30 mars 2009

L'année 1946

2 au 17 janvier 1946 - Vague de froid...en 2 actes

Un épisode de temps bien froid (-9.7°C à Genève le 5 janvier) est entrecoupé le 11 janvier d'un bref intermède de temps très doux (14.9° C à Lyon et 11.3°C à Genève). Fin janvier et début février il fait très doux.

 

25 janvier 1946 - Séisme de magnitude 6.1 en Valais

Une forte secousse sismique se produit en Valais à 18 h 32. L'épicentre se situe près du Wildhorn. La secousse provoque de nombreux dégâts surtout en Valais, avec des chutes de cheminées et de tuiles; ainsi que de nombreux murs lézardés. Il se produit également des coupures d'électricité et de téléphone. La secousse a été ressentie sur la totalité de la Suisse, ainsi que le Tyrol, la Savoie, l'Alsace et le Württemberg.

 

30 janvier au 12 février 1946 - Doux.

6 février 1946 - il tombe 23 mm à Genève.

 

2 au 5 mars 1946 - Froid. Le 3 mars il ne fait pas plus de 1.8°C à Lyon.

6 mars 1946 - Il tombe 22.9 mm à Lyon mais le temps reste sec à Genève.

 

20 mars au 6 avril 1946 - Temps chaud et très sec.

Le 28 mars il fait 22.8°C à Lyon;

le 30 mars il fait 22.6°C à Mouthe;

le 3 avril il fait 25.0°C à Lyon.

13 au 21 avril 1946 - Le temps est à nouveau très printanier.

 

28 avril 1946 - Un orage sévit sur le Jura vaudois, vers 17 heures, avec beaucoup de tonnerre. La neige s'abaisse alors jusqu'à 1200 m d'altitude.

3 mai 1946 - Orage à Lausanne.

8 mai 1946 - Orage à Lausanne.

 

28 / 29 mai 1946 - Explosion au fort de Dailly

Un fracas terrible réveille les habitants de Bex et de Saint-Maurice à 23 h 35; il ne s'agit pas d'un orage, mais d'une explosion de dépôts de munitions dans le fort de Dailly; de nombreuses galeries souterraines sont détruites et 13 personnes sont ensevelies. De nombreux projectiles ont éclaté dans le ciel, illuminant les montagnes tel un feu d'artifice inattendu.

29 mai 1946 - Orage à Lausanne. Le grain apporte une rafale enregistrée à 72 km/h au Champ-de-l'Air.

30 mai 1946 - Nouveau séisme de magnitude 6.0

Quatre mois après le séisme qui avait secoué le Valais, une très forte réplique se produit ce 30 mai à 4 h 40 du matin. L'épicentre se situe dans le secteur de Rawyl. Cette secousse est à peine moins forte que celle du 25 janvier.

1er juin 1946 - Il tombe 26.5 mm à Genève et 21.8 mm à Lyon.

8 et 9 juin 1946 - Très chaud, il fait 30.0°C à Genève et à Lyon.

 

12 / 13 juin 1946 - Maussade et froid !

Pendant ces deux jours, une pluie diluvienne s'abat sur Lausanne.

Le 13 juin il ne fait pas plus de 11.4°C à Genève.

 

16 juin 1946 - Orage à Lausanne et dans le Val-de-Travers.

21 au 23 juin 1946 - Froid et très maussade. Le 22 juin il ne fait pas plus de 12.0°C à Genève et 12.8°C à Lyon.

30 juin au 4 juillet 1946 - Très chaud. Le 3, il fait 33.8°C à Lyon, le 4 il fait 32.0°C à Genève.

6 et 7 juillet 1946 - A nouveau froid. Ces deux jours il ne fait pas plus de 17°C à Genève.

 

17 juillet 1946 - Orage à Lausanne, à midi. La foudre provoque une panne sur les tramways et les trolleybus.

Il tombe 20 mm à Genève.

 

18 / 19 juillet 1946 - Violents orages toute la journée, et la nuit suivante

Un premier orage sévit en début de matinée sur Genève.

Dans l'après-midi un fort orage frappe le Jorat, notamment à Vulliens.

En soirée, nouvel orage sur le Jorat, à nouveau fort à Vulliens. L'orage concerne aussi les hauts du Lavaux, ainsi que la ville de Berne.

Enfin, dans la nuit, la foudre fait à nouveau du dégât à Forel-Lavaux, et est violent à Lausanne.

 

21 / 22 juillet 1946 - Orage à Lausanne. Dans la nuit, orage dans le canton de Fribourg. La foudre s'abat sur un pylone de la ligne de chemin de fer et provoque un arc électrique qui persiste plusieurs minutes le long de la ligne.

 

24 au 27 juillet 1946 - Très chaud.

Le 24 juillet il fait 33.2°C à Genève; le 26 il fait 34.2°C à Lyon; le 27 il fait 32.5°C à Genève, avec une minimale de 22.0°C !

 

28 juillet 1946 - Fort orage matinal sur le massif du Vanil-Noir.

 

3 au 6 août 1946 - Canicule

Le 4 août il fait 38.3°C à Lyon, le 5 août il fait 35.5°C à Genève.

 

6 août 1946 - Orage à Lausanne, après de très fortes chaleurs.

10 août 1946 - Orage à Lausanne. En soirée fort orage en Gruyère, à Charmey, ainsi qu'aux Ormonts, vers le Col de la Croix.

Il a fait 33.2°C à Genève.


16 au 18 août 1946 -  il tombe 63 mm à Genève sur ces 3 jours, 50 mm à Lyon. Le 17 août à 19 h un gros orage frappe Genève, avec un abat d'eau de 20 mm, un très fort coup de vent et une grosse activité électrique. Les restaurants sont pris d'assaut par les piétons en quête d'abris !

Le 19 août 1946 il ne fait pas plus de 8.0°C à Chamonix. Cependant on relève des maxi de 20.4°C à Genève et 22.2°C à Lyon.

 

20 août 1946 - Fort orage dans le Jura vaudois, à Lignerolle.

 

28 et 29 août 1946 - il tombe 51 mm à Genève sur ces 2 jours, 49 mm à Lyon. La fin du mois d'août est bien fraîche et pluvieuse.

 

5 / 6 septembre 1946 - Les 24 heures d'orages

Après un 4 septembre déjà bien arrosé, une très longue offensive orageuse commence en soirée du 5 septembre. Vers 22-23 h plusieurs orages s'abattent sur la région. Si l'orage n'est pas très fort à Lausanne, il l'est en revanche à Vevey, avec de la grêle; sur La Côte (panne de courant à Nyon), à Payerne (grêle), à Romont, et du nord vaudois à Estavayer.

Le lendemain, les fortes pluies orageuses persistent toute la journée, accompagnés de tonnerre insistant... Dans le Nord vaudois, l'Orbe débordent.

Du 4 au 6 septembre 1946, le cumul des pluies est de 124 mm à Genève et de 94 mm à Lyon.

 

13 septembre au 6 octobre 1946 - le temps est doux et assez sec.

17 septembre 1946 - Orage à Lausanne.

3 octobre 1946 - Il fait 26.8°C à Lyon.

8 au 19 octobre 1946 - le temps est froid et sec.

19 octobre 1946 - Il tombe 23.5 mm à Genève et 24.5 mm à Lyon.

20 octobre 1946 - Orage à l'ouest de Lausanne en soirée, avec 2 coups de foudre.

23 octobre 1946 - Gros "orage d'octobre", avec déluge sur la ville de Fribourg; dans le Vully la foudre crée une panne de courant.

 

31 octobre 1946 - Froid. Il ne fait pas plus de 4.7°C à Lyon, le 1er novembre il ne fait pas plus de 6.5°C.

 

13 novembre 1946 - Il ne fait pas plus de 0.9°C à Lyon, alors qu'il fait 10.4°C à Genève... La première quinzaine de novembre est globalement assez froide.

 

19 novembre au 2 décembre 1946 - Doux.

Les 19 et 20 novembre il fait 16.5°C et 16.3°C à Lyon; le 21 novembre il fait 14.8°C à Genève.

 

16 au 24 décembre 1946 - Très froid, quasi sans dégel, mais sans température extrême.

Le 19 décembre il ne fait pas plus de -3.6°C à Genève; le 20 il ne fait pas plus de -4.8°C à Lyon.

Posté par rodac à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


L'année 1947

12 janvier 1947 - Très doux. Il fait 15.5°C à Lyon et 13.4°C à Genève.

 

20 au 31 janvier 1947 - Vague de froid

Cette vague de froid est très sèche, mais intense.

Le 25 janvier il ne fait pas plus de -6.8°C à Genève.

Le 28 janvier il fait -11.8°C  à Lyon et -10.0°C à Genève.

 

9 février 1947 - Il tombe 43.8 mm à Lyon (et il fait jusqu'à 13.2°C), alors que le temps reste sec à Genève (0.1 mm).

11 et 12 février 1947 - Doux. Le 11 février il fait 13.6°C à Lyon.

 

15 au 18 février 1947 - Froid.

 

22 février 1947 - Doux ! Il fait 12.8°C à Lyon, avec une température minimale de 10.0°C !

 

24 / 25 février 1947 - Episode neigeux

La neige tombe sans discontinuer à Montreux comme à Genève, il tombe environ 10 cm. L'aéroport de Cointrin est paralysé par la neige. La bise souffle aussi.

Il tombe 47 cm de neige à Grenoble.

26 février 1947 - Froid.  Il fait -8.9°C à Lyon.

 

27 février 1947 - Episode neigeux

Il neige abondamment à Genève et à Lausanne; par contre le temps reste quasiment sec à Vevey.

 

5 mars 1947 - Doux ! Il fait 15.0°C à Lyon, avec une minimale de 9.9°C.

La première décade de mars est passablement pluvieuse à Genève.

 

18/19 mars 1947  - forte pluie, il tombe 42 mm à Genève, (température maxi 18.6°C à Genève et de 20.8°C à Lyon le 18).

Du 11 au 22 mars le temps est très doux.

 

22 / 23 mars 1947 - Soirée et nuit d'orage très électrique !

Dans la soirée et dans la nuit, les orages ont été remarquablement intenses dans la région.

A Vevey, vers 22 h, les pluies diluviennes acompagnés de magnifiques éclairs violacés et de gros coups de tonnerre ont persisté pendant une heure.

A Lausanne, l'orage a également été violent  et accompagné de très fortes pluies.

A Villars-sous-Yens, les éclairs se sont succédés plus d'une heure.

A Fribourg, ce sont deux orages qui se sont succédés dans la nuit; le spectacle était féérique avec les sommets enneigés illuminés par les éclairs.

A Aigle, l'orage a duré plus d'une heure, avec même de la grêle.

A Chamonix, l'orage a provoqué la rupture d'un câble porteur sur le téléphérique du Brévent, provoquant une grosse frayeur parmi les passagers le lendemain.

 

29 mars 1947 - Tempête de foehn dans les vallées alpines.

 

Le mois d'avril 1947 est l'un des plus chauds du siècle à Genève.

 

8 avril 1947 - Orage à Lausanne.

Le 10 avril il ne fait pas plus de 9.0°C à Genève. C'est la seule journée froide du mois !

 

13 au 30 avril 1947 - Le temps est presque constamment chaud.

17 avril 1947 - Orage à Lausanne. Il a fait 25.0°C à Genève et 24.0°C à Lyon.

 

26 au 28 avril 1947 - Très chaud

Le 26 avril il fait 27.2°C à Genève

Le 27 avril il fait 27.9°C à Lyon, et 28.0°C à Mouthe.

 

1er au 5 mai 1947 - Frais. Le 3 mai il tombe 28.8 mm à Lyon.

La chaleur revient ensuite rapidement.

 

14 mai 1947 - Après une semaine bien chaude, orage à Lausanne, ainsi que vers Cossonay.

