30 mars 2009

Chronologie météorologique

 

 

Voici la chronologie météorologique !

 

Cette chronologie a en grande partie pu être reconstituée grâce aux archives de journaux mises en ligne, à savoir:

- la Feuille d'Avis de Lausanne (24 Heures)

- la Tribune de Genève

 

Certains évènements proviennent parfois aussi des sources suivantes:

- Climat et météorologie de la Suisse Romande, Max Bouët

- "Quel temps", Guillaume Séchet

- Diverses revues et récits, faits parfois à la main

 

Les évènements sont classés dans l'ordre chronologique, année par année dès 1880. Pour rechercher une année particulière, il suffit d'aller dans l'outil de recherche du blog.

 

Dès l'année 1983, j'ai pu y apporter mes observations personnelles, puis dès 2008 commencent les récits détaillés de mes chasses à l'orage !   Avant cette année, je n'ai pas fait beaucoup de photos. En revanche, j'ai fait des vidéos de quelques orages en 1993 et 1994.

 

Bonne lecture !

 


Voici pour l'instant les plus anciens évènements "lémaniques" et régionaux que j'ai pu trouver dans les annales:

 

563 - La tragédie du Tauredunum: Tsunami sur le lac Léman

De nombreux récits convergent sur l'occurrence en l'an 563 d'un énorme effondrement d'une montagne ayant occasionné la disparition du lieu dit Tauredunum, ainsi qu'un tsunami sur le lac Léman, ravageant ses côtes. La hauteur de la vague est estimée à 13 mètres à Lausanne, 8 mètres à Evian, 4 mètres à Nyon et 8 mètres à Genève. Dans cette dernière, selon Grégoire de Tours, l'eau a envahi la ville basse après avoir débordé les murs d'enceinte.

La localisation de l'éboulement est encore sujette à discussion, mais il est probable qu'il provienne du Grammont en direction de la plaine, sur lequel se trouve actuellement le village des Evouettes.

 

Les années 1315 et 1316 sont pourries, froides et pluvieuses à souhait, avec de graves conséquences pour l'agriculture et la subsistance.

1356 - La ville de Bâle est en partie détruite par un violent séisme.

 

Le printemps et l'été 1527 sont froids et humides. Il gèle fortement fin mars, et le mois de mai est aussi très froid.

L'hiver 1528 est très froid.

printemps et été 1529 - année pourrie

Cette année 1529 est parfois appelée "année sans été", à l'instar de l'année 1816; le temps est resté froid et pluvieux toute la belle saison; les vendanges sont très tardives.

 

1530 à 1541 - le "Sägesignatur"

Pendant 12 ans, ont voit alterner successivement des étés plutôt chauds et secs (années paires) et des étés plus froids et humides (années impaires). Cette configuration a été appelée en Allemagne "Sägesignatur" (signature en dents de scie). Cette "signature" se remarque par les dates de vendanges alternativement précoces et tardives, ainsi que par les cernes des arbres alternativement épais et minces.

En 1530, l'hiver est très doux. Il y a des inondations en Suisse en janvier.

Il y a aussi des inondations à Bâle en juillet.

 

En 1534, l'hiver est glacial. En revanche, l'été est très chaud.

L'été 1536 (année où le pays de Vaud a été investi par les Bernois) est très chaud avec une importante sécheresse.

L'automne est également très chaud et sec.

L'hiver 1538 est très doux.

 

1540 année brûlante

Le printemps, l'été et l'automne 1540 sont d'une chaleur et d'une sécheresse extrêmes, on parle de "l'année du siècle".

Le Rhin est presque franchissable à pied sec. Les vendanges sont très précoces.

 

Le printemps et l'été 1542 sont au contraire glacés et pluvieux; les vendanges sont extrêmement tardives.

 

1545 - L'été et l'automne sont chauds et secs.

L'hiver 1547 est très sec.

1550 - Le printemps et l'été sont très humides.

L'hiver 1551 est glacial.

 

L'été 1555 est frais et humide; l'automne est aussi très pluvieux. Les vendanges sont très tardives.

Le printemps et l'été 1556 sont très chauds, les vendanges sont précoces. L'automne est par contre humide.

 

1559 - Après un hiver doux, le printemps est très chaud. L'été est aussi chaud et surtout très sec. Les vendanges sont très précoces.

1560 - Le printemps est très chaud, par contre l'été est frais et pluvieux.

L'hiver 1561 est très froid.

L'hiver 1562 est au contraire très doux.

 

L'hiver 1565 est précoce et très rigoureux, de décembre à mars; le Rhône gèle à trois reprises à Arles; en Provence les oliviers sont décimés.

L'hiver 1566 est très froid; le printemps est également très froid.

1567 - Toutes les saisons de l'année sont passablement sèches, les vendanges sont précoces.

 

Le printemps 1568 est très froid.

Le printemps 1569 est très froid, encore plus que le précédent. L'automne est en revanche chaud.

Le printemps 1570 est glacial, encore plus froid que les deux précédents. L'été est très humide.

 

L'hiver 1571 est très froid, et aussi très humide; le Rhône gèle en janvier et février.

Le Petit-Lac Léman est partiellement recouvert de glaces.

 

Hiver 1573 - à nouveau un hiver glacial ! Le Rhône est à nouveau gelé; le lac de Constance est pris de glaces pendant 60 jours.

Le printemps et l'été 1573 sont pourris, très froids et pluvieux. L'automne est aussi très froid et humide. Les vendanges sont très tardives.

 

L'été 1579 est pourri, très froid et pluvieux; tous les mois de l'été sont concernés. Cet été passe même pour le plus froid du XVIe siècle sur le plateau suisse. Il y a de nombreuses chasses aux sorcières, accusées du mauvais temps...

Les vendanges sont tardives.

 

1583 - L'hiver est très froid, puis le printemps et l'été sont chauds et secs.

 

Le 3 mars 1584, un énorme éboulement provenant des flancs de la Tour d'Aï ensevelit les localités de Corbeyrier et d'Yvorne et cause de gros dégâts à Aigle. L'éboulement aurait été provoqué par un séisme survenu quelques jours plus tôt.

L'été 1584 est frais, et surtout extrêmement humide.

 

L'hiver 1585 est très sec.

En mai 1585, un orage de grêle frappe Boudry près de Neuchâtel; on a accusé les sorcières d'être responsables de ce fléau...

L'été 1585 est froid est très pluvieux. Les vendanges sont tardives et les moissons mauvaises.

16 juillet 1586 - Trombe sur le lac de Zurich.

Le printemps et l'automne 1586 sont frais et humides. Les moissons sont mauvaises.

