans la région de Morat, avec de vifs éclairs.

 

Le mois d'octobre 1905 est glacial ! - La moyenne à Genève est de 6.1°C. La quasi-totalité du mois connaît des valeurs inférieures aux normes de saison.

3 octobre 1905 - Il ne fait pas plus de 10.8°C à Genève.

6 octobre 1905 - Il ne fait pas plus de 10.7°C à Genève, et le lendemain, le mercure chute à 0.5°C.

15 octobre 1905 - Première gelée à Genève avec -1.1°C.

18 et 19 octobre 1905 - Nouvelles gelées avec -2.1°C le 18 et -2.2°C le 19 octobre à Genève.

20 et 21 octobre 1905 - Il ne fait pas plus de 6.4°C le 20 et 7.3°C le 21 octobre à Genève. On ne dépass pas les 5°C à Lausanne sur les deux journées

22 au 24 octobre 1905 - Fortes gelées !

Il fait -3.3°C à Genève le 22 (max. 7.5°C), -3.7°C le 23 (max. 8.5°C), et -2.8°C le 24 octobre (max. 6.0°C). Il y a des gelées également à Lausanne les 22 et 23.

Il gèle jusqu'au littoral méditerranéen.

25 et 26 octobre 1905  - Il ne fait pas plus de 4.7°C le 25 et 5.0°C le 26 octobre à Genève.

27 au 29 octobre 1905 - Fortes gelées

Il fait -2.5°C le 27, -2.0°C le 28, et -3.2°C le 29 octobre à Genève. Le temps se radoucit ensuite.

 

13 novembre 1905 - Violente tempête sur l'ouest de la France.

26 au 28 novembre 1905 - Très doux. Il fait 15.0°C à Genève le 26 novembre.

8 au 11 décembre 1905 - Très doux.

25 au 27 décembre 1905 - Froid, avec 3 journées sans dégel à Genève.

Le mois de décembre 1905 est très sombre avec seulement 19 heures de soleil à Genève.

Posté par rodac à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


L'année 1906

5 au 18 janvier 1906 - Le temps est souvent très doux. Le 5 janvier il fait 12.8°C à Genève.

 

6 janvier 1906 - Fantastique orage au coeur de l'hiver !

Alors qu'une bonne partie de l'Europe connaît une douceur exceptionnelle, un énorme orage sévit sur tout l'arc lémanique vers 17 h 30, après une journée très arrosée, et des éclaircies qui se sont dessinées en fin d'après-midi le tout sous une température très douce.

Les bourrasques de vent, orientées du sud-ouest au nord-est, ont arraché nombre de tuiles et de cheminées et cassé beaucoup d'arbres.

Il y a eu aussi de la grêle, mais le plus remarquable est l'activité électrique soutenue, digne des plus forts orages d'été ! La foudre a causé passablement de dégâts. Il faut remonter à l'hiver 1870 pour retrouver un tel déchaînement orageux au coeur de l'hiver. La lueur des éclairs était telle qu'elle évoquait des aurores boréales...

Le bateau Marguerite-Hélène fait naufrage au large de Saint-Gingolph.

19060106

 

Une brève tornade (EF 1) se produit à Lyon:

Tornade à Lyon (Rhône) le 6 janvier 1906. Tornade EF1 dans le Rhône, région Rhône-Alpes. Tornade F1 en France. - KERAUNOS

intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h * distance parcourue : 200 mètres* largeur moyenne : 40 mètres * commune touchée : LYON (la Saône, quai Rambaud, cours Bayard, II) * département : RHÔNE (69) * altitude moyenne du terrain : 165 mètres*

http://www.keraunos.org

 

18 janvier 1906 - Il fait 13.4°C à Genève.

19 janvier 1906 - Retour du froid avec d'abondantes chutes de neige en montagne.

24 janvier 1906 - Très froid. Il fait -7.2°C et pas plus de -4.3°C à Genève.

 

Février 1906 - Il y a 23 jours de pluie à Paris, mais seulement 7 jours de pluie à Genève.

10 février 1906 - il fait -10.1°C à Genève.

16 et 17 février 1906 - Il fait -11.0°C à Genève. Un net redoux se produit ensuite.

 

5 mars 1906 - Bel écart de température avec une minimale de -1.3°C et une maximale de 16.0°C à Genève.

Il fait assez doux les jours suivants.

 

19 mars 1906 - En matinée, la foudre provoque un incendie dans le clocher de l'église de Saint-Paul-en-Chablais.

La température chute fortement dès le lendemain.

20 au 26 mars 1906 - Très froid.

Il ne fait pas plus de 1.2°C à Genève le 23 mars et ça chute à -5.0°C le 26 mars.

Il gèle jusqu'en Méditerranée.

 

16 avril 1906 - Orage dans l'après-midi sur la vallée de Joux, la foudre s'abat sur un transformateur aux Charbonnières.

 

17 au 23 mai 1906 - Très froid.