15 mai 1947- Violent orage dans la Broye, à Dompierre (VD); sur le Haut-Lac, une rafale retourne un canot.

 

26 mai au 5 juin 1947 - Vague de chaleur.

Le 26 mai il fait 29.7°C à Genève et 27.1°C à Lyon.


31 mai 1947  - Violents orages

Formidable orage dans le nord vaudois, notamment à Vugelles, très électrique avec de puissantes rafales et de la foudre.

L'orage est violent aussi sur le Léman, notamment  à Lausanne ou à Rivaz, qui a une coupure de courant.

Il tombe 34.0 mm à Genève, après une très chaude journée (température maxi de 31.5°C).

La température minimale est de 20.8°C à Ambérieu.

 

Le 3 juin il fait 31.9°C à Lyon et 30.7°C à Genève.

 

6 juin 1947 - Chute de température.

Après 10 jours de canicule, il ne fait pas plus de 17.0°C à Genève et 17.5°C à Lyon.

Jusqu'au 24 juin les températures restent à peu près dans les normales saisonnières, avant une nouvelle vague de chaleur.

 

25 au 29 juin 1947 - Nouvelle vague de chaleur

26 juin 1947 - Il fait 34.0°C à Chamonix.

28 juin 1947 - il fait 35.9°C à Lyon, 32.5°C à Genève.

 

29 juin 1947 - Forts orages sur l'est lémanique

Il fait encore 31.3°C à Genève.

La foudre s'abat sur le clocher du temple de la Tour-de-Peilz; près de Leysin, à 16 heures, un orage très subit surprend les randonneurs autour de la Tour-d'Aï; à Villeneuve, l'arrivée brutale des rafales suivie de grosses vagues met de nombreuses embarcations en péril.

L'orage est également violent à Fribourg et dans les préalpes fribourgeoises.

 

La Suède bat son record absolu de chaleur avec 38.0°C à Målilla, Kalmar.

 

30 juin 1947 - Orage avec fortes précipitations sur Lausanne; dans la Broye, de fortes pluies - très attendues ! - surviennent sans orage dévastateur.

 

4 juillet 1947 - Il fait à nouveau très chaud avec 34.0°C à Lyon et 32.0°C à Genève.

7 juillet 1947 - Après une journée ensoleillée et très chaude (maxi de 34.2°C à Genève), les orages arrivent en force en soirée; à Morat c'est l'orage le plus fort depuis longtemps, les coups de foudre sont tombés "sec" longtemps avant que la pluie n'arrive; un autre orage a amené dans la ville de Berne une forte pluie très attendue ! La lame d'eau est de 35 mm à Genève; la foudre fait quelques dégâts dans le nord vaudois; par ailleurs il y a eu un fort coup de vaudaire.

9 au 11 juillet 1947 - Le temps est passagèrement plus frais.

 

15 juillet 1947 - Gros orage à 22 h sur le nord vaudois, près d'Yvonand, ainsi qu'au Locle et à La Brévine; l'orage gronde à Lausanne aussi.

16 juillet 1947 - Nouvelle vague d'orages dans l'après-midi; l'orage est violent sur la Sarine, "la nuit tombe en plein jour" à Fribourg; il y a une forte grêle de Payerne à la Broye fribourgeoise; dès le matin il y a des orages avec très fortes pluies à Neuchâtel; gros orage également dans le Val-de-Travers; le tonnerre gronde aussi à Lausanne.

17 juillet 1947 -  lors d'un orage il tombe 50 mm à Genève; il y a de l'orage à Lausanne, ainsi qu'aux Paccots.

19 juillet 1947 - En fin d'après-midi, un orage surprend des alpinistes dans le massif des Diablerets.

Après cette série d'orages, le temps sans pluie aucune, pendant plus de deux semaines.

 

22 juillet au 4 août 1947 - Canicule

A Lyon, du 27 juillet au 2 août, la température maximale dépasse les 38°C pendant 7 jours d'affilée !

 

28 juillet 1947 - Il fait 39.4°C à Lyon.

29 juillet 1947 - Il fait 39.5°C à Lyon, 36.4°C à Genève.

31 juillet 1947- Il fait 38.0°C à Lyon, 36.0°C à Genève.

2 août 1947 - Il fait 39.7°C à Lyon.

Sous les très fortes chaleurs, le temps commence à redevenir orageux; le tonnerre se fait entendre à Lausanne.

4 août 1947 - Il tombe 43 mm à Lyon, après une température maximale de 36.0°C !

Le temps est resté sec à Genève, avec aussi une température maximale de 36.0°C.

 

5 août 1947 - Il y a des orages près de Genève (Commugny), ainsi qu'à Yverdon. En Valais, de fortes pluies s'abattent près d'Isérables alors aux prises avec un incendie de forêt.

La chaleur baisse d'un cran.


9 août 1947 -  l'orage en soirée met du piment dans la 9ème régate du "Bol d'Or", et un des bateaux favoris, le "Zanzibar" est contraint d'abandonner la course suite aux avaries provoquées par l'orage.

15 août 1947 - Gros orage dans la Broye, avec de grosses rafales; "les pruniers sont secoués".

 

16 au 20 août 1947 - Nouvel épisode de canicule.

19 août 1947 - Orages en série de l'après-midi à minuit

Il a fait jusqu'à 33.2°C à Genève et 34.9°C à Lyon.

Les orages apportent des pluies très attendues, mais de manière très inégale selon les endroits... A Lausanne l'orage n'a pas été très fort et n'apporte que 3.3 mm; il y a eu davantage d'eau entre Morges et Nyon entre plusieurs orages, de 19 h à minuit, avec une "débauche d'éclairs" peu commune; Vevey est presque resté au sec; il y a mal d'orages violents sur le Jura, notamment à La Chaux-de-Fonds, aux Ponts-de-Martel ou à Moutier.

20 août 1947 - Il fait 35.2°C à Lyon.

Les jours suivants la température baisse notablement et revient dans les normales de saison, mais le temps reste très sec.

 

7 septembre 1947 - un peu d'orage à Lausanne.

 

9 au 20 septembre 1947 - Tropical...

Encore une vague de chaleur ! Les températures restent pleinement estivales durant cette période.

Le 12 septembre il fait 32.6°C à Lyon.

Le 13 septembre il fait 32.0°C à Lyon et 30.6°C à Genève.

Le 16 septembre il fait 30.2°C à Genève.

Le 17 septembre il fait 32.0°C à Lyon.

 

23 au 25 septembre 1947 - Coup de froid.

Le 23 septembre, il tombe 11 mm à Lausanne, c'est la seule journée "de mauvais temps" du mois; toutefois, une incursion d'air polaire fait chuter passagèrement les températures.

Le 24 septembre il ne fait pas plus de 11.2°C à Genève

Le 25 septembre la station du Champ-de-l'Air à Lausanne enregistre une minimale de 4.8°C. Il ne fait pas plus de 11.7°C à Lyon.

 

30 septembre au 16 octobre 1947 - Le temps est doux. Le 13 octobre il fait 24.3°C à Lyon.

26 au 28 octobre 1947 - Froid. Le 28 octobre il fait -1.3°C à Lyon.

 

9 au 24 novembre 1947 - Très doux,

Le 12 novembre, il fait 18.5°C à Genève.

Le 15 novembre, il fait 21.0°C à Lyon.

Le 19 novembre, il fait 17.2°C à Lyon.

Le 23 novembre il fait 17.0°C à Genève.

 

27 au 30 décembre 1947 - les fortes pluies, le foehn et la fonte des neige provoquent des inondations et font déborder plusieurs cours d'eau.

Le 28 décembre, il fait 14.5°C à Genève.

Posté par rodac à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1948

2 au 15 janvier 1948 - Très doux et pluvieux.

Le 14 janvier il fait 14.2°C à Lyon, et 12.5°C à Genève (avec une minimale de 9.0°C).

 

23 et 24 janvier 1948  - il tombe 72 mm à Genève et 55 mm à Lyon en deux jours.

Ce mois de janvier 1948 est très "atlantique", dominé par les perturbations venues de l'océan.

 

28 janvier au 15 février 1948 - Douceur persistante.

Le 3 février il fait 17.7°C à Lyon et 15.6°C à Genève.

 

19 au 26 février 1948 - Vague de froid.

Cette vague de froid est puissante et accompagnée d'une très forte bise.

Le 23 février il fait -19.3°C à Lyon et -10.8°C à Genève.

 

Le mois de mars 1948 est magnifiquement printanier; ensoleillé, sec, et doux.

Du 8 février au 29 mars il ne tombe que 6 mm à Genève.

Le 9 mars, il fait 20.5°C à Lyon.

Le 21 mars, il fait 21.6°C à Lyon et 21.6°C à Genève.

 

30 mars 1948 - Il tombe 18.5 mm à Genève, première pluie conséquente depuis presque deux mois.

 

8 avril 1948 - Un peu d'orage autour du Léman. La température est assez froide.

18 avril 1948 - Un peu d'orage autour du Léman.

19 avril 1948 - il tombe 22.0 mm à Genève, après une chaude journée.

22 avril 1948 - il tombe 55.9 mm à Lyon.

29 avril 1948- il tombe 29.8 mm à Lyon.

2 mai 1948 -  il tombe 47 mm à Lyon.

 

9 mai 1948 - Dimanche orageux

Un violent orage de grêle balaie l'est Lémanique; les grêlons font de gros dégâts sur le Lavaux, à Cully, Riex et Grandvaux. Un autre orage concerne le Nord Vaudois, à Concise.

12 mai 1948 - Plusieurs orages sévissent dans la région, notamment aux Ponts-de-Martel (foudre), dans la Basse-Broye (grêle), à Annecy (foudre); il a aussi tonné à Lausanne.

 

15 mai 1948 - Il fait 26.8°C à Lyon

16 mai 1948 - Dimanche orageux (bis)

Deuxième dimanche orageux de suite: dès le matin, puis l'après-midi, les orages sévissent, surtout sur la Côte. Gland prend 54 mm en 33 minutes; Rolle et Nyon n'ont que peu de pluies, alors que Luins est très touché. Un autre orage occasionne de grosses rafales de vent à Fribourg.

17 mai 1948 - Il fait 27.2°C à Lyon.

 

24 mai 1948 - Violent orage à Bulle, avec dégâts de foudre; le tonnerre gronde aussi à Lausanne.

29 mai au 5 juin 1948 - Froid.

Le 4 juin il ne fait pas plus de 11.5°C à Genève; le lendemain la température chute à 5.7°C.

 

8 au 14 juin 1948 - Chaud.

Le 9 juin il fait 31.2°C à Lyon; le 12 juin il fait 30.0°C à Genève.

 

14 / 15 juin 1948 - Dans la nuit, orage très pluvieux à Lausanne; autre orage très violent à Chamonix, provoquant des éboulements. Cette salve est la première d'une semaine très orageuse et arrosée.

 

15 juin 1948 - Le répit est de courte durée après les orages de la nuit, car ils sont de retour dès le début de l'après-midi. L'orage est très fort sur l'est lémanique, à Vevey et La Tour-de-Peilz, avec un tonnerre d'une rare violence. La ville de Fribourg connaît l'une de ses plus fortes averses orageuses à 14 heures, en 20 minutes seulement; les villes d'Orbe et d'Yverdon sont également touchées par de gros orages.

Il tombe 24.0 mm à Genève et 19.1 mm à Lyon.

 

17 juin 1948 - Soirée très agitée et électrique !

Tout le bassin lémanique est secoué entre 21 h et minuit par les orages. A Genève les éléments sont déchaînés avec un tonnerre formidable et une averse diluvienne; La Côte, Lausanne, Vevey, Montreux, il y a aussi une formidable activité électrique; En Valais (Val d'Hérens) et en Savoie les orages sont aussi très nombreux.