 

L'hiver 1587 est très froid et humide; le printemps 1587 est aussi très froid. Les vendanges sont tardives et mauvaises. L'automne est aussi froid.

Le printemps 1588 est très sec, mais l'été 1588 est pourri, très froid et très pluvieux. Les vendanges sont très médiocres.

Les tempêtes répétées en août et septembre mettent à mal l'invincible armada espagnole dans le Golfe de Gascogne...

L'hiver et le printemps 1589 sont très secs, mais l'été 1589 est pourri, glacé et pluvieux, comme l'année précédente. Les vendanges sont à nouveau très médiocres.

8 septembre 1589 - La rupture du barrage glaciaire de Mattmark (Valais) inonde la vallée de Saas.

1590 - enfin une belle année, le printemps, l'été et l'automne sont plutôt chauds et secs.

 

L'hiver 1593 est très froid; l'été 1593 est froid et humide.

L'été et l'automne 1594 sont froids et pluvieux. Le mois de mai a aussi été très froid, avec des gelées notables le 22 mai.

La Toussaint est "en eau et en larmes"... Il y a beaucoup d'inondations.

 

L'hiver 1595 est glacial; la plupart des fleuves d'Europe sont pris de glaces, dont le Rhône.

L'hiver se prolonge loin vers le printemps; les mois de mars et d'avril sont particulièrement froids et neigeux; ainsi, à Lucerne, la neige ne disparait en ville que vers la fin d'avril. Le printemps est une hécatombe pour les hirondelles.

 

L'été 1596 est froid et surtout extrêmement pluvieux.

L'été 1597 est aussi froid et très pluvieux.

L'hiver 1598 est très froid et très humide, le printemps 1598 est aussi très froid.

L'été 1599 est chaud et sec, les vendanges sont précoces. L'automne 1599 est extrêment chaud et sec.

 

L'hiver 1600 est très froid. Le printemps 1600 est aussi très froid. Les vendanges sont très tardives.

L'hiver 1601 est très froid, le printemps 1601 est glacial, encore plus froid que l'année précédente. L'été est frais et humide; les vendanges sont très tardives.

18 septembre 1601 - Violent séisme dans les Alpes. L'épicentre se situe sur les hauteurs d'Uri et Unterwald. Il y a des dégâts à Zurich; la secousse a été ressentie jusqu'à Francfort et à Munich. Le cours de la Reuss s'en trouve modifié par endroits.

 

11 / 12 décembre 1602 - Lors de la "Nuit de l'Escalade", à Genève, le temps est froid, brumeux et sans neige.

L'hiver 1603 est très froid.

Le printemps 1603 est par contre extrêmement chaud et très sec, c'est le printemps le plus chaud du XVIIe siècle sur le plateau suisse. L'été et l'automne 1603 sont aussi très chauds. Les vendanges sont très précoces.

1604 et 1605 - Le printemps et l'été sont plutôt chauds.

 

L'hiver 1607 est très doux, le printemps 1607 est très sec.

 

1608 - le "grand hyver"

L'hiver 1608 est très long et très rigoureux; il a été longtemps surnommée "le grand hiver". Le Rhin a été pris par les glaces. Cet hiver est également très humide.

L'été 1608 est pourri, très froid et pluvieux.

Cependant, les 1er et 2 août 1608, il survient un brutal coup de chaleur. Dans la Beauce, plusieurs travailleurs sont morts dans les champs à cause de la chaleur.

 

L'hiver 1609 est au contraire extrêmement doux et sec.

L'été 1609 est extrêmement humide.

 

1610 - Le printemps est très sec, mais l'automne est très humide.

Le printemps 1611 est très chaud, mais surtout extrêmement sec. C'est le plus sec du XVIIe siècle sur le plateau suisse.

L'été 1611 est chaud; les vendanges sont précoces.

 

L'hiver 1613 est extrêmement doux, c'est le plus doux du XVIIe siècle sur le plateau suisse. Le printemps, l'été et l'automne de 1613 sont par contre assez frais.

L'hiver 1614 est au contraire glacial, l'un des plus froids du XVIIe siècle sur le plateau suisse.

Le printemps 1614 est également glacial, tout particulièrement le mois de mars.

L'été 1614 est très frais; les vendanges sont tardives.

 

L'été 1615 est plutôt chaud.

L'hiver 1616 est très froid.

L'été 1616 est très chaud et très sec; les vendanges sont très précoces et les récoltes "idéales".

L'hiver 1617 est très doux.

L'été 1618 est froid et humide.

 

L'hiver 1621 est froid; l'été 1621 est pourri, très froid et pluvieux. Les vendanges sont très tardives et les récoltes très mauvaises.

 

L'hiver 1623 est très froid et surtout très long. De Nombreux cours d'eau sont pris par les glaces.

L'été 1623 est en revenche très chaud et extrêmement sec. Les récoltes sont précoces.

Une grande sécheresse survient de la Saint-Jean à la Toussaint (paroisse de Charnay, Rhône).

 

L'hiver 1624 est à nouveau très froid.

 

En 1624, il y a eu une tornade dans la Vallée de Joux, venue de Bois-d'Amont. Cette tornade a été citée dans les études faites sur la tornade de 1890, pour sa trajectoire semblable.

 

L'hiver 1625 est très doux.

L'été 1625 est par contre très frais; les moissons sont mauvaises.

Fin mai 1626, il y a pendant 8 jours des températures "de plein hiver". Le reste de la saison est par contre très correct.

L'automne 1626 est extrêmement sec.

 

Toute l'année 1627 est froide

l'hiver 1627 est froid et très neigeux;

le printemps 1627 est glacial est très humide,

l'été 1627 est très frais et pluvieux, l'automne est aussi très frais. Les vendanges sont très tardives.

 

1628 - encore une année très froide; cette fois l'hiver est doux et pluvieux;

le printemps 1628 est très froid.

l'été 1628 est des plus pourris, très froid et pluvieux. C'est l'été le plus froid du XVIIe siècle sur le plateau suisse.

L'automne 1628 est aussi très froid et pluvieux. Les vendanges sont très tardives.

 

L'été 1630 est plutôt chaud et sec sur le plateau suisse, les vendanges sont précoces.

Il a en revanche été très défavorable aux récoltes dans l'ouest de la France.

 

L'hiver 1633-34 est froid est sec. L'automne 1634 est chaud est surtout très sec.

 

Le printemps 1636 est très chaud et très sec. L'été 1636 est chaud, appelé "l'année du Cid";

les vendanges sont très précoces.

Les printemps et étés 1637 et 1638 sont également chauds et plutôt secs, très favorables. Les vendanges sont très précoces ces deux années.

 

1639 - L'hiver est très doux; l'été est par contre très froid.

