Un changement de temps se profile...

Le marais barométrique, après avoir "régné" sur l'Europe occidentale pendant près d'un mois, tire sa révérence. Un creusement dépressionnaire vigoureux se met en place sur le Portugal, avant de migrer vers les Alpes et le Golfe de Gênes.

 

Dimanche 10 juin, une poussée d'air chaud s'effectue à l'avant de ce système.

La chaleur s'accentue par rapport à la veille. En matinée, le ciel est souvent "blanc", avec d'épais voiles d'altitude.

Durant l'après-midi, le soleil est plus généreux. Des cellules orageuses éclatent sur le nord du Jura, et se dirigent rapidement vers Bâle. Ailleurs, les cumulus reste plutôt discrets.

20180610 008

 

Vers 18 h, d'autres orages sont présents, mais très loin à l'ouest, entre le massif central et l'ouest lyonnais, dans un flux de sud-sud-ouest.

Vers 18 h 30, il y a une petite averse au sud du Léman. L'ambiance est très sableuse et la teinte très jaunâtre !

20180610 012

 

Vers 21 h 30, les nuages sont plus nombreux vers le sud-ouest, d'aspect compact. Difficile à dire s'il y aura de l'orage ou pas dans le secteur...

20180610 015

 

Un orage fort mais de très brève durée a touché le Bugey et une partie du Jorat vers 21 heures. L'étalement de l'enclume à la tombée de la nuit est bien visible à l'ouest.

Mais intéressant et cette autre cellule qui se situe à 21 heures, plus au sud, sur le nord de la Lozère.

20180610 018

Il s'agit d'un orage supercellulaire avec une incroyable durée de vie: formée en Espagne près de Valence vers midi, elle est partie vers le nord, franchissant les Pyrénées, passant à l'est de Toulouse et abordant le massif central. Vers 22 heures, elle est sur Le Puy, vers 23 h à l'ouest de Saint-Etienne, vers 23 h 30 à l'ouest de Lyon. Cet orage finira sa course dans la Bresse.

Je n'ai pas pu observer de flash provenant de cet orage, certainement à cause de l'ambiance sableuse et de la brume sèche.

 

Vers 2 h du matin, un autre orage sévit près de Chambéry, lâchant sur place quelques impacts fracassants.

 

Lundi 11 juin, le risque orageux est nettement plus marqué pour la région lémanique. Un avis d'alerte (niv. 3) est par ailleurs lancé par Météo-Suisse.

Le matin est très doux, il fait déjà 20.4°C à 7 h 15. En revanche, le ciel est bien couvert, avec même quelques gouttes "sableuses".

20180611 003

 

Une vaste zone de pluie remonte par le sud, et va concerner largement la région lémanique.

20180611 004

 

Il pleut de 10 h à 14 h à Lausanne, parfois de manière soutenue. En progressant plus loin vers le nord-est, cette zone de pluie prend un caractère même localement orageux.

Après 14 heures, le ciel se dégage assez rapidement et le soleil reprend ses droits.

De nouveaux orages s'organisent plus au sud. Les Cévennes sont principalement concernées, mais un orage localisé bref mais violent frappe le Nord de l'Isère.

20180611 006

 

Vers 18 h, l'enclume provenant de l'orage provenant du nord-Isère se devine, avec par devant de nouvelles convections.

20180611 008

 

Sur le Chablais, par contre, les cumulus ne se développent guère; il restent assez bas, avec de sommets facilement échancrés.

20180611 009

 

Un peu plus tard, j'aperçois un arc-en-ciel sous un cumulus en dissipation:

20180611 016

 

L'aspect du ciel ne laisse guère augurer une soirée ou une nuit orageuse...

Cependant, plus au sud, les orages se multiplient, et cela pourrait changer la donne, si le forçage parvient jusqu'à la région lémanique.

Peu après 20 h, une averse sans consistance touche la Vallée verte. Sur la droite, les bases nuageuses sont un peu sombres au-dessus des Voirons.

20180611 025

 

C'est toujours vers le Jura que les cumulus ont la plus belle allure.

20180611 027

 

Le forçage semble vraiment se mettre en place avec la multiplication de cellules orageuses.

20180611 030

 

Je décide donc d'aller vers Mont-sur-Rolle; arrivée sur place peu avant 21 h.

Encore quelques trouées de ciel bleu, mais le ciel se charge de plus en plus.

20180611 033

20180611 047

 

L'aspect des nuages est toujours peu engageant; les sommets nuageux semblent très peu élevés, les averses plutôt dispersées... On dirait des orages de mars !  Il y a malgré tout un peu d'électricité; un peu de tonnerre se fait entendre de temps à autre.