18 juin 1948 - il tombe 30 mm à Genève et 51.9 mm à Besançon. Du 15 au 19 juin il y a un cumul de 95.2 mm à Genève en 5 jours.

 

19 juin au 18 juillet 1948 - Froid persistant !

C'est probablement l'une des plus longues période connues de mauvais temps au coeur de l'été.

 

19 juin 1948 - Il tombe 33.2 mm à Lyon.

20 juin 1948 - Il ne fait pas plus de 11.5°C à Genève et 14.2°C à Lyon. Le lendemain la température chute à 7.0°C à Genève.

 

27 juin 1948 - Violent orage dans le Val de Travers.

Cette journée du 27 juin est la seule journée chaude de cette longue série.

28 juin 1948 - Orage très pluvieux à Lausanne.

 

En juillet 1948, il y aurait eu deux trombes "jumelles" sur le lac de Neuchâtel.

 

Le 1er juillet 1948, il ne fait pas plus de 14.4°C à Genève.

Le 4 juillet la température chute à 6.8°C à Lyon et 8.3°C à Genève.

Le 6 juillet il ne fait pas plus de 11.7°C à Besançon, 13.0°C à Genève et 16.5°C à Lyon.

Le 8 juillet il fait 7.0°C à Lyon et 8.7°C à Genève.

 

20 juillet 1948 - Il tombe 27 mm à Genève, après une journée sensiblement plus chaude que les précédentes; à Lausanne l'orage est accompagné de fortes pluies durables; l'orage concerne aussi la région neuchâteloise, à Saint-Blaise, ainsi que le Saaneland.

Il fait nettement plus chaud aussi, avec 28.0°C à Genève, et 30.0°C à Lyon.

 

28 juillet 1948 - Vague d'orages généralisée - Cumul de pluie record à Yverdon !

Il a fait 33.5°C à Lyon.

Sans doute la plus grosse vague d'orages de l'année; il a fait très chaud et lourd; à Lausanne il a fait 30.1°C, ce qui est la température la plus élevée du mois.

Les orages frappent dès 19 heures; la ville d'Yverdon prend une lame d'eau de 82 mm !  Les rues sont changées en torrents, et de nombreuses vignes sont ravinée, notamment vers les Tuileries-de-Grandson.

Les orages sont aussi très forts à Neuchâtel, dans le Val-de-Travers, sur Lausanne (pluie très durable), sur l'est lémanique (les ruisseaux des hauteurs de Montreux débordent, notamment dans le Vallon-de-Villard, tandis qu'à Vevey un concert doit être annulé), sur La Côte, et dans le Valais romand.

Le Rhône atteint un niveau très élevé.

 

29 juillet 1948 - Nouvelle vague d'orages; dans le Val-de-Travers, ainsi qu'aux Ormonts. 

1er août 1948 - Violent orage à Fribourg à 17 heures. Le Valais est secoué par de la grêle d'une extrême violence à Leytron, et des pluies diluviennes dans le Val de Nendaz, occasionnant crues et éboulements.

 

2 août 1948 -  De la grêle en quantité !

Dès 17h30 les orages arrivent en force; la grêle "rebondit avec force" à Lausanne; à Pully elle cause des dégâts aux vignes, les grêlons sont gros comme des noix.

Sur La Côte, ce sont les régions de Vich à Begnins qui sont les plus touchées par la grêle. Par ailleurs, tout le bassin lémanique et le Canton de Vaud sont arrosés de pluies diluviennes. Les orages sont "de tous côtés".

La grêle touche aussi sur le vignoble neuchâtelois.

Fort orage près de Genève, sur le Mandement, sans grêle mais d'une violence extrême. Satigny a été inondée deux fois.

 

3 août 1948 - L'extranuageux !

Dans la soirée, des orages locaux se sont formés sur les montagnes fribourgeoises. Cependant, un éclair extranuageux est venu frapper en pleine ville de Fribourg, sans pluie... et sous les étoiles !

 

4 août 1948 - De l'orage toute la journée !

Toute la journée est "une succession et une suite d'averses" avec un fréquent tonnerre, le matin, l'après-midi, la soirée et jusque dans la nuit suivante...

Dans la Lavaux, Riex prend une lame d'eau de 69.5 mm !   Sur toute la région lémanique les orages sont violents et les averses plus que généreuses... parfois mêlées de grêle.

Les rivières sont très grosses, les inondations et les coulées de boues sont nombreuses.

A Lausanne l'orage est violent dans la nuit du 4 au 5 août.

 

7 août 1948 - Une tornade (EF 3) parcourt plus de 12 km près d'Auxonne (Côte-d'Or).

 

9 août 1948 - Violent orage à Lausanne; autre orage d'une extrême violence au nord du Jorat, à Thierrens, à 19 h 45, le tonnerre "claque sec". 

12 août 1948 - Violent orage à Lausanne. Du 12 au 14 août le temps est froid et pluvieux.

 

23 au 26 août 1948 - Chaud.

28 / 29 août 1948 - Dans la nuit, gros orage aux Diablerets.


3 et 5 septembre 1948 - il tombe 69 mm à Genève et 84 mm à Lyon; le tonnerre gronde à Lausanne.

11 septembre 1948 - Orage à Lausanne; il tombe 20 mm à Genève et 48 mm à Lyon.

 

14 septembre au 13 octobre 1948 - Sec !

Il ne tombe pas une seule goutte de pluie, à Genève comme à Lyon.

 

27 septembre au 4 octobre 1948 - Chaud.

Le 27 septembre il fait 27.8°C à Lyon.

Le 3 octobre il fait 26.0°C à Lyon et 24.5°C à Genève.

 

19 octobre 1948 - Orage à Lausanne, il tonne à 18h30.

 

7 novembre 1948 - Doux. Il fait 19.0°C à Lyon et 15.5°C à Genève.

26 novembre au 1er décembre 1948 - Froid. Le 30 novembre il ne fait pas plus de -2.0°C à Lyon.

4 au 16 décembre 1948 - Doux. Le 12 décembre il fait 16.8°C à Lyon (avec une minimale de 12.6°C), mais seulement 6°C à Genève.

21 au 27 décembre 1948 - Froid. Il n'y a que peu de dégel.

Posté par rodac à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1949

2 janvier 1949 - Neige très lourde

Après un jour de l'an très doux, la journée du 2 janvier est très pluvieuse et neigeuse selon les endroits; le cumul est de  60 mm à Genève. A Lausanne la station du Champ-de-l'Air a 11 cm de neige très lourde, et le cumul de la journée est de 45 mm; toute la journée est dominée par de la pluie et de la neige très lourde; à Estavayer il y a une couche de 30 cm de neige aussi très lourde. Le ville de Belfort se retrouve isolée par la neige.

 

16 au 22 janvier 1949 - Doux.

Le 20 janvier il fait 14.3°C à Genève.

 

2 au 7 février 1949 - Froid.

Le 4 février il fait -9.3°C à Genève et -8.9°C à Lyon.

Le temps est très sec aussi; du 17 janvier au 7 mars il ne tombe que 2.6 mm à Genève !

 

1er au 7 mars 1949 - Vague de froid.

Le 4 mars il fait -10.3°C à Genève

Le 7 mars il fait -9.7°C à Genève et -9.2°C à Lyon.

 

8 au 10 mars 1949 - Pluvieux !

En 3 jours il tombe 67.5 mm à Genève (35 mm le 9 mars), et 43.5 mm à Lyon.

 

20 mars 1949 - Froid. Il fait -1.8°C à Genève, pour un maximum de 3.0°C.

Un temps bien plus printanier...et toujours sec, s'installe les jours suivants.

 

5 avril 1949 - Il fait 23.5°C à Lyon.

6 avril 1949 - Il fait 24.4°C à Genève.

Il se produit un petit orage local près de Lausanne. Cet orage local est suivi de bise et d'un froid intense, lui-même aussitôt suivi d'une très forte chaleur...

 

10 avril 1949 - Froid ! Il fait -4.4°C à Lyon, soit le record absolu de froid pour un mois d'avril. Il fait aussi -2.0°C à Genève.

 

14 au 22 avril 1949 - Vague de chaleur - Pâques estivales...

La chaleur s'installe très rapidement; une chaleur même surprenante pour une mi-avril...

Le 14 avril Il fait 26.5°C à Lyon et 29.4°C à Ambérieu.

Le 16 avril 1949 - il fait 30.1°C à Lyon, soit le record absolu de chaleur pour un mois d'avril, six jours seulement après le record de froid !

Le 17 avril, jour de Pâques, il fait 26.8°C à Lausanne.

 

26 avril au 2 mai 1949 - Froid.

Le 26 avril, il ne fait pas plus de 8.4°C à Genève.

 

10 au 14 mai 1949 - Froid. On ne dépasse que difficilement les 11°C à Genève.

 

17 mai 1949 - Orage à Vevey dans l'après-midi, avec de fortes pluies; "on a pu compter les jours de soleil ce mois", ce mois de mai est très décevant, surtout après le soleil et la chaleur d'avril.

23 mai 1949 - Orage à Lausanne et sur les hauteurs de Morges, à Montricher.

28 mai 1949 - Orages nombreux, modérés à Lausanne, mais forts près de Neuchâtel (Colombier), à Fribourg (violentes rafales), sur le nord vaudois et la Broye (à Chavannes-le-Chêne et Chêne-Pâquier).

30 mai 1949 - Il tombe 30.0 mm à Genève et 17.1 mm à Lyon.

31 mai au 2 juin 1949 - Froid. Le 31 mai il fait 8.4°C à Genève, pour un maximum de 14.4°C.

 

8 juin 1949 - Violent orageux sur Montreux et sa région.

9 juin 1949 - Violent orage à Vevey, à 15 heures,  "le plus gros de la semaine"; sous les fortes pluies la Veveyse grossit et charrie des troncs.

Dès le 10 juin le temps devient très sec. Du 10 juin au 15 juillet il ne tombe que 1.7 mm à Genève.

 

15 juin 1949 - Orage modéré à Lausanne, mais violent sur les Dents-du-Midi. A Salanfe, l'explosion d'une réserve de dynamite dans un chantier est probablement dû à la foudre.

 

5 juillet 1949 - Premier coup de chaleur avec 32.0°C à Genève et 33.2°C à Lyon, bien que le temps soit totalement sec depuis près de 4 semaines.

 

10 au 15 juillet 1949 - Vague de chaleur.

Une puissante vague de chaleur passe alors que le temps est déjà très sec.

12 juillet 1949 - il fait 36.6°C à Lyon.

13 juillet 1949 - Il fait 35.5°C à Genève et 35.6°C à Lyon.

Soirée très orageuse à Lausanne, mais pas de dégâts notoire.

 

15 juillet 1949 - Orage à Lausanne, apportant quelques mm de pluies... Dans la campagne, les orages apportent un peu d'eau, très attendue, tant il fait sec.

16 juillet 1949 - Gros orage matinal sur le Léman. L'orage est violent sur Lausanne. A Nyon, la foudre s'abat sur un sapin et projette des débris à plus de cent mètres.

Dès le 20 juillet, à nouveau, il ne tombe plus une goutte d'eau pendant plusieurs semaines.

 

26 juillet au 2 août 1949 - nouvelle vague de chaleur.

Le 28 juillet il fait 35.0°C à Lyon et 34.5°C à Genève.

Le 1er août il fait 35.6°C à Lyon et 34.5°C à Genève.

 

6 au 8 août 1949 - Nouvelle vague de chaleur, et orages

Le 6 août, gros orage sur la région des Ormonts.

 

8 août 1949 - à Lausanne, la station du Champ-de-l'Air enregistre une maxi de 34.8°C.

Il fait aussi 37.7°C à Lyon et 35.3°C à Genève.

 

9 / 10 août 1949 - Orage dans la nuit sur les hauts de Montreux, à Caux.

