21 juillet 2009

Semaine auvergnate bien orageuse

Durant la semaine du 11 au 18 juillet le département du Puy-de-Dôme (63) a connu une très forte concentration de chasseurs d'orages au km2 !

Je suis arrivé au camping de Montbartoux le samedi 11 juillet; nous sommes plus de 40 passionnés réunis ici. Durant les deux premiers jours, le temps est calme et non orageux; ce qui va nous permettre de prendre nos aises, d'affûter notre matériel, et de sillonner déjà les routes pour repérer les spots.

Dans notre travail d'"affûtage", voici quelques couchers de soleil:

20090717b1282

20090717b1288

Le lundi 13 juillet est la première journée potentiellement orageuse; en tout cas au matin il y a ces bancs d'altocumulus

20090717b1344

Le ciel se dégage en matinée; je profite du calme pour faire une excursion avec des amis au Grun de Chignore, sommet qui domine la région. Puis à notre retour, vers 15 h 30, les congestus font brusquement leur apparition. Je pars avec une dizaine de chasseurs d'orage faire un premier tour de chasse. Nous nous installons près d'un champ, il fait encore très chaud, et nous observons l'évolution des congestus:

20090717b1377

20090717b1380

 

Dans un premier temps, leur évolution est bloquée par une inversion de température à l'étage moyen, mais peu à peu cette inversion est percée; la convection peut poursuivre. Avec Damien 41, Perry, Sandrine et JJK nous nous déplaçons une dizaine de km plus au nord, vers le col du Pertuis.

20090717b1378

20090717b1387

20090717b1388

A 18 h une magnifique cellule s'est développée à la limite des départements de la Loire, de l'Allier et de la Saône-et-Loire. Nous voyons sa partie arrière, en constante régénération. Cette cellule va partir vers la Saône-et-Loire, en faisant un "storm-splitting", c'est-à-dire qu'elle se partagera en deux avec un "moteur gauche" filant vers le nord et un "moteur droit" filant vers l'est.

20090717b1383

Nous retournons à Montbartoux pour le repas du soir. C'est alors que la situation s'active cette fois sur la chaîne des Puys. Plusieurs cellules orageuses vont sévir et le tonnerre va devenir audible. Cependant leur durée de vie sera assez éphémère.

20090717b1392

Entre 21 h et 22 h, nous nous déplaçons vers le nord, jusqu'à Puy-Guillaume. Il y a dans le groupe Henri Buffetaut, Yann 63, JJK, Tornado 08, Superbolt 86-92, Flieg, Guillau, Cyclone 30 et moi-même. Nous nous installons au bord d'un petit chemin:

20090717b1396

Il y a une belle convection vers l'ouest, en direction de la Creuse:

20090717b1398

 

Malheureusement cette cellule va littéralement se faire écarteler avant qu'elle puisse donner de l'activité électrique. Puis plus rien.

Cependant il y a du lourd dans le Sud-Ouest, mais il faudra patienter jusque tout ça arrive ici. Nous redescendons vers le Sud; en arrivant vers Vollore-Ville je vois des flashes et le signale aussitôt.

Nous nous installons sur un spot repéré la veille. Il est minuit, et un peu d'activité est visible en direction de l'Allier. Nous regrettons presque notre choix d'avoir quitté Puy-Guillaume, mais à 1 h du matin les flashes se multiplient vers l'ouest et le sud-ouest. L'ensemble de la chaîne des Puys va s'enflammer sous un énorme feu d'artifice venant du ciel, la nuit du 14 juillet. Il y a près d'un flash par seconde. Toute cette activité électrique intranuageuse est entrecoupée de coups de foudre.

20090717b1441

20090717b1442

20090717b1444

20090717b1447

 

L'orage va gagner du terrain; il attaque Clermont et envahit la plaine de la Limagne. L'arcus est très près du sol et les fractus se dirigent vers nous alors qu'ils sont au nord-nord-ouest; signe d'un fort cisaillement

20090717b1454

 

L'observation de cet orage à distance ne devrait pas nous faire oublier de surveiller le zénith; le ciel s'est assombri et une sorte d'arcus nous cerne complètement; bien qu'il n'y ait pas d'activité électrique vers le sud et l'est, nous rentrons au camping. Installé près de celui-ci, je manque un premier coup de foudre proche, tombé par surprise à 1 km seulement:

20090717b1456

 

En une minute je rejoins un abri en dur; très vite une violente averse ponctuée de coups de foudre bien proches frappe toute la zone du camping. Après l'éloignement de celui-ci nous pouvons observer à nouveau des orages sur la Limagne. Il est alors 4 heures du matin et une nouvelle cellule surprise frappe le camping. De très grosses averses vont se succéder jusqu'à 7 heures du matin le 14 juillet.

Peu après le ciel se dégage mais a une forte composante instable

20090717b1464

Finalement la journée sera assez agréable, jusqu'à 18 heures où le ciel se charge à nouveau:

20090717b1482

Un nouvel orage touche le camping, mais il sera nettement moins électrique que la nuit dernière; cependant il apporte beaucoup de pluie et aussi du brouillard !

20090717b1498

Après une période d'accalmie, le jeudi 16 juillet est à nouveau une journée potentiellement orageuse. Il a fait très chaud, et à 18 heures il fait encore 33°C !

Le premier congestus de grande envergure est observé vers 17 h 30 sur le Livradois:

20090717b1666

Vers 19 heures de nombreux orages monocellulaires, petits mais très costauds, de style "tropical", vont nous effleurer et amener des averses d'énormes gouttes , qui durent parfois que quelques secondes:

20090717b1672

20090717b1673

20090717b1677

Une enclume en évacuation est couronnée de superbes mammatus !

20090717b1680

Après une accalmie, nous partons en chasse avec pas moins de 4 voitures pleines de chasseurs d'orages ! Dans le groupe il y a Flieg, JJK, Taffi, Clem11, Tornado 08, Crack, Superbolt 86-92, Marc 09, Mircl, Laurent 15, Sam 49, Seziou, Henri Buffetaut, Flying 38 et moi-même (j'espère avoir oublié personne !) Nous allons dans un premiers temps près de Courpière, puis nous repartons vers le nord à Puy-Guillaume, où nous étions allé une première fois le soir du 13 juillet. A 23 heures, le spectacle se déclanche sur la plaine de la Limagne et la chaine des Puys

20090717b1689

20090717b1690

 

20090717b1691

20090717b1692

20090717b1694

20090717b1695

20090717b1696

20090717b1697

20090717b1698

20090717b1699

L'orage se rapproche, nous nous cachons dans nos voitures; puis l'orage prend une tournure "flotteuse", avec beaucoup de pluie, ce qui va rendre la photographie très difficile; après quelques tentatives nous finissons par rentrer au camping. Le dernier coup de tonnerre frappera vers 2 heures du matin.

Le vendredi 17 juillet est une journée de ciel de traîne, bien frais; si jeudi à 18 h nous avions 33°C ce vendredi nous n'en aurons plus que 14°C.
Avec ce ciel de traîne de beaux contrastes au soleil couchant:

20090717b1799

Ainsi s'achève cette magnifique semaine...

Enregistrer

Enregistrer