Après un début de semaine splendide regorgeant de soleil, le risque orageux s'accroît pour la fin de la semaine.

 

Jeudi 12 juillet est la première journée à surveiller. Cependant aucun nuage menaçant n'est apparu. Les orages sont restés derrière les Alpes, principalement sur le Piémont et la Lombardie.

 

Vendredi 13 juillet la chaleur s'accentue, il fait 30.1°C à Genève, 31.9°C à Sion.

Les cumulus restent discrets sur les reliefs en journée.

Ce n'est qu'en soirée que les nuages se font plus nombreux. Des bancs de stratocumulus d'allure quelque peu instable recouvrent une partie du bassin lémanique.

20180715 003

 

Mais là aussi pas d'orages pour la région lémanique. Un orage se produit loin à l'est en Suisse centrale.

Il y a aussi des orages dans le midi toulousain, ainsi que près du pays Basque.

 

Samedi 14 juillet, le risque orageux s'accroît par rapport à la veille.

Cependant, les modèles sont souvent timorés; la situation ne sera pas évidente à appréhender.

Le matin est déjà chaud (Tn 19.5 sur ma sonde à Prilly), avec de nombreux cirrus et des cumulus à base élevée, avec un ciel bleu un peu turquoise.

20180715 009

 

A noter que durant la matinée, une importante masse nuageuse recouvre presque toute la Provence.

 

Vers 13 heures, une zone de pluie stratiforme affecte la région de Lyon à Chambéry. Le flux orienté presque ouest la fait passer au sud du Léman.

Le ciel se couvre temporairement (ciel très blanc), avant le retour du soleil.

Durant l'après-midi, il fait très chaud et des congestus font leur apparition un peu n'importe où, dans un ciel parsemé de nombreux cirrus.

Vers 18 heures, il y a des bancs de stratocumulus à l'aspect souvent déchiqueté.

Vers 19 heures, les orages ne sont pas si loin ! Une cellule active sévit près d'Annecy, alors que d'autres orages affectent la région lyonnaise.

20180715 014

 

Vers 20 heures, vers l'ouest les nuages ont toujours une allure "poussiéreuse".

20180715 017

 

Plus au sud-ouest, le ciel est plus sombre, notamment derrière le Salève.

20180715 019

 

La question se pose: où se placer ? Les orages "lyonnais" en flux presque ouest pourraient arriver sur la région lémanique, mais risquent aussi de mourir avant. Je décide de me diriger vers l'ouest pour avoir davantage de chance de suivre leur approche, et de me placer vers Mont-sur-Rolle.

En route, j'aperçois que le ciel est assez noir et mamelonné au-dessus du Léman. Visiblement, une forte ascendance s'est mise en place. Vers 20 h 50, juste avant d'arriver sur le point de vue, je vois un mince filet gris filtrant la lueur crépusculaire, le ciel étant plus clair au nord-ouest sur le Jura. Visiblement une averse se met en place.

En quelques minutes, le mince filet se transforme en déluge ! C'est sous des trombes d'eau que j'arrive au point de vue... La température au thermo voiture a déjà chuté à 19°C !  Et autre mauvaise surprise, celui-ci est rendu inaccessible à cause de travaux ! Je dois placer la voiture plus bas et il est impossible de faire des photos depuis l'intérieur du véhicule...

Vers 21 heures, l'averse se calme, je peux alors sortir de la voiture et aller à pied sur le replat au-dessus. L'averse a gagné le Grand-Lac.

20180715 025

 

Par moment un flash intranuageux surgit dans le rideau d'averse. Une activité électrique des plus parcimonieuses.

Je ne serai pas tranquille longtemps. Dans mon dos, le paysage est à nouveau flouté. Très vite, je vais à nouveau prendre la flotte ! Et ça ne manquera pas ! Vlache !

Je quitte Mont-sur-Rolle pour me placer plus à l'ouest, à l'arrière du système. J'arrive à Bassins où j'avais repéré en 2010 un joli point de vue dans le jardin de l'église. Le temps est sec à Bassins. Mais impossible de se garer à proximité. Je me gare un peu plus loin pour faire une photo de la situation, à 21 h 30.

20180715 030

 

L'averse s'est éloignée en direction du Grand-Lac. Il y a des bases bien sombres et menaçantes à l'arrière. Je poursuis ma route et me dirige vers Saint-George, où j'avais aussi repéré un point de vue en 2010. En route, j'aperçois un éclair internuageux près des Voirons.

Arrivée à Saint-George vers 22 heures. La nuit tombe, les bases nuageuses sont toujours menaçantes.

20180715 031

 

Mais l'activité électrique est uniquement intranuageuse. Des flashes éclairent la structure en 2 endroits différents. Les orages sont déjà loin "dans le dos" et s'éloignent rapidement vers l'est.

Ne voyant rien de concret arriver l'ouest, je décide de rentrer, en m'arrêtant au passage à Saint-Sulpice.

Plus aucun éclair... Petite consolation avec le feu d'artifice tiré à Évian, dont le bruit est très perceptible à Saint-Sulpice...

20180715 036

 

à 23 heures l'orage se déchaîne près de Berne.

Par la suite, j'ai vu grâce aux photos des collègues qu'un impact très puissant était tombé très près de la corniche à Chexbres, un autre point de vue très prisé par les chasseurs d'orages. ça a bien dû secouer là-bas...

 

Les orages ont éclaté dans la soirée et la nuit en de nombreuses régions; bien électriques en Languedoc, présents aussi en Lorraine et en Île de France.