13 août 1949 - petit coup de fraîcheur avec une minima de 9.7°C au Champ-de-l'Air.

Le 14 août il fait 8.3°C à Lyon.

 

25 août 1949 - il tombe 21 mm à Genève . Il y a de la grêle sur le Lavaux. L'orage est modéré à Lausanne.

28 août 1949 - Dans les préalpes vaudoises, à Flendruz, la foudre met le feu à une parcelle de forêt.

29 août 1949 - Orage à Lausanne; ainsi que sur le Haute-Savoie, près de Genève.

 

1er au 6 septembre 1949 - Vague de chaleur

Du 31 août au 26 octobre 1949, la température est constamment au-dessus des normales saisonnières...

Le 5 septembre, il fait 35.8°C à Lyon, 34.6°C à Besançon, et 32.4°C à Genève.

 

12 septembre 1949 - Il fait 31.6°C à Lyon, mais seulement 21.8°C à Genève.

14 septembre 1949 - Gros orage de Châtel-Saint-Denis au Moléson. Le tonnerre gronde aussi à Lausanne.

18 septembre 1949 - Orage matinal sur La Côte, la foudre s'abat sur les lignes téléphonique, isolant Longirod et Saint-Cergue.

 

23 septembre 1949 - C'est la journée la plus grêligène sur la France, jamais enregistrée pour un mois de septembre. Des grêlons de 8 cm de diamètres sont tombés à Lisieux, en Normandie.

Il fait une température minimale de 21.2°C à Ambérieu.

Le temps reste sec à Genève comme à Lyon.

Il fait 31.3°C à Lyon, mais seulement 22.4°C à Genève.

 

25 au 28 septembre 1949 - Il y a 4 température minimales consécutives à 16°C à Genève.

 

8 octobre 1949 - Vagues d'orages dignes de l'été

Après une journée chaude et lourde, les orages s'abattent sur toute la région.

Un orage diluvien s'abat sur Neuchâtel, deux rues sont éventrées; la foudre s'abat sur un clocher à Saint-Blaise et les vignes à Hauterive sont ravinées.

Les orages sont nombreux aussi sur le pied du Jura vaudois et sur la région de Montreux.

La ville de Bâle reçoit un orage mémorable et une lame d'eau de 116 mm en 24 heures ! (dont 107 mm en 3 heures !).

 

10 octobre 1949 - Nouvel orage sur Bâle, peu de pluie mais beaucoup de foudre cette fois !

 

25 octobre 1949  - La douceur est extrême, à Lausanne la station du Champ-de-l'Air enregistre une température de 24.5°C !

Il fait 22.3°C à Genève et 23.0°C à Lyon.

 

27 octobre au 5 novembre 1949 - Le froid arrive brusquement.

Le 28 octobre il ne fait pas plus de 7.0°C à Genève.

Le 2 novembre il ne fait pas plus de 3.7°C à Lyon, le 3 novembre il ne fait pas plus de 4.8°C à Genève.

 

5 au 13 novembre 1949 - le temps est très pluvieux.

18 au 25 novembre 1949 - Doux.

2 au 8 décembre 1949 - Très doux !   Le 8 décembre il fait 14.4°C à Lyon et 14.0°C à Genève.

 

17 / 18 décembre 1949 - Dans la nuit, toute la région est secouée par une violente tempête.

Du 17 au 23 décembre il fait à nouveau doux.

Posté par rodac à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1950

3 et 4 janvier 1950 - Fortes précipitations. Dans les Alpes il y a parfois jusqu'à un mètre de neige fraîche à 1500 m d'altitude; le lac de la Gruyère a un niveau très élevé.

Il tombe 49.2 mm à Grenoble et 21 mm à Lyon le 3 janvier, mais seulement 5 mm à Genève.

 

26 janvier 1950 - Il y a 29 cm de neige à Mâcon.

 

4 au 25 février 1950 - Le temps est doux.

9 février 1950 - Il tombe 35 mm à Genève.

13 février 1950 - Bourrasque le soir à Lausanne.

17 au 19 février 1950 - Il fait jusqu'à 18°C à Lyon sur ces trois journées.

 

25 / 26 avril 1950 - Neige tardive sur la région; à Lausanne la neige saupoudre les hauteurs de la ville. Il neige aussi à Dijon.

28 avril 1950 - Il fait -0.5°C à Lyon et 0.9°C à Genève.

1er mai 1950 - Le réchauffement est rapide, il fait 26°C à Lyon.

2 mai 1950 - Après une forte chaleur, arrive de la première vague orageuse d'envergure de l'année; la grêle tombe en abondance sur La Côte, notamment à Gimel, Begnins, Luins et Gland, où les grêlons blanchissent parfois la campagne; les formations orageuses se déchaînent le long du pied du Jura, notamment à Orbe, avec un tonnerre fréquent.

Genève ne reçoit que 1.6 mm.

 

21 mai 1950 - Forte chaleur et record de grêle sur la France.

Ce 21 mai est le jour le plus grêligène, jamais enregistré en France pour un mois de mai.

Ce même jour, une tornade EF 3 parcourt pas moins de 107 km à Wendhover, en Angleterre.

Du 20 au 22 mai il fait très chaud. Le 21 mai il fait 29.0°C à Lyon et 27.0°C à Genève.

 


22 / 23  mai 1950 -  Vagues d'orages "longue durée"

Le 22 mai, après une journée très chaude, le temps devient vite menaçant et la première salve orageuse intervient dans l'après-midi, vers 16-18 heures. Un premier orage touche La Côte et les hauteurs de Morges, et particulièrement Rolle, Perroy, Mont-sur-Rolle et la région de Bière à Montricher, ainsi que Nyon et Coppet; un autre orage provoque un déluge entre Vevey et Montreux. Le Val-de-Travers est sous l'orage dès l'après-midi aussi, avec des pluies torrentielles.

En soirée, dès 20 heures, une nouvelle vague orageuse balaie toute la Suisse romande, et va "jouer les prolongations" jusque tard dans la nuit !

A l'avant des premières pluies orageuses, les rafales de vent dans un air très sec soulèvent des nuages de pollen, particulièrement dans les forêts de sapins.

A 21 h le centre ville de Morges et inondé après trois heures d'intenses précipitations; à Lausanne l'orage "douche les Lausannois qui veulent sortir le soir" (30 mm au Champ-de-l'Air). La foudre s'abat en pleine ville et provoque une coupure d'électricité qui plonge Lausanne dans le noir, durant 20 minutes peu avant 23 heures, au moment même où se joue une pièce de théâtre; une deuxième panne d'électricité surgira à 0 h 15.

Un autre orage de grêle sévit sur une partie du Lavaux; à Cully, le lendemain il reste encore des accumulations de grêlons dans les rues; le reste du Lavaux a plutôt été épargné par la grêle.

Dans le canton de Fribourg, il en va de même, pluies diluviennes, grêle, et des centaines d'éclairs.

 

23 mai 1950 - Le Val-de-Travers est à nouveau touché en soirée par de forts orages. des grêlons de 150 g sont signalés dans la région de Besançon.

25 / 26 mai 1950- Nouvelle nuit d'orage, très électrique !

La semaine est décidément vouée aux orages ! Dès 20 h jusque dans la nuit, les éléments se déchaînent à nouveau sur tout le Bassin lémanique; à Lausanne la station du Champ-de-l'Air enregistre 35 mm; la grêle s'abat de Montreux  à Villeneuve, heureusement sans dégât; il grêle aussi à Pully.

 

Le mois de juin 1950 est très chaud; la moyenne à Genève est de 20.1°C.

 

8 juin 1950 - Orage de grêle à 23 h 30 sur les hauteurs de Morges. Le lendemain, les sols sont encore blanc de grêlons à Montricher. L'orage gronde aussi à Lausanne.

9 juin 1950 - Nouvel orage, dans l'après-midi, sur les mêmes régions. A Saubraz, où l'orage avait déjà sévi la nuit dernière, il y a de très fortes pluies.

 

11 / 12 juin 1950 - Orages et tempête

Dans la soirée et la nuit, deux orages successifs engendrent de violentes rafales; le premier vers 20 h 30 et le second à 1 heure du matin.

Les bourrasques d'une rare soudaineté surprennent de nombreux plaisanciers sur le lac et beaucoup d'embarcations sont en péril; les vagues énormes font des dégâts sur de nombreuses rives du Léman, de Saint-Prex à Montreux.

La vaudaire a soufflé jusqu'à 70 km à Lausanne à la station du Champ-de-l'Air, ce qui est plutôt rare.

12 juin 1950 - les orages rapidement de retour avec la grêle

Le répit est de courte durée, car après une journée de chaleur lourde, dès l'après-midi les orages reviennent à la charge !

Des averses de grêle se déverse en nombre le long de l'arc jurassien, à Montricher, Pampigny, dans la Vallée de Joux, autour de Grandson, où les grêlons sont parfois gros comme des noix.

13 juin 1950 - orage à Lausanne.

14 juin 1950 - orage à Lausanne.

15 juin 1950 - Violent orage à Payerne; autre violent orage l'après-midi dans le Bas-Valais, le clocher de l'église de Choëx est décapité par la foudre; le tonnerre gronde aussi à Lausanne.


16 juin 1950 - Orage "ouragan" sur le Haut-Lac, la Veveyse et la Haute-Broye

 

L'orage déploie son maximum de force à 16h30-17h sur la Veveyse, où des toitures sont arrachées, notamment à Bossonnens; les rafales font aussi de gros dégâts à Corseaux, La Tour-de-Peilz, Palézieux et Mézières; la foudre est souvent de la partie aussi.

Une rafale de 83 km/h a été enregistrée à Lausanne à la station du Champ-de-l'Air, dans la ville quelques arbres ont été brisés.

D'autres orages sont signalés entre Nyon et le Pays de Gex (grêle à Mies), sur le Lavaux (grêle), dans le Pays d'Enhaut (foudre), à Payerne (moins violent que le jeudi 15), ainsi qu'à Genève où il est tombé 41 mm entre les 15 et 16 juin, les vignes du Mandement ont été touchées.

 

17 juin 1950 - Nouvel orage à Lausanne, où c'est le septième jour d'orage d'affilée ! Sur La Côte, un orage de grêle à Burtigny pendant 22 minutes laisse de "funestes traces".

21 juin 1950 - orage à Lausanne.

25 juin 1950 - orage à Lausanne.

 

29 juin au 9 juillet 1950 - Le temps est très chaud.

30 juin 1950 - Il fait 35.7°C à Genève (avec une minimale de 21.3°C) et 36.2°C à Lyon.

 

1er juillet 1950 - Vague d'orage avec de très gros grêlons

De très gros contrastes de température sont constatés en Europe, entre les 1°C enregistrés en Norvège et 41° à Rome...

Les orages sont très en forme cette année; et ceux de cette journée occasionnenent de très nombreux dégâts sur toute la région.

Une colonne de grêle sévit du Gros-de-Vaud à la Broye, vers 16h-16h30,entre Echallens et Moudon; les grêlons sont parfois gros comme des oeufs, et de forme souvent très irrégulière.

Une autre colonne de grêle sévit sur le Nord vaudois, entre Orbe, Sainte-Croix et Vuiteboeuf, avec aussi des grêlons parfois gros comme des oeufs; les sols sont blanchis.

Dans le Chablais vaudois et le Bas-Valais, l'orage est aussi très marqué et très électrique; les pluies diluviennent frappent Bex et ses environs vers 19 h, ainsi que la région de Barberine - Emosson, provoquant des crues éclairs, ainsi ainsi qu'un très gros coup de vaudaire qui mais les embarcations en péril sur le Haut-Lac Léman; un bateau est projeté contre les rochers à Montreux.

La région de La Sagne et de La Chaux-de-Fonds subissent deux orages à 16 h et 20 h; celui de 16 h apporte une très grosse grêle à La Sagne.