19 mai 1906 - Il fait 4.4°C à Genève, et on ne dépasse pas 8.5°C !

20 mai 1906 - Il fait 3.8°C à Genève et on ne dépasse pas 10.0°C.

21 mai 1906 - Il ne fait pas plus de 9.2°C à Genève.

 

29 au 31 mai 1906 - Très chaud ! On atteint 31.0°C à Genève le 29 mai et 32.0°C le 31 mai, ce qui contraste avec le froid de la semaine précédente !

Dans le Lavaux, c'est le début d'une longue période très sèche qui va perdurer jusqu'à fin octobre !

 

2 au 7 juin 1906 - à nouveau très froid !  Il fait 6.0°C à Genève le 5 juin, et un maximum de 16.6°C le 6 juin.

 

18 / 19 juin 1906 - Dans la nuit, violent orage à Nyon, qui prend 51 mm au passage; l'eau s'abat trop rapidement sur une terre desséchée... L'orage est électrique aussi sur les hauteurs de Morges et en Gruyère.

27 et 28 juin 1906 - Très chaud, on atteint 33.0°C à Genève le 27 juin. La température baisse fortement le 30 juin.

En juin 1906 il ne tombe que 1 mm à Lyon, mais 41 mm à Genève (mais avec seulement 2 jours de pluie).

 

6 juillet 1906 - Il y a une très grosse trombe sur le lac de Constance.

12 au 14 juillet 1906 - Très frais. Il ne fait pas plus de 17.0°C à Genève le 13 juillet et ça chute à 6.8°C le lendemain.

18 au 21 juillet 1906 - Très chaud, on atteint 33.6°C à Genève le 19 juillet.


23 juillet 1906 -  Orages avec pluies torrentielles à Annemasse, ainsi qu'en aval du bassin genevois, à Culoz et Belley. Orage aussi à Monthey.

24 juillet 1906 -  Orages en Savoie, avec pluies torrentielles et une crue subite à Modane. Orage aussi sur la Broye et la Glâne.

 

2 août 1906 - Il fait 37.1°C à Saint-Genis-Laval, 29.4°C à Genève.

3 août 1906 -  Gros orages en Valais et dans l'Oberland Bernois, après de grosses chaleurs (33.9°C à Genève). Forte chute de température au passage des orages.

 

8 août 1906 - Il fait 32.0°C à Genève.

9 août 1906 - Fort orage à 16 h à Annecy et Talloires.

Le mois d'août 1906 est très sec avec seulement 14 mm à Genève.

 

14 août 1906 - Nouveau pic de chaleur avec 35.3°C à Genève.

 

19 août 1906 - Coup de froid, il ne fait pas plus de 18.4°C à Genève, et il fait 6.8°C le lendemain. La chaleur revient immédiatement après.

23 août 1906 - Il fait 33.8°C à Genève (après une minimale de 12.9°C).

 

31 août au 9 septembre 1906 - Très chaud !

Il fait 34.8°C à Genève le 5 septembre et 32.8°C le 8 septembre.

Une forte chute de température se produit le 11 septembre.

 

26 septembre au 1er octobre 1906 - Froid. Il fait 2.1°C à Genève le 27 septembre et 3.2°C le 1er octobre.

3 octobre 1906 - Réchauffement spectaculaire, avec 25.0°C à Genève et une minimale de 15.1°C.

Du 3 octobre à la fin du mois, la douceur est presque constamment présente.

 

17 au 19 novembre 1906 - Très doux. On atteint 14.1°C à Genève le 18 novembre, avec une mimale de 9.0°C.

 

Fin décembre 1906 - Vague de froid

Dès le 17 décembre, un froid durable s'installe, et se renforce au fil des jours.

Le 26 décembre il y a un bel écart de température avec une minimale de -11.0°C et une maximale de 3.9°C à Genève.

La moitié nord de la France est paralysée par la neige.

Le 28 décembre il fait -12.6°C à Genève (max. -4.0°C) et le 29 décembre on atteint -13.0°C (max. -2.3°C).

Comme deux ans plus tôt, la Saint-Sylvestre est glaciale.

Le 31 décembre, il fait -18°C à Besançon, -25°C à Pontarlier, -25°C à Gap, -15°C à Grenoble, -16.0°C à Genève, -22.2°C à Frauenfeld.

Le Rhône commence à charrier des glaces et tend à se "souder" à hauteur de Bellegarde-sur-Valserine.

La ligne Bellegarde - Nantua est coupée suite à un glissement de neige à hauteur de Châtillon-en-Michaille.

Posté par rodac à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1907

L'hiver 1907 est très neigeux; à Sion il y a 107 jours avec neige au sol.

 

23 janvier 1907 - Vague de froid "d'un jour"; il fait -12.2°C à Saint-Genis-Laval, -12.5°C à Genève (max. 5.0°C). Le 24 janvier il fait -14.9°C à Genève (max. -5.5°C).

28 janvier au 11 février - Très froid.