1640 - le printemps et l'été sont passablement frais.

1643 - l'hiver est froid, le printemps très froid. L'été est par contre assez chaud.

 

Juin 1644 - Après plusieurs mois de temps anormalement froid, il fait subitement très chaud.

Les glaciers alpins sont très gros; ainsi, dans la vallée de Chamonix, la Mer de Glace n'est qu'à 300 mètres de l'Arve, menaçant de barrer son cours. Plusieurs hameaux sont écrasés par l'avance du glacier. Les glaciers du Tour, d'Argentière et des Bossons sont également très gros.

 

28 janvier 1645 - Il se produit une violente tempête en Savoie, de nombreux arbres sont jetés à terre.

L'hiver 1645 est froid; l'été 1645 est par contre chaud et très sec.

L'été 1646 est aussi chaud et sec.

 

L'hiver 1648 est assez "agressif", alternant brutalement les période de froid et de douceur.

L'été et l'automne 1648 sont assez frais; l'été est assez humide.

 

L'hiver 1649, "l'année du Roi Charles", est très froid. De nombreux cours d'eau sont pris de glaces.

Le printemps 1649 est glacial et humide; l'été 1649 est passablement frais et humide, très défavorable aux récoltes.

L'hiver 1650 est au contraire très doux.

L'été et l'automne 1650 sont humides. Les pluies sont très fréquentes du mois d'août à décembre (Saint-Fargeau, Yonne).

 

28 janvier 1652 - Trombe sur le Greifensee.

L'automne 1652 est très chaud et extrêmement sec.

L'hiver 1653 est très froid.

 

L'hiver 1656 est rigoureux.

Le 10 juin 1657, la foudre s'abat sur la cathédrale de Lausanne, et incendie une aiguille de la tour du beffroi.

 

L'hiver 1658 est froid et neigeux.

L'automne 1659 est très humide.

 

L'hiver 1660 est très froid. Le Rhône est pris de glaces.

Le printemps 1660 et chaud et l'été 1660 plutôt sec sur le plateau suisse. Les vendanges sont précoces.

L'été 1660 est par contre très pluvieux dans l'ouest de la France, où les mauvaises récoltes entraînent une famine.

L'hiver 1661 est très doux; le printemps et l'automne 1661 sont chauds et secs sur le plateau suisse, l'été normal. Les vendanges sont précoces.

En revanche, le printemps et l'été 1661 sont à nouveau très humides sur l'ouest de la France, notamment en Anjou, au point qu'on le compare volontiers aux années 1315-1316.

 

L'hiver 1663 est très froid et long.

Le printemps 1663 est chaud et sec, mais l'été 1663 est frais et humide.

 

L'hiver 1665 est très froid.

 

L'été 1666 est très chaud et sec.

Il y a une sécheresse extrême en Angleterre, la Tamise est très basse. La sécheresse attise aussi le Grand incendie de Londres.

 

L'hiver, le printemps et l'automne 1667 sont froids.

 

4 juin 1668 - Violent orage de grêle à Collonges-au-Mont-d'Or (Rhône). Les vignes et les cultures sont ravagées.

 

En mars et avril 1669, il se produit une très forte éruption de l'Etna en Sicile.

L'été 1669 est très chaud et sec.

L'automne 1669 est chaud et très sec.

 

L'hiver 1671 est très doux, et humide.

L'hiver 1672 est froid, et surtout extrêmement sec.

 

Le 7 juin 1674, dimanche de Pentocôte, la foudre s'abat à nouveau sur la cathédrale de Lausanne, et incendie la grande flèche de la tour du beffroi. (rapporté dans la FAL du 24 mai 1925)

 

L'été 1675 est très froid et humide, on parle volontiers de "froid étrange", ou de "saisons changées". Cet été a souvent été évoqué dans les correspondances de Madame de Sévigné en Provence.

Les vendanges sont très tardives, et se font souvent dans la neige !

 

Le printemps 1676 est chaud et très sec.

Le mois de juin 1676 est très chaud et très sec en Angleterre, un peu comme en 1976.

Les vendanges sont précoces. L'automne 1676 est par contre très froid.

L'hiver 1677 est très froid en décembre et durant la première quinzaine de janvier. Plusieurs fleuves sont pris de glaces. Le reste de l'hiver est plus doux.

 

L'hiver 1679 est très froid; le printemps 1679 est aussi très froid; l'été 1679 est plutôt humide.

 

L'hiver 1680 est très doux et sec.

Le printemps et l'été 1680 sont chauds. Il se produit de nombreuses ruptures glaciaires dans les Alpes

L'automne 1680 est très chaud et très sec.

 

L'hiver 1681 est glacial, avec un vent d'est très dominant. Le printemps 1681 est aussi très froid.

L'été et l'automne 1681 sont en revanche chauds et secs sur le plateau suisse.

L'hiver 1682 est au contraire très doux, et très sec.

 

L'été 1683 est plutôt chaud et sec.

 

L'hiver 1684 est glacial et neigeux, surtout de la mi-décembre à début février. Les fleuves et la mer gèle en France, aux Pays-Bas et en Angleterre, paralysant de nombreux bateaux.

l'été 1684 est en revenche chaud et plutôt sec, surtout juin et juillet.

 

L'hiver 1685 est très froid; l'été 1685 est plutôt frais et humide.

Le printemps et l'été 1686 sont plutôt chauds et secs.

L'hiver 1687 est très froid et neigeux.

 

L'hiver 1688 est très froid et sec; le printemps 1688 est aussi glacial.

L'été et l'automne 1688 sont plutôt frais et humides. Octobre est très froid.

 

L'hiver et le printemps 1689 sont froids.

L'été 1689 est frais et surtout très humide sur le plateau suisse.

La température n'atteint jamais 27°C à Paris de tout l'été.

 

Le printemps 1690 est glacial, pour la troisième année consécutive.

L'hiver 1691 est glacial et très sec. L'été est par contre assez chaud.

 

1692 année épouvantable

Après un hiver très rude et neigeux, le printemps et l'été de 1692 sont glacés et pluvieux;

en octobre 1692, le gel saisit le peu de blé qui reste et les grappes encore vertes dans les vignes...  La disette qui s'ensuit est très importante les deux années suivantes et l'on parle volontiers d'apocalypse...

 

Le printemps 1693 est à nouveau glacial; l'été est en revanche plus favorable.

L'hiver 1694 est très froid; le lac de Constance gèle.

 

L'hiver 1695 est glacial et sec; le Rhône est pris de glaces.

Le printemps 1695 est à nouveau très froid. Les vendanges sont tardives.