Dans l'Oberland bernois, Adelboden connaît un orage inouï.

 

4 juillet 1950 - Records de grêle en France.

La journée du 4 juillet 1950 est la plus grêligène jamais enregistrée pour un mois de juillet à l'échelle de la France.

Il fait 39.7°C à Grenoble et 37.6°C à Lyon, mais "seulement" 30.6°C à Genève.

 

8 et 9 juillet 1950 - une fois n'est pas coutume, c'est le calme plat qui règne sur le Léman pour la 12ème régate du Bol d'Or, avec un manque d'air complet !

14 / 15 juillet 1950 - Gros orages dans la nuit; en Gruyère un éboulement se produit près d'Estavannens; en Valais la grêle frappe Ardon, Chamoson et Savièse; il y a aussi de l'orage à Lausanne.

 

22 juillet 1950 - orage à Martigny. Les 21 et 22 juillet il fait 34°C à Genève.

27 juillet 1950 - Orage matinal à 6 h sur La Côte, il y a de la grêle à Féchy mais sans trop de dégât; dans la journée deux orages matinaux touchent Neuchâtel et ses hauteurs, avec des averses diluviennes dans le Val-de-Ruz.

 

28 juillet 1950 - Nouvelle vague généraliseé d'orages violents

Les orages sont très en forme cette année; dès 14 heures un très fort orage affecte Bâle et sa région, avec pluies diluviennes, foudre et rafales; il tombe 16 mm en 15 minutes.

Les rafales sont nombreuses autour du Léman dès 16 heures; à Montherod le joran décapite des sapins et abîme des toitures; dans le Jorat, à Mézières, le vent casse des tuiles, mais l'orage est un peu moins fort que celui du 16 juin; le Vully est aussi très touché par les rafales; enfin à 17 heures un orage diluvien accompagné de nombreux éclairs s'abat sur Montreux et sa région.

 

29 juillet 1950 - Orage à Lausanne.

 

31 juillet / 1er août 1950 - 24 heures d'orages

Un premier orage survient le matin du 31 juillet du côté de Saint-Prex.

En fin d'après-midi un second train d'orages affectent le canton de Neuchâtel; l'orage est violent à La Chaux-de-Fonds et la grêle fait des dégâts à Bôle.

En soirée, dès 22 heures, un violent orage touche La Côte; un tilleul est cassé en deux à Nyon par la foudre; la foudre paralyse un instant le télésiège de La Dôle; les orages sont aussi présents en Haute-Savoie, particulièrement à Combloux.

Enfin, à 2 heures du matin le 1er août, un nouvel orage, venu de Savoie, "réveille" les Lausannois, avec une formidable averse aussi brève que soudaine, et une multitude d'éclairs bleuâtres

 

2 / 3 août 1950  - Nouvelle nuit électrique

Durant la nuit, la foudre s'abat en pleine ville de Genève; l'orage est aussi violent à Château-d'Oex avec de la grêle et de la foudre.

3 août 1950 - Les orages s'abattent en fin d'après-midi sur l'étape du Tour de France Gap - Briançon

 

7 / 8 août 1950 - Encore une nuit électrique

Après une soirée particulièrement chaude, les premiers orages éclatent vers 21 h 30 sur le Léman.

Durant une bonne partie de la nuit, le ciel est illuminé d'éclairs venus de Savoie; à 23 h Lausanne enregistre une lame d'eau de 20 mm en peu de temps.

Les dégâts ne sont pas trop importants, si ce n'est quelques dégâts de foudre, notamment un arbre brisé en deux à La Tour-de-Peilz.

10 août 1950 - Orage à Lausanne.

 

21 au 24 août 1950 - Très chaud. Il fait 32.2°C à Genève le 22 août.

24 août 1950 - Orages d'une force redoutable

Une nouvelle vagues d'orages particulièrement violents  balaie toute la région entre 18h et 19h30, avec rafales et averses torrentielles, à Genève, Lausanne, Bulle, Fribourg, Saint-Imier...

à Fribourg, pendant 20 minutes il est impossible de déambuler avec un parapluie tant les éléments sont déchainés; à Lausanne c'est la nuit qui "tombe en plein jour".

Il tombe 36.2 mm à Lyon,mais seulement 4.5 mm à Genève.

 

26 août 1950 - Orage à Lausanne.

 

31 août / 1er septembre 1950 - Après quelques orages l'après-midi sur la Gruyère, c'est surtout la nuit que les éléments se déchaînent. Il y a des averses exceptionnelles sur le Haut-Léman, de Lausanne à Villeneuve; de nombreuses vignes sont ravinées, et la pluie persiste ensuite 24 heures durant.

Le 1er septembre il ne fait pas plus de 14.3°C à Genève.

 

14 / 15 septembre 1950 - Dans la nuit, le passage d'un ex-cyclone tropical provoque de nombreux orages: il tombe 36.3 mm à Genève; deux gros orages très électriques se produisent dans la Broye et sur le Jorat (orage "inusité");  ces orages sont accompagnés de très fortes pluies et sont surtout très durables; les pluies orageuses perdurent toute la journée du vendredi 15 septembre.


25 / 26 septembre 1950 - Vagues d'orages successifs l'après-midi, le soir, la nuit et le matin suivant... il tombe 59.7 mm à Lausanne au Champ-de-l'Air et 25 mm à Genève.

 

27 au 31 octobre 1950 - Froid. Le 31, il fait -4.5°C à Lyon.


10 au 27 novembre 1950 - la période est excessivement pluvieuse... pas un seul jour "d'armistice hydrologique"... Le cumul de cette période est de 345 mm à Lausanne au Champ-de-l'Air et de 265 mm à Genève.

Le 10 novembre il tombe 111.6 mm à Mouthe.

 

11 novembre 1950 - Que d'eau !

Dans cette seule journée, il tombe 76 mm à Genève, 50 mm à Lausanne, 69 mm à Grenoble et 81 mm à Lyon. La Saône et le Rhône débordent.

Il y a beaucoup d'inondations dans l'Ain, à Pont-d'Ain, Oyonnax, Dortan ou encore Châtillon-en-Michaille. La route Genève-Lyon est coupée. Un éboulement se produit près du Fort de l'Ecluse.

Il fait également très doux, avec 16.7°C à Lyon et 16.0°C à Genève.

Il y a 110 cm de neige aux Rochers-de-Naye (2042 m).

A Villars-lès-Blamont (Doubs), 7 spéologues sont bloqués au fond d'une grotte, surpris par la montée des eaux.

 

 

21 et 22 novembre 1950 - Le Rhône et la Saône débordent à nouveau.

 

16 au 31 décembre 1950 - Froid.

Les gelées sont assez marquées.

Le 31 décembre il fait -11.6°C à Lyon et -8.7°C à Genève. Un fort redoux se produit à Nouvel-an.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par rodac à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


L'année 1951

19 au 21  janvier 1951 - Avalanches meurtrières

Un épisode de foehn et un puissant redoux faisant suite à de très abondantes chutes de neiges provoquent les pires avalanches dans les Alpes; en Suisse orientale, en Autriche et en Italie les avalanches tuent des dizaines de personnes.

 

27 février au 7 mars 1951 - Froid.

19 mars 1951 - Le tonnerre gronde en soirée à Lausanne, après 3 journées très douces.

27 mars 1951 - Forte pluie à Belfort.

 
9 avril 1951 -  Vague d'orages précoces sur une bonne partie de l'Europe occidentale. Ils sont forts sur la région lémanique entre 19 h et 20 h lors du passage du front froid.

10 au 18 mai 1951 - le temps est très frais.

26 au 31 mai 1951 -  il tombe 44.7 mm à Genève et 58 mm à Lyon les 26/27 mai et 34.3 mm le 31 mai

 

31 mai 1951 - Lausanne sous les eaux

Un orage d'une intensité exceptionnelle touche le centre-ville de Lausanne, dès 18 h 30, accompagné d'un tonnerre assourdissant. Mais le plus impressionnant est la lame d'eau recueillie: 59 mm à la station du Champ-de-l'Air et 40 mm à celle d'Ouchy. Il tombe 30 mm en l'espace de 13 minutes entre 18 h 48 et 19 h 01; la pluie torrentielle est parfois accompagnée de grêle; ces pluies provoquent de nombreuses inondations et de ravinements; les rues sont transformées en torrents, de nombreux trottoirs sont défoncés, sans parler des canalisations qui ont sauté...

Les orages ont été accompagnés d'intenses précipitations sur le Lavaux et sur La Côte. La ville de la Chaux-de-Fonds est également concernée par un très gros orage.

20170505b032

 

 

8 juin 1951 - Saint Médard en grande forme !

Une semaine après l'orage du 31 mai, ce vendredi 8 juin est à nouveau une journée d'orages et de pluies froides d'une abondance peu commune; il tombe 71.8 mm à Pully et 48 mm à Genève.

15 juin 1951  - Orage à Lausanne et à Bex.

17 juin 1951 - Orages à Lausanne, à Bex et à Monthey.

18 juin 1951 - Violent orage à Lausanne; un nouvel orage à Bex est accompagné de pluies diluvienne et un éboulement coupe la route d'Anzeindaz; à Fribourg la foudre s'abat sur la cathédrale; dans la canton de Berne un violent orage concerne aussi Interlaken.

 

8 juillet 1951 - Violent orage l'après-midi dans Jura du Nord vaudois, sur le Chasseron, les Monts-de-Baulmes, ainsi qu'à Mauborget. La foudre s'abat sur le clocher de l'église de Grandevent.  En Valais, la chute de la foudre sur un transformateur plonge la ville de Sion dans l'obscurité.

11 au 16 juillet 1951 - Les orages sont quotidiens sur la région.

13 / 14 juillet 1951 - Nuit très électrique

Les orages grondent en début de nuit sur la Haute-Broye et la Basse-Broye, avec une débauche d'électricité peu commune, d'une soudaineté et d'une violence inaccoutumées. En fin de nuit, à 5 heures, de nouveaux orages frappent le nord vaudois et toute la région du Léman au Jura.

14 juillet 1951 - Nouveaux orages en soirée; forts orages avec inondations sur l'est lémanique, à Montreux et à Chernex.

15 juillet 1951 - orage "énergique" à Lausanne; il tombe 38 mm à Genève; le lendemain le temps est très mauvais et la pluie persiste toute la matinée.

Le 16 juillet il ne fait pas plus de 15.2°C à Genève et 15.4°C à Lyon.

 

1er août 1951 - Orages le matin à Lausanne et à Montricher.

3 août 1951 - Orage à Lausanne, le lendemain d'une chaude journée.

8 août 1951 - Fortes pluies orageuses sur le Valais; le Rhône monte à un niveau très haut et déborde, notamment à Fully; un éboulement coupe la route entre Le Bouveret et les Evouettes. Le temps est exécrable; les pluies répétées mettent les vignes et les cultures dans un état lamentable.

10 août 1951 - Alors que l'ouest de la France grelotte sous le froid et des pluies incessantes, la Roumanie bat son record de chaleur avec 44.5°C.

 

20 août 1951 - c'est à nouveau le déluge: il tombe 40.6 mm à Lausanne, 29 mm à Genève, et 38 mm à Lyon.

6 au 16 septembre 1951 - Chaud. Le 12 septembre il fait 30.2°C à Lyon.

23 septembre 1951 - il tombe 34.6 mm en quelques heures à Lausanne à la station du Champ-de-l'Air, ainsi que 40 mm à Genève.

30 septembre au 20 octobre 1951 - Très sec.

 

6 au 26 novembre 1951 - Très doux ! 

Le 6 novembre il y a une température minimale de 16.8°C à Ambérieu.

Le 7 novembre il fait 21.0°C à Lyon.

 

13 au 20 décembre 1951 - le brouillard !