La température chute à -9.9°C le 28 janvier et à -10.0°C le 11 février à Genève. Il ne fait pas plus de -4.8°C le 4 février.

 

1er au 10 février 1907 - Glacial ! La moyenne est de -5.8°C à Lausanne du 1er au 10 février.

20 février 1907 - Violente tempête sur l'ouest de la France.

 

20 avril 1907 - il ne fait pas plus de 8.9°C à Genève, et le lendemain, il gèle avec -1.0°C. Il fait 0.0°C à Lausanne

25 avril 1907 - Chaud. Il fait 21.8°C à Lausanne.

27 et 28 avril 1907 - Coup de froid, neige et gel

Après plusieurs jours de temps chaud, la température chute et la neige arrive brusquement, surtout sur le nord-est de la Suisse.

Il tombe 30 cm à Einsiedeln (SZ); la température chute à -8°C au Rigi, -12°C au Gothard.

Il fait 2.7°C à Genève le 28 avril (max. 8.0°C) et 2.8°C le 29 avril (max. 8.5°C).

Le 30 avril, le Suchet est encore recouvert de neige jusqu'à 800 m.

2 mai 1907 - Il gèle à Genève avec -0.5°C.

4 mai 1907 - Forte hausse de la température avec 24.2°C à Genève.

 

18 au 20 mai 1907 - Très froid ! Le 19 mai il ne fait pas plus de 7.3°C à Genève.



25 / 26 mai 1907 - Dans la soirée et la nuit, orages à Morges, sur les hauteurs, et autour de Lausanne.

Le 26 mai il fait très chaud à Genève avec 27.7°C.

 

27 mai 1907 -  quelques orages en région genevoise

12 et 13 juin 1907 -  Dans la soirée du 12 et dans la nuit du 12 au 13, gros orage sur l'est lémanique et le Bas Valais, ressenti comme "terrible" à Vouvry.

Il fait très frais le 13 juin avec pas plus de 14.5°C à Genève.

 

28 juin 1907 - formidable grêle sur l'est lémanique et la région d'Aigle

Un très gros orage de grêle frappe Vevey et sa région, en soirée, six ans après la grêle de 1901. Blonay et Saint-Légier sont également très touchés. La grêle est si abondante qu'il y en a par endroit une couche de 30 cm. Sur les hauteurs de Villeneuve, au Col de Chaude et à la pointe d'Aveneyre, deux jours après l'évènement cette grêle n'avait toujours pas entièrement fondu.

 

29 juin 1907 -  Nouveaux orages en soirée, mais cette fois c'est Morat et Fribourg qui sont concernés, avec de la grêle à Morat et une possible tornade près de Fribourg (il est fait mention de "tourbillon").  Des toitures sont arrachées et les grêlons sont parfois gros comme des noix.

De violents orages aussis dans la vallée de Joux, avec foudre et grêle; à Avenches où la grêle fait de gros dégâts; vers Aigle où la foudre provoque la panne d'un train.

 

1er juillet 1907 - Froid et neige en montagne.

Plusieurs cas de foudre en Haute Savoie. Il survient après du temps très froid pour la saison et la neige tombe dans les Alpes parfois jusqu'à 1300 m d'altitude, comme dans l'oberland Bernois, à Grindelwald et à Wengen.

Le 2 juillet est particulièrement glacial à Genève avec 8.5°C et pas plus de 13.8°C au plus chaud de la journée !

 

7 au 14 juillet 1907 - Toujours frais. Les 20°C ne sont que difficilement dépassés à Genève. Il fait 8.1°C le 13 juillet.

 

25 juillet 1907 - journée très orageuse un peu partout

Une grosse vague d'orages sévit dans la région dès le matin, mais surtout dans l'après-midi et en soirée. C'est l'une des journées les plus orageuses depuis longtemps pour pas mal de régions.

Il y a de la grêle à Genève, les trams ont dû s'arrêter et l'orage a sévi toute la nuit suivante.

Au pied du Jura Vaudois, à Montricher, des éclairs géants ont été signalés.

Dans le Jura Bernois, à Moutier, les grêlons, gros comme des oeufs de pigeons, ont blanchi la campagne plusieurs heures et ont été évacués par pelletées.

Il est tombé 26 mm à Zermatt.

Il y a eu un orage extraordinaire sur le lac de Thoune, les sommets alentour sont "enneigés" de grêle...

 

29 juillet 1907 - Il fait 31.3°C à Genève (première tx supérieure à 30°C).

 

4 au 6 août 1907 - Très chaud. Le 4 août, il fait 35.3°C à Saint-Genis-Laval; le 5 août, on atteint 33.7°C à Genève.

 

6 / 7 août 1907 - Orages et grêle

Après une journée de chaleur étouffante, deux premiers orages frappent à 20 h 30 et à 23 h le Gros-de-Vaud.

Les village de Vuarrens, Saint-Cierges et Pailly sont les plus touchés. Les grêlons ont été gros comme des noix et ont été suivi de pluies diluviennes et accompagnés de foudre. Les orages vont "tenir en éveil" toute la population tant le tonnerre est bruyant...