 

L'hiver 1697 est à nouveau glacial et sec, le Rhône est à nouveau pris de glaces. Le printemps est aussi froid.

 

L'année 1698 est également une année horrible, avec un hiver rude.

Le printemps et l'été 1698 sont très froids, de même que l'automne, froid et humide. Les vendanges sont très tardives.

 

Le printemps 1699 est absolument glacial, après un hiver rude.

L'été et l'automne sont par contre plutôt favorables.

Enregistrer

Enregistrer


03 avril 2013

Séjour dans les Alpes

Fin février je me trouvais à La Grave, dans les Hautes Alpes, avec l'association Infoclimat;

voici quelques photos croquées sur place:

20130303b076

20130303b106

20130303b120

Posté par rodac à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mai 2014

Séjour pyrénéen du 26 février au 2 mars 2014

A partir du 26 février a lieu la traditionnelle rencontre météo, organisée deux fois par an par l'association Infoclimat.

Cette fois-ci c'est le village d'Aulon, dans les Hautes Pyrénées, qui a été choisi. Cela me donne l'occasion de visiter pour la première fois les Pyrénées.

Le 26 février je prends le train jusqu'à Toulouse. Au départ le temps est assez pluvieux, puis s'éclaircit en arrivant dans le Languedoc. En témoigne cette photo prise depuis le train non loin de Sète:

20140302b008

Une fois arrivé à Toulouse, en milieu d'après-midi, je rejoins Rémy et Guillaume pour le covoiturage organisé jusqu'au gîte à Aulon. A hauteur de Saint-Gaudens les nuages deviennent à nouveau plus menaçants:

20140302b041

Quelques averses se produiront en cours de route.

Près de Lannemezan j'ai eu droit à une curieuse prise de vue...

20140302b046

Puis nous commençons à remonter la vallée pour grimper jusqu'à notre gîte d'Aulon, où nous arrivons en soirée. Le village est calme, perché à flanc de coteau, et il y a beaucoup de chiens qui se promènent un peu partout dans les rues.

 

Le 27 février le ciel reste bien couvert. Avec un petit groupe nous montons jusqu'au col situé en-dessus d'Aulon, où se trouve un hameau. Il y a peu de neige, pas eu besoin d'utiliser les raquettes.

20140302b055

 

Le 28 février, un fort épisode neigeux est attendu; le matin il pleut puis à 10 heures la pluie tourne brusquement en neige. De gros flocons commencent à tomber. Au début la neige a du mal à poser sur un sol encore trop chaud. A midi il y a à peine 2 à 3 cm de fraîche, mais en début d'après-midi il neige de plus en plus fort, et ça commence alors à sérieusement cumuler.

Vers 15 heures il y a 10 à 15 centimètres:

20140302b093

La neige tombera sans discontinuer durant la soirée, la nuit suivante et jusqu'en milieu de matinée. Au final, c'est près de 60 cm de fraîche qui sont tombés !

Le 1er mars, premier jour du printemps météorologique...

20140302b102

 

20140302b116

 

20140302b125

Le ciel restera couvert durant l'après-midi, mais avec un peu de redoux, de sorte que la neige va s'alourdir.

 

Dimanche 2 mars, l'heure est déjà venue pour moi de quitter le groupe, et c'est seulement maintenant que le soleil apparaît franchement !

20140302b137

Il a gelé durant la nuit et il y avait de belle plaques de verglas ! L'un des chiens du village s'est d'ailleurs retrouvé les quatre pattes en l'air à vouloir courir trop vite...

En arrivant à Guchen il y avait quelques nappes de brume tapissant le fond de la vallée:

20140302b146

Encore un coup d'oeil sur la chaîne Pyrénéenne alors que je suis en route avec Rémy pour Toulouse:

20140302b167

 

 

 

 

Posté par rodac à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 mars 2015

La fin de l'année 2014 et le début de l'année 2015

L'année 2014 s'achève avec 50 jours d'orage sur le Léman, ce qui est bien plus que la moyenne (30-35 jours); c'était une année très orageuse ! Durant ces 30 dernières années, seule l'année 1988 a eu davantage de jours d'orage.

Voici quelques points marquants de cette période.

 

28 octobre au 2 novembre 2014 - Ensoleillement maximal. Il n'y a pas le moindre nuage, et pas le moindre stratus... le tout dans une ambiance douce.

2 au 4 novembre 2014 - Très doux et foehn

Le 1er novembre, il fait 20°C à Annecy et à Ambérieu, 21°C à Lyon, 16.0°C à Genève.

Le 2 novembre, sous le soleil il fait 20°C à Lyon et à Ambérieu, 18°C à Annecy, 18.0°C à Genève.

La nuit du 3 au 4 novembre est particulièrement douce; le foehn fait monter la température à 20°C en pleine nuit dans les vallées exposées. La minimale est de 9.8°C à Genève.

 

11 et 12 novembre 2014 - Temps gris mais très doux, les valeurs minimales sont élevées (9.6°C à Genève le 11).

 

14 novembre 2014 En soirée il y de l'orage du côté de Valence, dans le nord de l'Isère, ainsi qu'à Gap. Le lendemain, 15 novembre, le temps est très pluvieux dans ces régions. Gap enregistre 88 mm; certaines régions de la Haute Savoie atteignent 40 à 60 mm. Les quantités seront bien moindres en région lémanique.

 

Dans la rubrique "orages du monde", en Australie, il y a eu un formidable orage de grêle à Brisbane, le 27 novembre.

Il y a des dizaines de vidéos disponibles sur le net; celle-ci a été tournée par un cycliste ayant trouvé refuge sous un abri de bus:

 

 

 

Fin novembre et début décembre les stratus sont particulièrement tenaces, un vrai cauchemar lorsqu'on est en-dessous  ! Aux derniers jours de novembre il y a même des records de douceur en montagnes...

Le 22 novembre, le stratus envahit le Léman, à une altitude assez basse (sommet vers 800 mètres)

Le 23 novembre 2014 le stratus s'abaisse. Ainsi, le centre-ville de Lausanne est dans la purée de pois, alors que les hauteurs de la ville sont au soleil !

Il fait 21.2°C à Lyon, 20°C à Ambérieu, 18°C à Lans-en-Vercors, 16°C au sommet du Salève, 11.6°C au Moléson (2000 m). Mais sous le stratus compact il ne fait pas plus de 8.6°C à Genève !

Il y a du foehn dans les Alpes.

 

Le 24 novembre, il fait une température minimale de 8.9°C au Moléson ! (2000 m)

 

Du 26 au 28 novembre, les températures minimales sont très élevées en plaine malgré le stratus.

Le 26 novembre, il fait une minimale de 9.4°C à Genève.