Alors que la ville de Londres est noyée dans le smog, le bassin lémanique n'est pas en reste, tout comme une grande partie de l'Europe d'ailleurs; des nappes de stratus très basses, maintenues par les inversions de température, occasionnent un brouillard persistant et d'une densité extrême en-dessous de 600 à 800 mètres, alors que le soleil règne au-dessus.

Le 14 décembre il fait 11.0°C à Lyon, mais pas plus de -0.5°C à Genève.

Posté par rodac à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1952

7 janvier 1952 - Il y a une pression de 1042.5 hPa à Genève et 1042.2 hPa à Lyon.

 

21 janvier au 31 janvier 1952 - Froid.

Le 28 janvier il fait -10.5°C à Genève; le 29 janvier il fait -10.4°C à Lyon.

Le 28 janvier, l'Espagne bat son record de froid avec -32°C à Molina de Aragón.

 

10 et 11 février 1952 - Episode neigeux conséquent

Dans le Val-de-Travers, on mesure jusqu'à 1 m 50 de neige, notamment aux Verrières, et les congères atteignent même par endroit 3 m 50 !

La neige et le vent paralyse le trafic sur une bonne partie de la Suisse romande. De nombreuses congères se forment, rendant souvent impossible le travail des chasse-neige.

Il y a 78 cm de neige à Belfort. Tous les cols des Vosges sont coupés. Les Ardennes ont aussi une couche de neige inhabituelle.

Les tempêtes de neige concernent aussi l'Allemagne, surtout la Bavière, et aussi le Danemark. Dans le Jutland, il y a des congères qui atteignent 5 mètre de hauteur.

 

 

26 mars 1952 - Descente d'air froid

Un noyau de basse pression situé sur l'Allemagne entraîne une descente d'air polaire très vigoureuse; la neige s'invite rapidement jusqu'en plaine; Lausanne est secouée par plusieurs bourrasques de neige, tandis qu'à Aigle, tôt le matin, de gros coups de tonnerre ont réveillé les habitants.

 

28 mars 1952 - Contrastes de températures !

La limite entre la masse d'air très froide arrivée depuis deux jours et une masse d'aire très douce située plus au sud est très tranchée ! Alors que la température ne dépasse pas 4°C à Genève, il fait 17°C à Lyon !

Dans l'ouest de la France, il y a le même contraste, il ne fait pas plus de 4°C à Paris alors qu'il fait très doux au sud de la Loire.

Sur la région lémanique, la neige est tombée durant la nuit jusqu'à très basse altitude; cette neige est peu à peu remplacée par la pluie.

 

29 mars 1952 - Il y a une pression de 989.8 hPa à Lyon.

30 mars 1952 - Il tonne en soirée à Lausanne, sous d'abondantes pluies accompagnant le redoux

31 mars 1952 - ce redoux se poursuit le lendemain avec 19°C à Genève. Après une nuit de foehn, à Aigle, un violent orage surgit par le sud-est, le long du Rhône, avec de nombreux coups de tonnerre sur le coup de 16 h.

 

1er / 2 avril 1952 - Nouvelle descente d'air froid

Ce redoux est de courte durée... L'air froid revient progressivement par le nord, avec à nouveau une limite très tranchée entre l'air doux et l'air froid. Ainsi, à Bâle, le température chute de 10°C à 0°C le 1er avril entre 4 h et 8 h du matin, le tout accompagnée de 13 cm de neige dans la ville...

Dans la nuit suivante, l'air froid déferle vers le Sud et gagne le bassin lémanique, avec des coups de tonnerre, notamment à La Tour-de-Peilz et le matin du 2 avril la neige recouvre les magnolias...

Le 2 avril il fait -5.2°C à Besançon.

Le 3 avril, il neige à Marseille.

 

7 au 21 avril 1952 - Chaud. Les 9 et 10 avril, il fait 25°C à Bâle. Du 8 au 19 avril la température dépasse tous les jours les 23°C à Bâle.

 

17 au 20 avril 1952 - Après de très chaudes journée, il y a 4 jours d'orages consécutifs sur le Léman, avec surtout des orages locaux.

24 avril 1952 - Baisse de température. Il ne fait pas plus de 10°C à Bâle.

30 avril 1952 - Retour du chaud. Il fait 26°C à Bâle.

 

5 mai 1952 - Orage à Lausanne et aussi dans le Jorat, à Servion.

10 / 11 mai 1952 - Orage à Lausanne dans la nuit, où il tombe 29 mm.

 

Juin 1952 - Comme les mois d'avril et de mai, le mois de juin est chaud, sec et ensoleillé.


6 juin 1952 - un orage accompagné d'une violente bourrasque frappe la région de Lausanne à midi, provoquant de grosses vagues sur le lac et causant des dégâts aux bateaux; à 21 h l'orage s'abat sur la région de Genève, et aussi celle de Montreux, avec un tonnerre retentissant. Les 6 et 7 juin 1952 il tombe 53.5 mm à Genève dont 38 mm le 6.


13 juin 1952 - Après une nuit très chaude, des orages parfois violent arrivent le matin sur la région, notamment sur le Pays-d'enhaut, la Gruyère et la Glâne; la foudre s'abat sur le château de Romont. A Lausanne et à Genève, le temps reste quasiment sec, bien que le tonnerre gronde aussi.

Dans l'après-midi, un nouvel orage avec beaucoup de foudre frappe la Glâne.

15 juin 1952 - En soirée, violent orage à Montreux, qui "inonde toute la contrée", ainsi que sur la Glâne. L'orage à Lausanne est plus modéré.

16 au 18 juin 1952 - les orages sont quotidiens à Lausanne, mais pas trop forts.

 

28 juin au 7 juillet 1952 - Vague de chaleur.

Le 1er juillet il fait 39°C à Lyon, et 36.0°C à Mouthe.

 

2 juillet 1952 - Orage en pleine canicule.

Alors qu'à Lausanne, la station du Champ-de-l'Air atteint une maximale de 36.2°C, un violent orage frappe le secteur de Villars-sous-Yens, occasionnant des dégâts. Le temps reste sec à Lausanne.

Il fait 39°C à Bâle et 38.6°C à Lyon.

 

8 juillet 1952 - Bref et violent orage en soirée sur la région lausannoise; à Epalinges un cas de foudre en boule est signalé; à Lausanne même le temps est resté sec.

 

28 juillet 1952 - Matinée orageuse à Lausanne, où il tombe 35.6 mm... C'est quasiment la seule pluie du mois !

Après plusieurs semaines de chaleur ininterrompue, le temps devient un peu plus frais.

Le 29 juillet il fait même 3.9°C à Saint-Etienne.

 

2 août 1952 -  Orage en soirée sur Genève perturbant diverses festivités

6 août 1952 - Violent orage vers 18 h dans le Nord vaudois, à Rances, ainsi que dans le Canton de Fribourg, autour de La Berra.

Il a fait 32.5°C à Genève et 34.0°C à Lyon.

 

9 août 1952 - Lors d'un orage, à Ollon, la foudre démolit un grand séquoia et projette des débris de l'arbre à plus de cent mètres.

11 août 1952 - Violent orage en Valais dans la station de Crans-Montana.

 

12 au 14 août 1952 - Très chaud. Le 13 août il fait 37.2°C à Lyon.

 

15 août 1952 - Orages avec grêle et rafales de vent

Un premier orage frappe à 16 h 30 du côté d'Yverdon, avec grêle et averses diluviennes.

Une seconde vague orageuse arrive à 18 h 30 sur La Côte, les régions morgienne et lausannoise; de la grêle "sèche" touche les villages de Villars-sous-Yens, Denens et Lully; et des rafales d'une rare violence secouent la région; à Nyon des arbres sont brisés, à Bougy-Villars des toits sont endommagés. La région du Lavaux est plutôt épargnée par la grêle.

 

30 / 31 août 1952 - Vague orageuse et très fortes lames d'eau

Les orages arrivent sur le Léman le 30 août dès 17 h 30, pour se renouveler toute la nuit jusqu'au lendemain matin.

Un véritable coup de tabac secoue tout le Léman, mais surtout Vevey et La Tour-de-Peilz avec de terrifiants coups de foudre; les rafales provoque des naufrages dans le lac à Genève et sur La Côte.

Durant la nuit et tout le matin, la ville de Lausanne subit des averses diluviennes, causant des inondations; toutefois moins importantes que lors de l'orage du 31 mai 1951.

 

6 au 13 septembre 1952 - Très frais. Le 11 septembre il ne fait pas plus de 12.8°C à Genève.

21 septembre 1952 - Il fait 2.2°C à Lyon et 2.7°C à Genève.

27 septembre 1952 - Bourrasque mémorable sur le Léman, provoquant de furieuses vagues sur le lac. Lausanne connaît l'une de ses plus fortes rafales de vent, 100 km/h mesurés au Champ-de-l'Air.

29 septembre 1952 - Orage lors du passage d'un grain sur le Léman.

 

25 octobre 1952 - c'est le déluge sur le Léman; à Lausanne il est mesuré 55 mm au Champ-de-l'Air et 66 mm à Pully, mais seulement 14 mm à Genève.

Du 20 au 25 octobre il tombe 94 mm à Genève !

 

8 au 20 novembre 1952 - Froid.

15 novembre 1952 - Neige précoce à Lausanne, 23 cm mesurés à la station du Champ-de-l'Air.

22 novembre 1952 - Violente bourrasque sur le Léman.

 

26 novembre au 2 décembre 1952 - Le temps est très doux !

Le 1er décembre il fait 18.9°C à Lyon.

 

13 décembre 1952 - Deux coups de tonnerre le matin à Lausanne.

Posté par rodac à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1953

L'hiver 1953 est très sec !

Du 27 décembre 1952 au 7 février 1953 il ne tombe que 4 mm à Genève, et 10 mm à Lyon.

Du 12 au 25 janvier le temps est froid, avec un gel fréquent. Le 17 janvier il fait -9.1°C à Lyon.

 

31 janvier 1953 - Tempête

Un épisode de foehn concerne les Alpes et les Pyrénées. Il fait passagèrement très doux avec 11.2°C à Genève.

Une terrible tempête frappe tout le nord de l'Europe; des digues cèdent aux Pays-Bas, causant des inondations meurtrières.

 

8 février 1953 - Froid. Il fait -19.6°C à Strasbourg, mais seulement -7.8°C à Genève et -7.6°C à Lyon.

 

12 février au 30 mars 1953 - A nouveau très sec !

Il ne tombe que 0.6 mm à Genève, et 2 mm à Lyon.

 

Mars 1953 - L'ensoleillement du mois est assez proche des 100 %; à Lausanne il ne tombe que 3 mm le dernier jour du mois. Le 26 mars il fait 20.4°C à Genève

3 avril 1953 - Après un temps chaud et lourd (22°C à Genève et à Lyon), un orage éclate à 17 h 45 sur le Haut-Lac, amenant des averses sur Montreux mais de la grêle sur le Bas-Valais et la rive savoisienne du lac; l'orage est d'assez courte durée.

4 avril 1953 - Orage local près de Lausanne, après une chaude journée (comme la veille il a fait 22°C à Genève comme à Lyon.)

 

20 au 26 avril 1953 - Chaud.

24 avril 1953 - Orage à Lausanne.

27 avril 1953 - Il tombe 22 mm à Lyon.

2 au 6 mai 1953 - Chaud.

8 au 11 mai 1953 - Froid. Le 11 mai il fait 1.0°C à Lyon, mais il gèle en de nombreuses régions, et parfois sévèrement.

 

16 au 27 mai 1953 - Longue période de forte chaleur ! Le 25 mai il fait 32.0°C à Lyon.

 

26 mai 1953 - Vague d'orages après une longue sécheresse

Après une longue période de temps très ensoleillé, très sec et surtout très chaud les derniers jours (Tx de 30.5°C à Lausanne, 28.0°C à Genève, 31.2°C à Lyon), les orages font leur grand retour ce mardi 26 mai, dès l'après-midi.