Dans la nuit c'est l'est vaudois qui est touché à son tour, la grêle touche Ollon et Villars, avec assez peu de dégâts.

Puis dans la journée du 7 août la grêle touche cette fois le pied du Jura vaudois. La Coudre, Cuarnens, Mont-la-Ville sont très touchées, L'Isle est quelque peu épargnée.

Les orages ont occasionné de très gros dégâts à Saint-Gall.

Tous ces orages amènent une grande quantité d'eau, qui fait un bien fou aux cultures assoiffées par la sécheresse !

 

11 août 1907 - Un ballon, "L'Ouragan", se fait surprendre par une brusque rafale de bise, qui s'est levée d'un coup, et s'abîme dans le lac Léman. L'équipe de sauvetage à bord du "Fram" parvient à secourir les aérostiers.

 

19 août 1907 - Après une chaude journée (30.0°C à Genève, violent orage le soir à 21 h sur le Jorat, le Nord Vaudois et les montagnes neuchâteloises. A Vulliens les cultures sont hachées par la grêle; à Orbe les vents sont si violents qu'ils rappellent le "cyclone" du 18 août 1890. A Orbe, un noyer séculaire frappé par la foudre est incendié.

22 août 1907 - Il fait 6.4°C à Genève.

26 au 28 août 1907 - Nouveau coup de chaleur, avec 30.2°C à Genève le 28 août.

1er septembre 1907 - Violent orage à 6 heures du matin entre le pays de Gex et La Côte; puis avant midi du côté de Vaulion.

12 septembre 1907 - Orage à Yverdon. Il a fait 27.0°C à Genève.

15 octobre 1907 -  Orage à Vevey, avec un très gros coup de vent; une barque est projetée sur des enrochements. La neige tombe en Vallée de Joux.

 

L'automne 1907 est extrêmement pluvieux dans le Midi, avec pas moins de dix épisodes méditerranéens majeurs. Les plus fortes précipitations sont constatées dans les Cévennes.

 

10 au 14 novembre 1907 - Très doux. Il fait 15.0°C à Genève le 12 novembre.

27 novembre au 13 décembre 1907 - Il fait souvent très doux, avec notamment 15.0°C le 27 novembre et 14.0°C les 8 et 10 décembre à Genève.

Posté par rodac à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1908

Janvier 1908 est froid, très sec, et surtout très sombre (16 h d'ensoleillement à Genève).

La première quinzaine de janvier est très froide, sous un épais stratus.

Le 5 janvier, il ne fait pas plus de -4.0°C à Genève.

Les 11 et 12 janvier il ne fait pas plus de -4.6°C à Lausanne.

Il n'y a aucun dégel à Genève entre le 12 et le 16 janvier. Le 13 janvier il ne fait pas plus de -5.0°C. L'écart est très faible entre les minimales et les maximales.

Il y a des inversions extrêmes de températures avec le stratus; ainsi il fait jusqu'à -18°C sur les plateaux de Bavière, mais il fait 2°C au Rigi (1600 m).

Du 19 au 25 janvier le stratus est extrêmement tenace; ainsi à Lausanne, l'amplitude thermique journalière ne dépasse quasiment pas 1°C...

Le 21 janvier, il y a une minimale de -1.6°C et une maximale de -1.2°C à Genève !

 

1er mars 1908 - En Valais, une avalanche de poudreuse ensevelit un hôtel à Goppenstein et tue 11 personnes, principalement des ouvriers occupés au percement du tunnel ferroviaire du Lötschberg.

 

5 avril 1908 - froid, neige et giboulées

Ce dimanche 5 avril neige, pluie, vent, soleil, grêle... "rien n'a manqué" à Lausanne.

Il neige jusque sur la Côte d'Azur.

 

21 avril 1908 - Il gèle sur le Lavaux, notamment à Grandvaux, causant de funestes dégâts aux vignes.

Il ne fait pas plus de 6.5°C à Genève le 20 avril et 6.4°C le 21 avril, il gèle -1.3°C le 21 avril et -1.4°C le 22 avril.

 

25 et 26 avril 1908 - Week-end neigeux

Durant la nuit, une tempête de neige s'abat sur Domodossola (Piémont, Italie). On mesuer 25 cm de neige à Domodossola à 40 cm à Iselle.

Il tombe "des masses de neige" dans le massif du Gothard.

Le samedi 25, des rafales de neige secouent le Lavaux. Il ne fait pas plus de 6.8°C à Genève.

Il tombe aussi d'énormes quantités de neige en Angleterre.

 

3 au 5 mai 1908 - Forte chaleur. Il fait 26.3°C à Genève le 3 mai, 26.6°C le 4 mai et 26.0°C le 5 mai.

6 mai 1908 - Orage en fin de nuit, des plus violents du côté de Payerne et d'Avenches, très forts aussi en de nombreux endroits du Nord de la Suisse.