Le 27 novembre, il fait 17.4°C à Lyon (min. 10.1°C), 11.4°C à Genève  (min. 9.5°C).

Le 28 novembre, il fait 16.8°C à Sion, 16.6°C à Lyon (min. 10.6°C), contre 8.9°C à Genève (min. 8.3°C).

Le 29 novembre, il fait 16.4°C à Sion, contre 7.1°C à Lyon comme à Genève...

 

Entre le 22 novembre et le 7 décembre le temps a été sombrissime à Prilly, avec seulement 4 heures de soleil en 16 jours !

 

13 au 24 décembre 2014 - Il fait à nouveau une douceur insolente...

Le 13 décembre, il fait 13.0°C à Genève.

Le 19 décembre il fait 13.9°C à Genève (min. 1.9°C).

Il fait des valeurs miminales très élevées localement en Suisse, comme à Bâle, mais pas à Genève.

Le 20 décembre, il fait 12.7°C à Genève (min. 6.5°C).

 

La Suisse a bénéficié d'une nuit exceptionnellement douce

La nuit de jeudi à vendredi a enregistré des températures exceptionnellement douces pour un mois de décembre, oscillant autour des 10 degrés dans plusieurs régions. A deux semaines de la fin de l'année, la Suisse s'achemine vers l'année la plus chaude jamais enregistrée. MétéoSuisse a relevé la valeur la plus haute à Bâle avec 10 degrés.

https://www.rts.ch

 

Les 23 et 24 décembre, je me trouve dans la station Champéry pour faire 2 concerts avec le choeur. Il fait un temps magnifique et doux, mais pas de neige ! Pas une miette à la station, et lors d'une balade à 2000 m d'altitude, il y a plus de vert que de blanc...

 

Le 27 décembre, après 4 mois de douceur hors norme, le froid arrive enfin, avec le premier épisode neigeux de l'hiver. 8 cm tombent à Prilly en matinée, puis la neige tourne en pluie avec beaucoup de vent. L'instabilité est assez marquée et il y a même un peu d'orage du côté de Chambéry. Deux jours après il y a un coup de froid bien vif !

Le 29 décembre, il neige (3 cm à Prilly), alors que la pression est à 1038 hPa. Il y a une journée sans dégel à Genève.

 

Le 2 janvier 2015 il fait -5.9°C à Genève, mais les perturbations atlantiques et la douceur sont de retour.

Petite photo d'une randonnée au Mont-Chevreuils lors des derniers moments de soleil...

20150202b061

 

Le 4 janvier, il fait 11.4°C à Genève (min. 6.4°C).

Le 6 janvier, il fait -5.0°C à Genève (max. -0.7°C).

Le 10 janvier il fait une nouvelle fois une douceur hors normes, avec 15.9°C à Genève (min. 7.1°C), 20.5°C à Lyon, 15.9°C à Berne, 18.1°C à Ambérieu... Il y a en soirée des stratocumulus joliment colorés avec le soleil couchant

20150202b100

 

Le 11 janvier, il fait encore une température minimale de 8.0°C à Genève.

Le 13 janvier, belle amplitude thermique à Genève, de -4.1°C à 12.5°C.

 

Le 14 janvier le temps est doux et surtout très agité en matinée, avec même de l'orage, d'abord en Gruyère, puis peu après sur le Chablais et le Haut-Léman !  Les orages étaient accompagnés de mammatus...  C'est le premier jour d'orage de l'année 2015...

20150202b113

 

Le 16 janvier, il tombe 45.9 mm à Ambérieu et 45.4 mm à Lyon.

 

Le 17 janvier, après une journée très grise, le soleil fait brusquement son apparition juste avant son coucher, illuminant du coup les bases nuageuses:

20150202b124

 

A la fin du mois de janvier, les conditions deviennent plus hivernales, avec assez souvent des chutes de neige.

Enregistrer

Posté par rodac à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Episode de neige et de giboulées du 28 janvier au 2 février 2015

Après une première quinzaine de janvier très douce, la  neige avait commencé à refaire son apparition.

Cette fois-ci, c'est un épisode sérieux qui est attendu, avec un flux de nord-ouest persistant, très dépressionnaire et très perturbé.

Le 28 janvier, à l'avant de la première perturbation, le ciel se charge.

Le 29 janvier, il tombe pluie et vent toute la journée à basse altitude. La neige tombe abondamment au-dessus de 1200 mètres. La température à 500 hPa chute de 15°C. Les violents contrastes thermiques engendrent des orages à Paris vers 21 h, puis à Dijon vers minuit.

Le 30 janvier, la pluie tourne en neige sur Lausanne. Les giboulées, d'abord faibles, s'intensifient dès 16 heures, et il tombe 8 cm de neige entre 16 h et 20 h, semant une belle pagaille en ville. En soirée il ne neige pas, mais il est possible d'apercevoir des cumulus nocturnes. La température étant positive, la neige fond et c'est une vraie bouillasse qui recouvre les rues et les trottoirs...

Le 31 janvier, il y a à nouveau des giboulées:

20150202b142

Un peu d'orage est signalé dans le Nord-Isère...

 

Le Dimanche 1er février est encore sous le signe de la neige; il y a 8 cm de neige au sol à Prilly, mais il y en a beaucoup plus à la même altitude au pied du Jura, ou autour du haut-lac, comme ici à Saint-Légier; la couche atteint 40 cm !

20150202b150

20150202b152

20150202b162

 

Lundi 2 février, un dernier épisode neigeux apporte quelques 10 cm supplémentaires sur toute la région.

 

Le temps devient ensuite sec et froid, permettant à la neige de se maintenir.

Du 5 au 7 février, il y a trois jours sans dégel à Genève. En revanche, il n'y a aucune valeur extrême.

Le 5 février, la bise souffle très fort. Il se produit de nombreuses congères dans le Gros-de-Vaud.

 

Du 7 au 11 février je participe à la rencontre d'hiver d'Infoclimat, qui a lieux au Barboux, non loin de Morteau, dans le Doubs.

Le gite, tout en bois, est superbe; de plus, côté neige, nous avons des conditions de rêve ! Pas mal de balades en raquettes en perspective !

Le 11 février, il y a de forts contrastes de température. Ainsi, au Barboux, à 8 h du matin, il fait 1°C alors qu'il fait -19.2°C à La Brévine et guère plus à Morteau, pourtant tout près.

L'après-midi on dépasse même les 10°C au Barboux.

Il fait de -10°C à +10°C à Ambérieu, et de -6°C à 11.6°C à Vizille (Isère).

 

Quelques photos prises aux alentours...