Les orages sévissent dans tout le canton de Vaud. Une colonne de grêle affecte un triangle Lausanne - Echallens - Moudon; les grêlons sont si nombreux que le lendemain il n'ont pas encore entièrement fondu. Une autre colonne de grêle sévit entre Bière, Ballens et Berolle. La région de La Côte est aussi touchée par la grêle, surtout Tartegnin.

Sur l'est lémanique, à 17 h 15, près de Villeneuve, la foudre provoque un incendie de forêt dans la montagne d'Arvel, près du torrent du Pissot.

Le canton de Neuchâtel est aussi largement concerné par les orages; à Neuchâtel même (panne d'électricité), Le Locle et La Chaux-de-Fonds (inondations), Saint-Blaise (grêle).

 

2 juin 1953 - Orage et neige à 900 mètres !

Violent orage matinal, entre 4 h et 6 h, sur l'est lémanique, particulièrement à Vevey et La Tour-de-Peilz, avec de la foudre, de la grêle et des averses diluviennes, le tout sous une température des plus fraîches. Le tonnerre gronde aussi à Lausanne.

La montée des troupeaux à l'alpage se fait dans des conditions exécrables ! Dans le Jura, la neige s'est abaissée jusqu'à 900 mètres à Sainte-Croix. La vallée de Joux a une allure hivernale avec 10 cm de neige; au sommet du Mont-Tendre la couche de neige est vraiment considérable. Et en fin de journée les averses de neige se mêlent même de gros coups de tonnerre !

Ce temps froid et humide persiste plusieurs jours, avec de la neige et du grésil dès 1000 m d'altitude.

 

9 juin 1953 - Le déluge

Dans la région d'Orbe, un orage matinal se produit avec une débauche d'électricité peu commune; à 5 heures du matin à Estavayer la pluie tombe avec une telle abondance qu'il est "impossible de sortir de chez soi"...

Les orages matinaux sont suivis de très fortes pluies durables, sévissant dans toute la région. Il tombe 65.4 m à Lausanne au Champ-de-l'Air le 9 juin et 44 mm encore le 10 juin. Dans le nord vaudois, Baulmes enregistre un cumul de 98 mm en 24 heures.

Genève enregistre un cumul de 45 mm pour la seule journée du 9 juin et un total de 100.8 mm du 7 au 10 juin. La ville de Besançon enregistre 106.4 mm pour la seule journée du 9 juin. Ambérieu reçoit 73.7 mm et Belfort reçoit 66 mm.

La période du 7 au 19 juin est par ailleurs très pluvieuse.

 

10 juin 1953 - Il ne fait pas plus de 13°C à Genève.

 

30 juin 1953 - Il tombe 51.7 mm à Lyon.

1er juillet 1953 - Orages avec inondations sur Lyon et sa banlieue, notamment à Oullins.

 

4 / 5 juillet 1953 - Week-end orageux

Dans l'après-midi du samedi 4 juillet, violent orage en Gruyère, très soudain, surtout à Cerniat et à Charmey.

Sur le coup de 22 heures, la région de Moudon est frappé par un autre orage d'une extrême violence, la route cantonale entre Moudon et Lucens est coupée par le débordement du Rio-Resin, petit ruisseau transformé en torrent par l'orage.

Dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 juillet de nouveaux orages apparaissent. La région du Gibloux est secouée à 3 heures du matin, puis à 5 heures, c'est au tour du Lavaux d'être réveillé par un orage diluvien; plusieurs vignes sont ravinées à Lutry.

Dans l'après-midi du dimanche 5 juillet, un violent orage diluvien accompagné de foudre touche la ville de Fribourg.

 

6 juillet 1953 - Ciel d'encre sur le Léman

Dans l'après-midi le ciel s'assombrit singulièrement sur le Léman, une "nuée d'encre", avant l'arrivée d'orages et de pluies torrentielles sur tout l'est lémanique et le Jorat, causant des inondations à Cully, Savigny, Forel, Les Cullayes, Montpreveyres, Mézières. Au-dessus de Montreux, la route entre Glion et Lea Avants est coupée par le débordement d'un torrent.


18 juillet 1953 - Orage à Lausanne et sur La Côte, notamment à Longirod. Vagues d'orages de grêle sur la Bourgogne et la Franche-Comté

23 juillet 1953 - Dans le Jura vaudois, violent orage l'après-midi à L'Auberson près de Sainte-Croix; le tonnerre gronde aussi à Lausanne.

9 août 1953 - Violent orage dans le préalpes vaudoises près des Diablerets.

12 au 15 août 1953 - Très chaud. Le 14 août il fait 33.2°C à Lyon.

16 août 1953 - Orage à Lausanne.

 

20 / 21 août 1953 - Dans la nuit, fort orage remontant de la Haute-Broye vers Romont puis Fribourg, avec foudre et pluie torrentielle.

Le 21 août il tombe 28.5 mm à Genève.

22 août 1953 - Orage notable à Lausanne, l'un des seuls en ce mois d'août très peu orageux.

 

30 août au 9 septembre 1953 - Très chaud.

Le 2 septembre il fait 30.0°C à Genève, 32.8°C à Lyon, et 33.2°C à Strasbourg.

 

17 septembre 1953 - Orage en soirée sur Rolle. Le temps est très chaud du 15 au 18 septembre.

23 et 24 septembre 1953 -  il tombe 80 mm à Genève et 44 mm à Lyon. Toute la période du 18 au 30 septembre est très pluvieuse.

24 / 25 septembre 1953 - Plusieurs petits orages dans la nuit à Lausanne.

 

14 au 28 octobre 1953 - Doux.

6 novembre 1953 - un coup de tonnerre à Lausanne; le reste du mois est très sec.

Du 6 novembre au 17 décembre 1953 - Il ne tombe que 0.1 mm à Genève, et 3 mm à Lyon.

 

8 au 17 novembre 1953 - Froid.

 

Fin novembre et décembre 1953 - Douceur extrême en altitude; stratus et brouillards tenaces !

Un peu comme en décembre 1951, les hautes pressions maintiennent des inversions de températures qui ocassionnent une mer de brouillard particulièrement tenace; au-dessus de 800 mètres le plus souvent.

Il fait une extrême douceur sous un grand soleil et un paysage des plus limpides; en novembre la Vallée de Joux a connu 30 jours ensoleillés sur 30...

Le brouillard, parfois d'une extrême opacité, a rendu les conditions de circulations très difficiles sur les routes.

 

La vague de douceur est remarquable à Lyon entre le 27 novembre et le 16 décembre. Cependant, à Genève, avec le brouillard, la température n'est que légèrement supérieure aux normes de saison.

Le 3 décembre il fait 16.9°C à Lyon, avec une minimale de 13.2°C; à Genève la température oscille entre 2.6 et 5.5°C...

Posté par rodac à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1954

1er au 9 janvier 1954 - Très froid. Il ne dégèle pas en plaine.

Le 9 janvier le Danemark bat son record de froid, avec -31.2°C à Horsted-Thy.

 

14 au 17 janvier 1954 - Doux.

 

30 janvier au 7 février 1954 - Puissante vague de froid

Après la douceur de décembre vient le froid de février ! Une vague de froid d'une rare intensité sévit sur une bonne partie de l'Europe; le lac de Constance gèle dans sa partie inférieure.

Le 2 février il fait -13.5°C à Lyon et -10.8°C à Genève, où il fait -8.2°C au plus "chaud" de la journée !

19540207 126

 

10 février 1954 - Le redoux est sensible.

 

25 février au 4 mars 1954 - Doux.

 

27 février 1954 - Tourbillon sur le Léman.

Vers 16 heures, un tourbillon a été aperçu sur le lac, entre Meillerie et le Dézaley. Il s'agit probablement d'un gustnado. La journée de ce samedi 27 février a été caractérisé par de fortes giboulées, parfois avec de la neige à basse altitude.

 

1er mars 1954 - Lors du passage d'une perturbation, brusque rafale de vent à 21 h à Lausanne.

4 mars 1954 - Il y a une pression de 989.1 hPa à Lyon.

La moyenne de la pression sur la France est de 989.7 hPa, ce qui constitue un record.

La moyenne pour le mois est de 1004.4 hPa, ce qui constitue aussi un record.

 

13 mars au 4 avril 1954 - La douceur est presque continue, mais sans température extrême.

19 mars 1954 - Orage bref mais fort à Lausanne à 16 h 40.

 

5 avril 1954 - Pluie et neige pour les grandes manoeuvres... il tombe 33.1 mm à Genève et 26.9 mm à Lausanne.

6 au 10 avril 1954 - Froid ! - La température ne dépasse pas 8°C à Genève pendant ces 5 jours.

16 au 20 avril 1954 - Froid ! - La température ne dépasse pas 8°C à Genève pendant ces 5 jours. (bis !)

 

10 au 14 mai 1954 - Chaud. Le 13 mai il fait 27.4°C à Lyon.

18 au 22 mai 1954 - Froid. Le 18 mai il ne fait pas plus de 9.4°C à Lyon.

 

19 au 27 juin 1954 - Très chaud. Le 20 juin il fait 32.8°C à Lyon et 30.0°C à Genève.

21 juin 1954 - Orage à Lausanne et aussi dans le Val-de-Travers.

28 juin 1954 - Trombe sur le Lac de Morat

Le matin, à 7 h 30, une trombe a pu être observée sur le Lac de Morat pendant quelques minutes.


30 juin 1954 -  Eclipse de soleil...et pluie !

Pour observer cette éclipse, il n'est nul besoin de verres protecteurs car les nuages et la pluie font un excellent écran !

Il tombe 37.5 mm à Genève et 32.6 mm à Lausanne.

1er juillet 1954 - il ne fait pas plus de 15.0°C à Genève.

 

7 juillet 1954 - Un orage très pluvieux concerne la région lausannoise; c'est le seul orage notable du mois ! Dans le nord vaudois l'orage est assez marqué, comme par exemple à Denezy avec tonnerre et grêle. Cet orage est suivi d'un temps très froid et d'une neige abondante au-dessus de 1500 mètres. En Bavière, il y a même une couche de neige de 2 m 50  au sommet de la Zugspitze !

8 juillet 1954 - Froid ! Il fait 6.2°C à Genève, 3.6°C à Ambérieu et 6.4°C à Lyon.

 

25 au 27 juillet 1954 - Chaud. Le 26 il fait 34.2°C à Lyon.

2 au 6 août 1954 - Chaud. Le 6 août il fait 33.3°C à Lyon et 31.8°C à Genève.

6 août 1954 - Orage à Lausanne, après une température maximale de 31.6°C.

Il tombe 28.1 mm à Lyon.

 

14 / 15 août 1954 - week-end très arrosé !

Le samedi 14 août Genève subit un orage "interminable", les éclairs font "craquer les postes de radios" aux Fêtes de Genève; vers 17 h 30 une averse torrentielle mêlée de grêlons gros comme des noisettes secoue la région d'Echallens; il y a aussi de la grêle sur le Lavaux; en soirée un important orage, avec de la grêle, sévit sur La Côte, mais sans faire trop de dégâts; la Venoge et l'Orbe sont en crue.

Les pluies persistent toute la nuit et s'arrêtent dimanche matin.


20 et 21 août 1954 - Le déluge

Un terrible orage secoue Fribourg le vendredi 20 août, suivi d'une pluie persistante de près de 48 heures, jusqu'à dimanche en début d'après-midi ! Il tombe 80 mm à Genève et 99 mm à Lyon sur ces 2 journées; 57.6 mm à Besançon et 61 mm à Belfort pour la seule journée du 21 août.

Le Rhin atteint une cote très élevée à Bâle.