9 au 12 mai 1908 - à nouveau chaud. Il fait 26.5°C à Genève les 9 et 10 mai.

 

16 mai 1908 - Ce samedi soir, orage avec dégâts de foudre à St-Antöni, près de Fribourg.

 

19 mai 1908 - Il fait 28.2°C à Genève.

 

20 mai 1908 - journée très orageuse

Un orage de grêle ravage la vallée de la Birse. Un autre orage "épouvantable" amène 44 mm dans le secteur de Glaris.

Sur le coup de midi un fort orage de grêle touche la Chaux-de-Fonds. A 17 heures c'est le tour du Val-de-Ruz et de Cortaillod de subir de gros orages, avec dégâts de foudre.

 

22 mai 1908 -  Fortes chaleurs et foehn - température "de juillet" -  Orages

Dans les vallées alpines, avec le foehn, on atteint des valeurs dignes d'un mois de juillet... La température ne descend pas en-dessous de 20°C la nuit en maints endroits.

Après ces fortes chaleurs, il se produit des orages, avec une très forte chute de température. A Zurich, la température chute de 24°C en 12 heures, passant de 28°C le 22 mai à 19 h à 4°C le 23 mai à 7 h.

Vers 16 heures, de violents orages éclatent entre les cantons de Berne et de Lucerne, avec de la grêle.

 

23 et 24 mai 1908 - Week-end mémorable - Il neige jusqu'à basse altitude autour du Léman !

Le samedi 23 mai, après les chaleurs "sénégaliennes" de ces derniers jours, il neige le matin à Genève, et l'après-midi à Lausanne ! De lourds flocons se mêlent en ville à la pluie. Il y a 4 cm de neige au Chalet-à-Gobet. Le Val-de-Ruz est tout blanc...

Les 23 et 24 mai il tombe 10 cm de neige à Zurich, 15 cm à Bex, 35 cm à Château-d'Oex. A Montreux la neige a adhéré au sol jusqu'au lac; il en est tombé 15 cm à Glion; le lac "fume" comme en janvier !  A Moudon le samedi il a neigé toute la journée !

Ce froid est désastreux pour les vignes et les cultures, notamment dans le Lavaux. On ne compte plus le nombre de branches cassées par le poids de la neige.

Le 24 mai il ne fait pas plus de 7.6°C à Genève !

19080524

Lundi 25 mai le temps redevient un peu plus clément, avec 20.0°C à Genève.

 

3 juin 1908 - A 15 heures court et violent orage à Semsales. Autre orage aux Ormonts.

4 / 5 juin 1908 -  Dans la nuit, orage avec un peu de grêle à Genève, et avec beaucoup de grêle à Neuchâtel.

7 au 10 juin 1908 - Très frais. Il ne fait pas plus de 15.0°C à Genève le 7 juin.

 

14 juin 1908 - Après une chaude journée (30.5°C à Genève), un orage venu de la Savoie frappe l'est lémanique, notamment à Villeneuve où le coup de vent est très brutal. Le coup de vent a également été très brutal sur le lac de Thoune où plusieurs bateaux sont en péril. A Penthéréaz l'orage a versé les blés et la foudre a anéanti un grand noyer.

16 juin 1908 - Fort orage à Neuchâtel et aussi près de Fribourg.

22 juin 1908 -  Fort orage sur Morat.

29 juin 1908 - Quelques orages en région lémanique.

1er juillet 1908 -  Orage en soirée en région genevoise. Autre fort orage à La Brévine.

A Evian, en soirée, un brusque coup de bornan fait dériver une embarcation chargée de fusées de feux d'artifice prêts à être tirés. L'équipage va être secouru à bord du vapeur "Montreux".

 

11 et 12 juillet 1908 - Coup de chaleur avec 32.2°C à Genève le 12 juillet.

 

19 et 20 juillet 1908 - Pluies diluviennes et neige en montagne

Après les pluies diluviennes, il neige jusqu'à 1700 m dans les Alpes. Il y en a 40 cm à l'hospice du Saint-Gothard.

Une tempête de neige s'abat sur les coureurs lors de la 4ème étape du Tour de France dans le Massif Central.

Sur ces deux jours il tombe 100 mm à Besançon (53 mm le 20) et 70 mm à Belfort.

Il ne fait pas plus de 16.6°C à Genève le 19 juillet et 16.0°C le 20 juillet.

 

5 / 6 août 1908 - Forte pluie orageuse à Genève sur 2 jours; il y tombe 136 mm et c'est quasiment le seul apport de pluie de tout le mois ! 

La température est fraîche les 6 et 7 août.

 

10 au 18 août - Il fait frais, surtout la nuit, avec notamment 7.1°C à Genève le 13 août et 7.6°C le 17 août.

21 / 22 août 1908 - La nuit, violent orage à Romanel-sur-Lausanne.

 

1er / 2 septembre 1908 - La Manche et la Mer du Nord sont secouées par une effroyable tempête, causant des naufrages et de gros dégâts sur les côtes.