La Brévine

20150211b038

Morteau

20150211b045

20150211b052

la Vue-des-Alpes

20150211b065

20150211b080

 

Enregistrer

Posté par rodac à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 février 2018

8 au 11 décembre 2017 - Tempêtes en série et chaos dans le Chablais

Jeudi 7 décembre, après dissipation des grisailles en matinée, le soleil brille généreusement dans un ciel d'azur particulièrement intense.

Une perturbation très marquée est toutefois en approche.

Les premiers cirrus n'apparaissent qu'au crépuscule.

Vers minuit, le ciel est couvert et le vent d'ouest souffle de plus en plus.

 

Vendredi 8 décembre, la tempête fait rage durant la seconde moitié de nuit, avec de fortes pluies et un vent qui "dépote".

La pluie cesse en cours de matinée, et laisse la place à un régime de giboulées.

Des averses de pluie, puis de grésil et enfin de neige se succède l'après-midi et en soirée. Il tombe 2 cm de neige à Prilly.

20171213 001

 

Samedi 9 décembre, le temps reste variable et froid, avec de rares giboulées sous forme de neige jusqu'en plaine. La nuit suivante, dégagée, est particulièrement froide.

20171213 007

 

Dimanche 10 décembre, un avis d'alerte a été lance pour fortes précipitations et fort vent accompagnant le redoux.

Il fait encore très froid la nuit, j'ai relevé -2.8°C à Prilly; il fait -4.9°C à Genève.

Au lever du jour, la perturbation est déjà là et il neige à gros flocons; la couche atteint progressivement 7 cm à Prilly.

La température, restée bien négative pendant cette neige, s'approche de zéro vers 10 heures et peu à peu la neige tourne en pluie. Le magnifique paysage immaculé va se transformer en monstrueuse gadoue dans les rues de Lausanne...

Et ce jour que nous allons faire un concert avec le choeur, à Bex. Je n'ai pas pris la voiture et vais rejoindre notre bus, spécialement affrété pour l'occasion. Une vraie galère rien que pour rejoindre le bus à pied, dans cette gadoue de neige fondante, ultra-glissante, et qui transforme en plus toutes les rues pentues de la ville en torrents improvisés...

A l'approche de Bex, nous sortons à la sortie d'autoroute de Saint-Triphon, soit une sortie plus tôt, afin d'éviter les bouchons annoncés par les infos, pour continuer par la petite route. Bien nous en a pris !

En effet, c'est un véritable blizzard qui souffle le long du Rhône, depuis le Valais, avec de la neige soufflée. Une météo absolument dantesque ! Même si nous avons mis encore une heure pour rejoindre Bex, nous avons éviter le "piège mortel" qui a coincé les automobilistes sur l'autoroute jusqu'à la nuit suivante, les sorties étant obstruées par les congères.

C'est avec un effectif réduit que nous avons pu assurer le concert. Pour le retour, nous quittons Bex vers 22 heures, et là aussi, il nous faudra une heure pour sortir de la ville, tant il y a des bouchons en ville.

Cet épisode a paralysé la région, les automobilistes et les trains ont été bloqués des heures, voire toute la nuit.

Il tombe près de 60 cm de neige à Sion !

 

Des passagers CFF bloqués à Bex pendant la nuit à cause des intempéries

Les infortunés ont été pris en charge par la police et la protection civile, mais tout le monde a pu être évacué vers 2 heures du matin, a indiqué à la RTS Corinne Depuckler, porte-parole des CFF. Cette dernière précise que durant leur attente, ils ont été ravitaillés et que les wagons étaient chauffés et fournis en électricité.

https://www.rts.ch

 

 

Les chutes de neige perturbent l'autoroute dans le Chablais - Vidéo - Play RTS

En raison des chutes de neige, l'autoroute entre Aigle et Saint-Maurice était fermée dimanche après-midi.

https://www.rts.ch

 

 

Lundi 11 décembre est une journée assez impressionnante; sous l'impulsion de la tempête "Ana", le redoux bat son plein et c'est un déluge qui s'abat toute la journée !

Il fait même nuit tout l'après-midi !

 

 

Mardi 12 décembre, le temps se refroidit à nouveau et il tombe 1 cm de neige lourde en matinée à Lausanne.

Le ciel se dégage en soirée, et il y a pas mal de verglas.

Posté par rodac à 23:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 février 2018

25 au 28 février 2018 - Vague de froid et 3 épisodes neigeux

La première vague de froid de l'hiver arrive à quelques jours seulement du printemps météorologique...

Durant la semaine du 19 au 25 février, la température était déjà assez basse, en fin de semaine on ne dépassait que peu le 0°C sous le stratus.

Dimanche 25 février, un puissant anticyclone stationné sur le nord de la Scandinavie achemine une vaste masse d'air froid de la Sibérie en direction de l'Europe de l'Est, puis de l'Europe occidentale.

La bise se renforce nettement en journée, et la température commence à baisser singulièrement. Il ne fait pas plus de -0.7°C à Genève.

La bise a par contre nettoyé le ciel, et bien que le temps soit brumeux, le soleil a bien brillé.

En voyant les cartes des modèles de prévision, on va bien se geler durant quelques jours !

20180311 001

 

Lundi 26 février, je relève -8.4°C sur ma sonde à Prilly. La bise souffle toujours en force et l'on ne dépasse pas les -3°C dans l'après-midi. Il fait de -6.3°C à -3.0°C à Genève.

Le froid investit presque toute l'Europe, même le sud. Il neige à Barcelone, à Nice, à Bastia, à Rome, à Naples, à Bari...

Seuls le sud de l'Espagne et du Portugal sont épargnés par le froid.

 

Mardi 27 février, je relève -10.8°C sur ma sonde à Prilly. Il faut remonter à février 2012 pour trouver plus froid que ça...

Il fait -8.9°C à Genève (max. -4.1°C) et -11.1°C à Zurich (max. -7.3°C).

La journée est partiellement ensoleillée, il y a quelques lambeaux de stratus par moment.

La bise souffle un peu moins fort, mais reste sensible.

 

Mercredi 28 février, je relève -9.5°C sur ma sonde à Prilly.

Le froid commence à s'atténuer par l'approche d'une perturbation par le sud-ouest.

Il fait -8.1°C à Genève (max. -1.6°C) et -13.1°C à Zurich (max. -3.5°C).

Le ciel, encore ensoleillé à midi, se couvre sérieusement en fin d'après-midi. De premiers flocons épars font leur apparition vers minuit.

Le temps se gâte sérieusement dans le midi, avec près de 30 cm de neige près de Montpellier.