 

25 août 1954 - à nouveau de la neige sur le Jura !

les crêtes du Jura auront connu la neige durant tous les mois d'été cette année !  La pluie persistante et le froid font à nouveau tomber, comme à début juillet, la neige jusqu'à 1500 m d'altitude.

Les sols sont complètement saturés d'eau.

Il ne fait pas plus de 14°C à Genève, 14.3°C à Ambérieu et 15.7°C à Lyon.

Il tombe 91.0 mm à Mouthe.

 

28 août 1954 - il y a de la grêle sur la région des Trois-Lacs et le Vully; dans les Préalpes vaudoises, la foudre décapite la croix installée au sommet du Rubli.

 

5 septembre 1954 - Puissante vague d'orages

Une impressionnante série d'orage sévit dès 16 heures sur tout le Léman et au-delà. La grêle s'abat sur La Côte, particulièrement à Gland; sur le Haut-Lac, à Villeneuve la grêle tombe dense et "sèche", à Montreux, le tonnerre insiste avec fracas... La foudre s'abat trois fois sur l'hôtel au sommet des Rochers-de-Naye qui est blanchi de grêlons; en ville les nombreuses rafales de vent force souvent les véhicules à s'arrêter.

11 septembre 1954 - Violent orage sur le Nord vaudois et la Broye, à 21 h 30, particulièrement à Denezy.

12 au 14 septembre 1954 - Très pluvieux, il tombe 72 mm à Lyon en 3 jours.

 

7 au 13 octobre 1954 - Froid. Le 10 il ne fait pas plus de 9.8°C à Genève.

 

19 octobre au 14 novembre 1954 - Longue période de douceur.

La douceur est remarquable surtout du 2 au 8 novembre. Le 2 novembre il fait 19.6°C à Lyon, et la température y atteint les 18°C pendant 4 jours consécutifs du 5 au 8 novembre.

 

 

30 novembre 1954 - Orage étonnant "hors saison"

Alors qu'il fait très doux, un surprenant orage s'abat sur le Léman entre 13 h et 14 h 30, "digne de la saison chaude", avec de nombreux éclairs s'abattant sur le lac, et accompagné de pluies très soutenues sur des sols déjà bien saturés par les pluies précédentes... Il y a un gros glissement de terrain à Pully.

Le tonnerre a grondé sur quasiment tout le canton de Vaud.

 

8 décembre 1954 - Episode de foehn, à Bex il fait plus de 15°C.

9 décembre 1954 -  Que d'eau, que d'eau !

Il tombe 54 mm à Genève, la pluie est parfois mêlée de neige; les pompiers reçoivent près de 600 appels pour les inondations.

Il tombe aussi 81 mm à Lyon, 75.3 mm à Besançon et 94.4 mm à Ambérieu !

La pluie se mêle souvent de neige; dans certaines campagnes, c'est même une couche de 30 cm de neige très lourde qui s'est accumulée. De nombreuses routes sont coupées.A Lausanne, la station du Champ-de-l'Air mesure une couche de neige de 14 cm; une neige très lourde qui casse des arbres et remplit les rues d'une épaisse gadoue de neige fondante.

Dans le Jura vaudois, la tempête a arraché des fils électriques, ainsi la Vallée de Joux et Sainte-Croix se retrouvent plongés dans l'obscurité.

En Valais, le foehn faisant suite à une importante chute de neige provoque un éboulement dans le Val d'Hérens et la route d'Arolla est coupée.

La tempête de foehn fait de gros dégâts en Suisse orientale.

Il y a une pression de 989.0 hPa à Lyon.

 

22 décembre 1954 - Il tombe 23.5 mm à Genève.

Posté par rodac à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

L'année 1955

10 au 17 janvier 1955 - Douceur extrême et déluge...

Il pleut tous les jours à Genève, le cumul en 8 jours est de 97.5 mm.

La pluie tombe sans discontinuer pendant 50 heures à Lausanne.

La douceur est aussi extrême du 11 au 16 janvier.

 

16 janvier 1955 - Douceur extrême et orage !

Lors d'une période d'extrême douceur (minimale de 10.0°C à Genève et de 10.6°C à Lyon), un violent grain sévit sur le Léman, avec tonnerre et éclairs ! 

Un épisode de forte pluies concerne le Valais, avec 50 heures de pluies consécutives à Sierre.

Les mois de janvier et de février sont passablement doux et perturbés.

 

27 janvier au 9 février 1955 - Le temps est à nouveau très doux (dès le 27 janvier à Lyon et dès le 3 février à Genève), et très pluvieux, surtout du 2 au 8 février.

18 février 1955 - Episode neigeux important, il tombe 25 cm de neige à Lausanne à la station du Champ-de-l'Air.

25 février au 20 mars 1955 - Le mois est très sec, mais froid, avec une bise très insistante et des gelées presque toutes les nuits.

Il ne tombe que 0.5 mm à Genève.

 

19 mars 1955 - Très froid, il fait -4.4°C à Genève et -5.5°C à Lyon.

 

24 au 26 mars 1955 - Chaud.

Le 24 mars, il fait une température minimale de 9.0°C à Mouthe.

Le 25 mars, il fait 22.4°C à Genève, 24.8°C à Besançon et 21.9°C à Lyon. Une forte grêle touche certaines régions de France, c'est le jour le plus grêligène jamais enregistré pour un mois de mars à l'échelle de la France.

Le 26 mars il fait une température minimale de 14.1°C à Ambérieu.

 

27 mars 1955 - Orage surprise au pied du Jura

Vers 17 heures, un orage surprenant frappe le pied du Jura vaudois. De nombreux promeneurs, qui ne s'attendaient pas du tout à l'orage, sont surpris par les averses. Il tombe 4.2 mm à Genève.

 

16 et 17 avril 1955 - Froid. Le 16 il ne fait pas plus de 7.4°C à Genève.

 

28 avril au 1er mai 1955 - Très chaud

Joli coup de chaleur avec 28.0°C à Genève le 1er mai.

5 au 13 mai 1955 - à nouveau chaud.

 

17 / 18 mai 1955 - Très fortes pluies orageuses sur le Léman; à Lausanne il tombe au total 64 mm, de 9 h à 13 h puis de 18 h à 8 h le lendemain; il tombe 39.4 mm à Genève.

18 au 23 mai 1955 - Froid.

 

1er juin 1955 - Violent orageux sur la région de Montreux, la foudre cause un grave incendie à Caux, visible de très loin à la ronde.

 

7 juin 1955 - que d'eau pour la veille de la Saint-Médard...

Il tombe 39 mm à Genève, 71.2 mm à Lyon, et 49 mm à Lausanne; l'Isère atteint sa cote d'alerte à Grenoble; grosses inondations en Valais, la route entre Sierre et Sion est coupée; l'orage frappe aussi à Yverdon l'après-midi.

En Maurienne, sous l'effet des pluies diluviennes, l'Arc déborde et coupe la voie ferrée et la route principale.

Il y a une trombe sur le lac de Constance.

 

8 juin 1955 - Très violent orage à Bâle, "comme on en a rarement vu",  très électrique.

9 au 12 juin 1955 - Froid.

 

19 juin 1955 - Violent orage en Ajoie, avec de gros dégâts.

25 juin 1955 - Violent orage sur le Haut-Lac, avec des dégâts dus à la grêle à Blonay, Saint-Légier, Chardonne et Jongny; un autre orage frappe l'après-midi la Basse-Broye, notamment Granges-Marnand; le tonnerre gronde aussi à Lausanne.


14 juillet 1955 - Orage à Lausanne (3.8 mm au Champ-de-l'Air), dans le Gros-de-Vaud, la Gruyère (très forte pluie à Vuadens) ainsi que dans le nord vaudois (violent orage à Baulmes).

18 juillet 1955 - Coup de chaleur à Genève avec 33.7°C.

20 juillet 1955  - Violent orage de grêle à Interlaken; un éboulement coupe la voie ferrée.


25 juillet 1955 - Lausanne sous les eaux

Un puissant orage concerne Lausanne dès la fin de l'après-midi; à 18 heures la nuit tombe en plein jour et après une activité électrique remarquable s'en suit des averses  diluviennes, l'avenue de la Gare est défoncée. La pluie ne s'arrête que le lendemain matin. Un cumul de 68.6 mm est enregistré à la station du Champ-de-l'Air; le record du 31 mai 1951 se trouve ainsi battu en terme de quantité de pluie.


28 juillet 1955 -  Un nouvel orage sévit le matin sur Lausanne, avec de la grêle et des centaines de cas d'inondations; le cumul est de 37.8 mm cette fois.

L'arc jurassien est aussi fortement touché, dans le Val de Travers, les Franches Montagnes et à La Chaux-de-Fonds.

 

1er août 1955 - Orages en journée à Lausanne, dans le nord vaudois à Vuiteboeuf, ainsi que sur le Pays-d'Enhaut, à Château-d'Oex.

2 août 1955 - Fort orage sur les hauteurs de Morges, à Apples et Reverolle; l'orage gronde aussi à Lausanne.

7 août 1955 - Orage à Lausanne; les jours suivants la météo est très inclémente, avec une froidure qui met de nombreux alpinistes en difficulté.

8 au 11 août 1955 - Froid, surtout la nuit. Le 9 août il fait 6.4°C à Lyon.

12 au 15 août 1955 - ces 4 journées sont orageuses à Lausanne.

22 au 24 août 1955 - Chaud.

25 et 26 août 1955 - ces 2 journées sont orageuses à Lausanne.

27 août 1955 - Violent orage en soirée sur la Vallée de Joux, à L'abbaye. Il tombe 51.7 mm à Lyon.

28 août 1955 - Un orage de grêle se produit au nord de Lausanne, les sols sont blanchis à Romanel-sur-Lausanne.

30 août 1955 - Furie matinale

Dès 5 heures du matin de nombreux orages se déchaînent dans la contrée, notamment à Fribourg et à Châtel-Saint-Denis. D'autres orages sévissent vers 8 heures à Orbe et à Yverdon, avec un tonnerre "furieux".

Il tombe 54.1 mm à Genève.


30 /31 août 1955  - Soirée et nuit orageuses

Gros orage dans la nuit sur Genève. La pluie tombe avec une intensité de 180 mm/h à deux reprises; il y a de nombreux cas d'inondations en ville mais aussi des dégâts de foudre.Les orages sévissent aussi à Nyon et à Lausanne.

31 août 1955 -  à 16 h nouvel orage sur Genève avec à nouveau des pluies diluviennes. Le cumul de pluie est de 70 mm à Genève pour cet épisode.

 

4 septembre 1955 - Tornade dans le Jura neuchâtelois

Violents orages dans le Jura neuchâtelois et bernois; il se produit une tornade à Rochefort; avec l'orage, un torrent de boue coupe la route de la Tourne.

 

5 septembre 1955 - Nouveaux orages dans le canton de Neuchâtel; à Cressier la grêle hache les cultures.

9 septembre 1955 - Bref et violent orage à Lausanne; par ailleurs, il tombe 36.3 mm à Genève.

14 au 16 septembre 1955 - Froid ! Le 15 il ne fait pas plus de 11.5°C à Genève et 14.2°C à Lyon.

 

6 octobre 1955 - Violente bourrasque sur le Léman, par flux de nord-ouest.

3 au 10 novembre 1955 - Doux !  La douceur est extrême à Lyon du 6 au 8 novembre avec trois maxima supérieurs à 20°C. Le 7 novembre il fait même 22.9°C !

 

19 au 28 novembre 1955 - Froid. Les gelées sont fréquentes.

Le 27 novembre il fait -10.0°C à Ambérieu.

 

10 au 30 décembre 1955 - Douceur persistante !  Le 16 décembre il fait 15.4°C à Lyon.

29 décembre 1955 - Tempête. Les rafales atteignent 132 km/h au Chasseron et 105 km/h à Lausanne.

Posté par rodac à 21:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,