 

12 au 17 septembre 1908 - A nouveau froid la nuit, avec 2.4°C à Genève le 14 septembre.

 

22 au 25 octobre 1908 - Températures glaciales

La température ne dépasse pas 4°C à Lausanne sur ces 4 jours; les maxima sont même de 2.4°C le 22 et 2.6°C le 24 octobre.

Il ne fait pas plus de 4.5°C à Genève le 23 octobre, 5.0°C le 24 et 4.1°C le 25 octobre.

Le 25 octobre il ne fait pas plus de 0.3°C à Besançon.

 

31 décembre 1908 - Il fait -16°C à Besançon, -8.2°C à Genève (max. -2.4°C).

Posté par rodac à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1909

1er au 11 janvier 1909 - Très froid.

Le 1er janvier, il fait -25°C à Mouthe, -14°C à Saint-Genis-Laval, -9.6°C à Genève (max. -3.3°C).

Le 11 janvier, il fait -11.6°C à Genève.

 

14 au 16 janvier 1909 - Il fait au contraire très doux.

 

18 février au 5 mars 1909 - Très froid.

Le 25 février il ne fait pas plus de -4.2°C à Genève; il fait -9.5°C le 28 février et -9.3°C le 1er mars.

4 mars 1909 - Il fait -10°C à Besançon.

 

15 au 20 mars 1909 - Il fait à nouveau très froid avec de fortes gelées. On ne dépasse pas 2.5°C à Genève le 16 mars et 2.9°C le 20 mars.

 

3 et 4 avril 1909 - Très froid avec pas plus de 5.0°C à Genève le 3 et 5.4°C le 4 avril.

 

18 avril 1909 - Coup de chaleur avec 24.7°C à Genève.

Violent orage sur le Vully à 17 heures, avec grêle et foudre. Les champs restent longtemps blanchis de grêlons.

Le temps est particulièrement chaud à la fin d'avril (23.6°C à Genève le 23 avril).

Si le printemps 1909 est très ensoleillé (265 h de soleil à Genève pour avril et 326 h pour mai), l'été, par contre, est asssez médiocre, frais et pluvieux, surtout juin et juillet; août s'en sort mieux.

 

1er mai 1909 - Muguet givré... La neige descend presque à basse altitude autour du Léman; il fait -5°C à Châlon-sur-Saône. Il gèle jusque sur la Côte d'Azur.

2 mai 1909 - Il ne fait pas plus de 7.5°C à Genève.

3 mai 1909 - Il fait -2.4°C à Besançon, 0.6°C à Genève.

 

20 au 25 mai 1909 - Très chaud, on atteint 28.7°C à Genève le 25 mai.



5 juin 1909  -
Orage avec grêle à La Chaux-de-Fonds, en pleine ville.

 

9 au 16 juin 1909 - Très froid.

12 juin 1909 - Pluie et froid; il neige jusqu'à 1600 m dans les Alpes, comme par exemple à Saint-Moritz. On ne dépasse pas 13.0°C à Genève. La température chute à 6.5°C le 15 juin.

 

17 juin 1909 - Orage sur la vallée de Joux, la foudre s'abat sur un collège aux Charbonnières, et perturbe le réseau et téléphonique.

26 juin 1909 - Colonne de grêle près du lac de Neuchâtel, à Gorgier. Autre orage à Château-d'Oex.

29 juin au 4 juillet 1909 - Fraîcheur hors saison... Le 30 juin, on ne dépasse pas 12.9°C à Genève !

 

 

7 au 15 juillet 1909 - Temps épouvantable !

Les températures sont extrêmement basses autour du Léman sous une pluie insistante. Le 7 juillet il ne fait pas plus de 16.0°C à Lausanne, 18.3°C à Genève; le 8 juillet le maximum est de 14.6°C à Lausanne, 15.4°C à Genève.

Mais c'est le 9 juillet que le froid est le plus spectaculaire. Il fait 11.4°C à Lausanne au plus chaud, oui au plus chaud, de la journée !  Genève s'en sort un peu mieux, si l'on peut dire, avec 14.8°C...

Il neige abondamment dès 1500 m en montagne. On mesure 1 mètre de neige au Säntis. Du 4 au 10 juillet il y a un cumul de 72 mm à Lausanne. Aucun orage n'est à signaler.

Le reste du mois de juillet 1909, tout comme le mois d'août, sont plus cléments, mais assez frais.

13 juillet 1909 - Il fait 6.5°C à Genève.

 

25 juillet 1909 - Il fait 30.5°C à Genève, seul jour de l'été à dépasser les 30°C !

 

10 août 1909 - Orage extrême dans la vallée de La Brévine. Plus à l'ouest, autre fort orage sur la ville de Dole, dans le Jura.

18 août 1909 - Sur le Léman, dans l'après-midi, un violent coup de bornan provoque le naufrage d'une barque entre Lausanne et Meillerie.