 

1er mars 2018 - épisode neigeux (1)

Sur la région lémanique, les premiers flocons, très fins, commencent à tomber dans la nuit, mais c'est surtout entre 7 h et 11 h que se produit le gros de l'épisode, avec 12 cm à Prilly.

Il fait un minimum de -5.4°C dans la nuit sur ma sonde à Prilly. La neige tombe sur un sol très froid et n'a aucun mal à tenir.

20180311 004

 

Les contrastes de températures sont très marqués entre les zones affectées par le redoux, et celles où l'air froid résiste.

Ainsi, à midi, il fait -6.3°C à Zurich, mais +7.8°C à Altdorf, où souffle le foehn.

Il fait -5.9°C à Berne mais +1.0°C au Napf (1400 m). Il fait aussi -1.5°C à Lausanne-Pully, -1.9°C à Genève Cointrin, +2.2°C à Aigle, +0.2°C au Moléson (2000 m).

En France, il y a aussi d'étonnants contrastes. Aussi à midi, il fait 13.5°C à Vichy, 7.1°C à Lyon, 2.0°C à Grenoble, 3.3°C à Montélimar, 10.4°C à Marseille, 3.8°C à Nice, et -3.2°C à Gap, où l'air froid résiste bien.

 

2 mars 2018 - Nouvel épisode neigeux !

L'air froid a très bien résisté sur la région lémanique. Je relève une minimale de -5.0°C à Prilly pour la nuit, et il fait -3.4°C à 7 heures.

Une nouvelle perturbation est sur le point d'arriver. Compte tenu qu'il fait 4°C à 850 hPa (environ 1500 m), une température bien trop élevée pour la neige, je m'attends à de la pluie verglaçante...

Pas du tout ! Dès 9 heures, il se met à neiger à gros flocons !

La température chute brutalement en altitude. Ainsi, en une heure à peine, on passe de +5.1°C à -3.0° au Mont d'Hirmentaz, à 1600 m en Haute-Savoie. Même constat un peu plus tard au Napf (1400 m) qui passe brusquement de +4.8°C à -3.0°C.

La neige tombe dru de 9 h à 13 heures, amenant une belle couche supplémentaires. Je relève 18 cm à Prilly.

Le temps se calme dans l'après-midi, avec le retour de températures positives.

20180311 008

20180311 010

20180311 013

 

Le redoux devient sensible plus à l'ouest: il fait de 4.5°C à 11.9°C à Lyon. En revanche, il fait de -2.4°C à 4.7°C à Genève, où l'air froid a aussi bien résisté.

 

3 mars 2018 - Troisième épisode neigeux !

Une nouvelle zone de précipitations va traverser la région en cours de journée.

Il a fait jusqu'à -2.3°C cette nuit sur ma sonde à Prilly (et -3.4°C à Genève). Vers 10 heures, la température est devenue positive avec 3.1°C.

Vers 11 heures, il se met à tomber pluie et neige mêlée, mais assez rapidement c'est de la neige seule ! Et de gros flocons !

C'est à peu près 3 cm de neige qui se posent sur les surfaces enneigées. Les routes restent mouillées avec le temps moins froid.

En me dirigeant vers le Valais, je constate qu'il y a beaucoup moins de neige. Au-dessus de Vevey, il n'y a guère que 3 cm, et à partir de Villeneuve, plus rien !  Cela dit, la neige est très abondante en montagne.

Le ciel se dégage partiellement en soirée

 

Le matin du 4 mars, je relève encore une gelée sur ma sonde à Prilly, avec -0.4°C. Il reste encore 12 cm de neige.

La matinée est ensoleillée, mais le ciel se couvre avant l'arrivée de nouvelles pluies. Cette fois le redoux est là. Cependant, il faudra trois jours de pluie et de douceur pour liquider la couche de neige !

 

Mardi 6 mars - un peu d'orage ?

La journée est maussade et pluvieuse. Dans l'après-midi, il pleut même très fort vers les 16 heures. Il m'a semblé entendre un coup de tonnerre.

Vers 18 heures, il fait plus calme avec quelques éclaircies crépusculaires.

En jetant un coup d'oeil aux cartes, vers 19 h, je vois qu'il se passe des choses:

20180311 016

Une cellule orageuse, avec de l'activité électrique, sévit près de Lyon !

 

Mercredi 7 mars, vers 18 heures, dans un ciel de traîne, rebelote !

Nouvel orage près de Lyon !

20180311 021

 

 

Posté par rodac à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 avril 2019

Décembre 2018 et Janvier 2019

Après les "frasques orageuses" du 3 décembre, la première décade se poursuit sous l'humidité et la douceur.

Le 4 décembre, il fait une température minimale de 8.7°C à Lyon et de 9.5°C à Genève !

Le 7 décembre, il fait 15.5°C à Lyon (min. 9.4°C) et 12.4°C à Genève, avec de belles éclaircies.

 

Dès le 11 décembre, le temps prend un caractère plus hivernal, enfin, avec 5 gelées...

 

Le soir du 15 décembre, il y un court épisode neigeux avant un redoux (2 cm à Prilly).

 

Le 21 décembre, il y a un vrai "temps de chien" pour le solstice, pluie abondante et brouillard à couper au couteau... il tombe 19.5 mm à Genève.

Le 22 décembre, toujours sous la pluie, il fait à nouveau une douceur hors norme: minimale de 8.3°C à Genève et de 9.7°C à Lyon.

Le 24 décembre, nouveau "temps de chien" (33 mm à Genève), et très doux (11.9°C à Genève et min. 8.6°C, 13.5°C à Lyon et min. 8.2°C).

 

Surprise pour le jour de Noël, avec le retour d'un soleil très rayonnant, notamment sur le Haut-Lac et la région lausannoise. J'ai pu apercevoir des "griffes" de stratus, qui dévalaient les pentes du Lavaux. Le stratus a été par ailleurs tenace sur l'ouest lémanique, à Genève et Nyon notamment.

Du 27 au 29 décembre, il y a un stratus très compact sur le Léman.

 

9 janvier 2019 - Retour de la neige, pas fréquente en plaine cet hiver. Il y a une belle averse de neige à Prilly en pleine mi-journée.

12 janvier 2019 - Alors que le ciel est gris sur le Léman (et même pluvieux à Genève), le soleil est assez présent à Sierre. J'ai pu observer une belle "barre nuageuse" à hauteur de Martigny, en direction du Saint-Bernard.

La nuit suivante, il tombe 2 cm de neige à Prilly, avant un redoux très pluvieux et aussi très venteux.

Dans les Alpes, la neige est très abondante durant la nuit du 12 au 13 janvier:

 

Entre 20 et 40 centimètres de neige fraîche sont tombés en montagne

Il est tombé entre 20 et 40 centimètres de neige fraîche dans la nuit de samedi à dimanche dans les Alpes et d'abondantes chutes de neige sont encore attendues sur cette région. Le danger d'avalanche est ainsi marqué sur une grande partie du territoire.

https://www.rts.ch

 

16 janvier 2019 - Très ensoleillé avec un fort contraste thermique: il fait de -3.2°C à +12.7°C à Lyon.

17 janvier 2019 - Fortes rafales de vent durant la nuit, puis ciel de traîne actif, avec le retour de la neige en soirée.

19 janvier 2019 - Une des journées les plus "froides" de cet hiver. Il fait -28.4°C à La Brévine, -4.5°C à Genève.

Le 21 janvier, il y a eu avant l'aube une éclipse de lune.

 

Du 18 au 26 janvier, le temps est plutôt froid et sec, hormis le petit épisode neigeux du 23 janvier.

Le 25 janvier, il fait -7.1°C à Genève, température la plus froide de cet hiver.

Le 27 janvier, lors du redoux, il y a quelques éclaircies avec de beaux nuages:

20190419 004

 

 

28 janvier au 1er février 2019 - Nombreuses intempéries neigeuses

 

Après le bref redoux pluvieux du 27 janvier, la température baisse à nouveau. Les chutes de neige sont quotidiennes, avec des quantités très variables selon les régions...

 

Le mardi 29 janvier, il neige abondamment sur le Haut-Lac, amenant 15 à 30 cm sur la région de Vevey et Montreux, on parle d'un "snow lake effect" localisé dû à la température du lac. L'autoroute A12 a dû être fermée. A Prilly je ne relève que 1 cm de neige, et 3 cm à Chavannes-près-Renens.

 

 

Le mercredi 30 janvier, le vent souffle en force, de secteur ouest. Alors qu'à Lausanne seuls quelques flocons voltigent, les localités du pied du Jura ont affaire à des quantités de neige bien plus importantes. Des écoles sont fermées.

Un millier d'élèves privés d'école à cause de la neige près de Morges (VD)

L'établissement primaire et secondaire de Apples-Bière (VD) est resté fermé mercredi et un millier d'élèves ont dû rester à la maison. Des chutes de neige très localisées au pied du Jura et des vents forts ont empêché les transports scolaires de fonctionner.

https://www.rts.ch

 

 

Après un bel intermède ensoleillé le matin du 31 janvier, le ciel se charge rapidement et la neige commence à tomber jusqu'à basse altitude dès le début de soirée (2 cm à Prilly), qui tourne en pluie plus tard en soirée. La neige tombe à nouveau en abondance sur la région du Haut-Lac.

Le vendredi 1er février, c'est un vrai temps de chien ! De la pluie continue (33.5 mm à Genève en 2 jours), qui tourne brusquement en neige vers 16 heures, des flocons vraiment énormes !  A Prilly, la neige "peine" beaucoup à cumuler avec les sols détrempés, il en tombe 3 cm.

Sur la région du Haut-Lac, c'est à nouveau la débauche de neige. L'autoroute A12 est fermée pour la seconde fois dans la même semaine.

De fortes chutes de neige perturbent le trafic en Suisse romande

Après avoir été fermé durant l'après-midi, le "toboggan" de l'A12 a réouvert dans le sens Châtel St-Denis-Vevey, a indiqué sur Twitter la Police cantonale vaudoise. Attendue tôt vendredi matin, c'est finalement en fin d'après-midi que la neige a fait son apparition, notamment du côté de Genève.

https://www.rts.ch

 

 

Les jours suivants, le temps devient plus calme sec avec des températures à peu près de saison.

 

 

Posté par rodac à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 mai 2019

4 / 5 mai 2019 - Nouvel assaut hivernal

Le mois de mai commence avec une journée très ensoleillée, mais très fraîche le matin.

 

Le jeudi 2 mai le temps se dégrade nettement avec l'arrivée d'une perturbation par l'ouest.

Après quelques rayons de soleil en matinée, le ciel se couvre avec des pluies faibles dès la fin de la matinée.

Après d'autres éclaircies à la mi-journée, le ciel devient noir au sud-est, suivi de pluies assez soutenues. Je me trouve en bordure d'une zone pluvio-orageuse qui touche surtout le Haut-Lac. Il a tonné du côté de Vevey et Montreux.

Vers 18 h 30, le système d'est éloigné vers l'est.

20190516 043

 

Il y a de beaux contrastes peu avant le coucher du soleil.

20190516 046

 

 

Samedi 4 mai, un front froid très actif, suivi d'air polaire, va déferler sur nos régions.

En matinée, le ciel est assez nuageux, avec quelques virgas:

20190516 050

20190516 052

 

Je me rends pour le week-end aux Diablerets, pour travailler avec le choeur les chants que nous allons faire dans un mois à New York.

Dans la station, il y a des averses, et la pluie est par moment mêlée de quelques flocons... Mais le front froid est encore à venir !

Dans l'après-midi, le ciel s'assombrit progressivement.

20190516 062

 

Ce n'est qu'à la tombée du jour que les choses sérieuses commencent !

20190516 067

 

Dimanche 5 mai, aux Diablerets, le réveil se fait dans une ambiance de Noël...

20190516 073

20190516 075

20190516 084

La neige s'est abaissée jusqu'à basse altitude; par exemple il y en a eu quelques centimètres à Chexbres et à Saint-Légier.

 

 

En fin de journée, le ciel devient de plus en plus dégagé, sous une bise assez forte et un froid glacial !

20190516 088

 

Les températures ont été les suivantes:

Genève: 2.8°C - max. 10.6°C

Berne: 0.4°C - max. 7.2°C

Payerne: 0.8°C - max. 9.0°C

Zurich: 0.6°C - max. 8.5°C

Sion: 3.5°C - max. 10.2°C

Lyon: 3.8°C - max. 11.4°C

 

Ma sonde à Prilly a enregistré une minimale de 1.4°C

 

Lundi 6 mai, le matin est glacial, avec localement des gelées.

Ma sonde à Prilly a enregistré une minimale de 1.4°C, comme la veille.

Il a fait -0.2°C à Genève, -2.3°C à Berne, -1.2°C à Payerne, -1.4°C à Zurich, 0.5°C à Sion, 3.9°C à Lyon.

 

Les 8 et 9 mai sont particulièrement maussades, on peine à dépasser les 10°C sur la région lémanique.

Il se produit un peu d'orage le 8 mai vers 18 heures dans le secteur du Mont-Blanc.

 

Le vendredi 10 mai le temps est un peu plus clément, avec des éclaircies, mais aussi quelques averses en soirée.

Posté par rodac à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,