21 août 1909 - Le mauvais temps arrivé brusquement ce dimanche surprend très désagréablement de nombreux randonneurs en montagne, par exemple au Säntis. Il y neige jusqu'à 2100 m.

23 août 1909 - Il fait 6.2°C à Genève.

Fin août et début septembre la fraîcheur prédomine.

 

10 septembre 1909 - Fort orage sur la région de Coppet, "descendu" du col de la Faucille; autre orage le long de la Broye.

3 au 5 octobre 1909 - Chaud; il fait 24.1°C à Genève le 4 octobre.

28 octobre 1909 - Violente tempête sur l'ouest de la France.

 

2 au 4 décembre 1909 - Il fait très doux, avec 14.0°C à Genève le 3 décembre.

 

19 au 29 décembre 1909 - Il fait très doux.

22 et 23 décembre 1909 - Douceur extrême

Sous des températures extrêmement douces, le vent souffle en tempête sur la région, notamment dans le Jura. Toute la neige a disparu des hauteurs; le lac de Joux, qui était en bonne partie gelé quelques jours plus tôt, est totalement libre de glaces.

Les 22 et 23 décembre la douceur atteint même des sommets avec 18.9°C le 22 et 20.8°C le 23 décembre à Genève !  Ce record pour décembre court encore cent ans plus tard.

 

Posté par rodac à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1910

Le mois de janvier 1910 est très pluvieux (147 mm à Genève). L'Europe connaît des inondations désastreuses, notamment à Paris où la Seine atteint une hauteur record.

 

18 au 20 janvier 1910 - Tempête et inondations catastrophiques

Les tempêtes venues de l'atlantique attaquent l'Europe avec une vigueur extrême; sur toute la région, pendant 48 heures, la pluie n'a cessé d'être battante, accompagnée d'un vent qui ne l'est pas moins...

Le Lac de Joux est monté de près d'un mètre, ce qui ne s'était jamais vu... de nombreux riverains se retrouvent les pieds dans l'eau. Un autre "jamais vu" est que ce lac, qui habituellement gèle tous les hivers, n'a cette fois ci pas la moindre parcelle de glace !  A Mouthe on a enregistré un cumul de pluie de 144 mm en moins de 24 heures !

Voilà près de 8 jours que le lac Léman est perpétuellement démonté, surtout le Haut-Lac. A Montreux les quais menacent de s'effondrer.

Le Val-de-Travers, de Fleurier à Noiraigue, "ne forme plus qu'un lac"...  Tous les cours d'eau du Jura débordent.

Le Valais est aussi très touché; Sion se retrouve les pieds dans l'eau avec la pluie est tombée drue non stop pendant 48 heures, et le débordement de la Sionne.

Les températures sont très douces, surtout les minimales (min. 7.3°C le 19 et 6.7°C le 20 janvier à Genève).

19100120

 

3 février 1910 - Violente tempête avec redoux sur le sud-ouest de la France.

 

22 au 26 février 1910 - Très doux, il fait 15.8°C à Genève le 22.

 

31 mars 1910 - Glacial.

Il fait jusqu'à -4.6°C à Lausanne le 31 mars, et 0.0°C au plus chaud de la journée. A Genève les valeurs sont un peu moins basses (min. -2.2°C, max. 3.8°C).

De l'air glacial envahit une bonne partie de l'Europe jusqu'au 2 avril; il neige et gèle beaucoup dans le midi de la France (25 cm de neige à Perpignan), et aussi en Italie.

 

16 avril 1910 - à Voreppe (Isère) la foudre s'abat sur le clocher de l'église.

Forte chute de température, il ne fait pas plus de 7.7°C à Genève contre 20.3°C deux jours plus tôt.

 

2 au 4 mai 1910 - Très froid, il gèle le 3 mai à Genève avec -0.2°C.

 

8 au 12 mai 1910 - Très froid et gelées

Le froid est particulièrement sévère le 10 mai: on relève -8°C à Saint-Cergue, -12°C à La Cure, -2°C à Rolle et à Begnins, -1.4°C à Genève.

Il fait aussi -6.0°C à Chamonix.

Le 11 mai il ne fait pas plus de 8.3°C à Genève.

 

19 et 20 mai 1910: Coup de chaleur avec 27.9°C à Genève le 19.

 

4 juin 1910 - Orage de grêle dans le Nord vaudois, le Vully et le Seeland

Après une forte chaleur, un formidable orage de grêle s'abat entre 18 h et 18 h 30 dans le secteur de Baulmes; les grêlons gros comme des noix hachent les cultures, les arbres sont dénudés. La colonne de grêle se déplace ensuite sur le Vully et la région d'Anet, où l'on récolte des grêlons de 30 grammes.

Il se produit une tornade (EF 4) à Ostrhauderfehn (Basse-Saxe).  Il y a de très fortes chaleurs à Berlin.

 

10 juin 1910 -  le mois est très orageux et pluvieux, avec de fréquentes inondations

Gros orage à Nyon et les alentours; A Lausanne le ciel reste longtemps menaçant avant que l'orage éclate et ne transforme les rues en torrents; la pluie persiste toute la soirée.

Le Lac de Bienne est très haut, il atteint même son niveau des inondations de janvier, il "remonte dans le lac de Neuchâtel" par le canal de la Thielle; les jetées sont sous l'eau.


14 et 15 juin 1910 -  Gros orages avec des inondations mémorables particulièrement dans l'est de la Suisse, mais aussi à Brig. 21 cantons sont concernés par les intempéries.

Il fait très frais avec pas plus de 16.4°C à Genève le 14 juin.

 

21 juin 1910 - Gros orage sur Evian et ses environs, après la journée la plus chaude du mois (29.3°C à Genève).

 

4 juillet 1910 - La neige à 1200 mètres !

L'été 1910 est si frais et pluvieux qu'on le compare volontiers à l'année 1816, "l'année sans été". Dans les campagnes il est souvent ressenti pire que l'été précédent, 1909, qui était déjà fort médiocre. Dans les champs on doit souvent faucher à la main - quand on le peut - car les machines agricoles s'empêtrent sur les chemins boueux dès qu'elles sont trop chargées...

Du 1er au 8 juillet la fraîcheur est vraiment remarquable.

La journée du 4 juillet est la plus automnale par sa pluie persistante, et surtout ses basses températures !

Il fait 8.7°C à Genève et on ne dépasse pas 15.0°C au plus chaud de la journée.

Les Alpes ont une allure de plein hiver, plâtrées avec partout de la neige à partir de 1600 mètres.

La neige s'abaisse même à 1400 m à Leysin, mais aussi du côté de Chambéry, en Maurienne et en Tarentaise. Dans l'Oberland bernois les flocons s'invitent même à 1200 mètres !

 

Le 6 juillet il ne fait pas plus de 8.0°C à Chamonix.

Les 6 et 7 juillet on ne dépasse pas 15.8°C à Genève.

 

10 juillet 1910 - Forts orages sur le nord Vaudois, à Bonvillars les chemins sont ravinés. Sur toute la région, entre le 10 et le 17 juillet "il tonne tous les jours".

 

17 juillet 1910 - le gros orage de Bex

Un orage qui est resté longtemps en mémoire des habitants de la région, puisqu'on en parle encore des décennies plus tard...

L'orage, très pluvieux, mais aussi accompagné de grêle et de foudre, s'abat de 17 h à 19 h sur tout le Chablais vaudois. A Bex, la Gryonne et l'Avançon débordent à deux reprises; ce dernier se répand dans les rues du centre de la ville; la gare de Bex est sous l'eau. On ne compte plus les vignes ravinées, les ponts et les chemins emportés.

A Aigle et Yvorne, la situation est pareille, avec beaucoup d'eau dans les rues.

Des inondations ont également lieux aux Diablerets et au Sépey, suite à un éboulement qui a obstrué le cours de la Grande-Eau en amont et qui a provoqué un lac d'accumulation.

La ville de Saint-Maurice s'est également retrouvé les pieds dans l'eau.

Un autre violent orage secoue le pied du Jura. Yverdon, Vallorbe, L'Abergement, Bretonnières, Mathod, Suscévaz sont les plus touchés. Des grêlons gros comme des noix sont récoltés à Vallorbe et Bretonnières.

La semaine a d'ailleurs été très orageuse puisqu'on rapporte qu'il a "tonné tous les jours".

 

22 juillet 1910 - Il fait 32.2°C à Genève. C'est le seul jour du mois où la température a dépassé les 30°C.

 

24 au 28 juillet 1910 - Très frais. Il fait 7.3°C à Genève le 27.

3 au 8 août 1910 - Très frais. Il fait 7.6°C à Genève le 7 août et 7.9°C le 8 août.

Paradoxalement, le 6 août il y a un record de chaleur aux îles Shetland (Écosse), avec 28.0°C.

 

15 au 21 août 1910 - Chaud. La seule période de chaleur de l'été 1910. Il fait 30.5°C à Genève le 20 août et 31.5°C le 21 août, avant une nouvelle chute brutale de la température.

 

26 août 1910 - Orage sur Genève. Ce mois d'août est également très orageux.

 

31 août 1910 - Trombe sur le lac de Constance.

1er au 14 septembre 1910 - La fraîcheur est assez persistante.

 

29 septembre au 1er octobre 1910 - Chaud. Il fait 24.2°C à Genève le 30 septembre.

 

Novembre 1910 est très pluvieux avec 188 mm et 20 jours de pluie à Genève.

6 novembre 1910 - Froid. Il ne fait pas plus de 6.4°C à Genève.

8 et 9 novembre 1910 - Doux. Il fait 15.2°C à Genève le 9 novembre.

 

23 novembre 1910 - Froid. Il fait -22.0°C à Chamonix, et -6.8°C à Genève.

 

7 au 17 décembre 1910 - Très doux.