20180611 036

 

Un ciel nettement plus noir se profile de plus en plus vers le sud-ouest, vers 21h30, autour du Salève, qui n'est plus visible.

J'attrape les premiers canaux de foudre avec la cellule de déclenchement.

20180611 054

 

L'orage va s'approcher, mais pas aussi vite que je n'avais pensé. La nuit tombe peu à peu.

Les conditions de prises de vue ne vont pas être faciles, plusieurs averses vont me faire rentrer et sortir le matériel, loupant plusieurs éclairs au passage...

Vers 22 h, les pluies deviennent de plus en plus fréquentes, cette fois je reste dans la voiture. Les éclairs sont assez espacés, et parfois internuageux:

20180611 068

 

Il survient aussi quelques impacts, souvent noyés dans les averses.

20180611 070

 

A 22 h 15, j'arrive à attraper un impact bien plus net:

20180611 071

 

Et deux minutes plus tard, un très beau ramifié !

20180611 072

 

La pluie devient de plus en plus insistante. Un impact lointain tombé peu de temps après:

20180611 074

20180611 075

 

Un autre impact tombé à 22 h 32; l'orage se dirige peu à peu vers le Grand-Lac et vers Lausanne.

20180611 083

 

Je replace la voiture pour avoir la vue vers l'est, sur le Grand-Lac. Un autre impact ramifié tombe devant mon objectif à 22 h 40.

20180611 086

 

Puis il n'y aura plus que des flashes intranuageux, certes nombreux. La pluie tombe fort à Mont-sur-Rolle, mais je ne suis qu'en bordure du système; je vois bien que les pluies sont encore plus intenses plus loin.

A 23 h, l'orage est pile sur Lausanne:

20180611 104

 

C'est un véritable déluge qui s'abat sur Lausanne, un peu comme le début de la semaine dernière, mais cette fois avec encore plus d'intensité !

Il tombe 49.6 mm en moins d'une heure, et 40 mm en 10 minutes.

 

Il est 23 h 30 lorsque quelque séclairs internuageux font leur apparition. Les lumières lausannoises sont à nouveaux visibles. L'orage s'est éloigné sur les hauteurs du Jorat.

20180611 095

20180611 101

 

Après un intermède sec, la pluie se remet à tomber,  mais de manière bien plus modérée.

De retour à Prilly, j'ai pu constater qu'il y a eu de nombreuses branches cassées, et certains passages encore remplis d'eau.

 

 Voici quelques articles sur l'orage "historique" qui s'est abattu sur Lausanne:

 

Un violent orage provoque des inondations record en région lausannoise

Selon le site de Météosuisse, il est tombé 49,6 mm entre 23h00 et minuit à Lausanne. Une quantité d'eau record durant un laps de temps de dix minutes a également été enregistré: pas moins de 41 mm sont tombés, selon un relevé effectué dans une station située sur les hauts de Lausanne.

https://www.rts.ch

 

 

 

 

 

 

Quelques recherches dans l'historique m'ont permis de trouver quelques uns des plus forts orages qui ont touché la ville de Lausanne:

 

4 septembre 1841 - Une crue du Flon tue 9 personnes.

 

2 / 3 octobre 1888 - Des pluies diluviennes s'abattent durant la soirée, la nuit et le lendemain matin, avec un tonnerre fréquent. Le Flon, enterré depuis 1874, manque de peu  de provoquer une embâcle. La station du Champ-de-l'Air à Lausanne enregistre 91 mm en 24 heures. Genève est touché davantage avec 168 mm en 28 heures !

 

2 juin 1889 - Moins d'un an après, un orage exceptionnel s'abat en plein sur la ville. Il tombe 56 mm en 50 minutes, et 91 mm au cours de tout l'orage à la station du Champ-de-l'Air. Il s'était produit dans le secteur lausannois une "collision" entre le joran et la vaudaire provenant d'autres orages ayant éclaté plus tôt.

La crue du Flon cause davantage de dégâts que lors de l'orage d'octobre 1888, le cumul s'abattant en un laps de temps plus court. L'embâcle provoque une vague déferlante dans toute la vallée du Flon.

Le 14 juin, journée à nouveau très pluvieuse, il tombe 90 mm avec une température qui peine à dépasser les 10°C... La station du Champ-de-l'Air a enregistré un cumul de pluie exceptionnel de 283 mm durant ce mois de juin 1889.

 

2 juillet 1917 - Au cours d'un orage fortement localisé sur Lausanne, il tombe en 71.4 mm au Champ-de-l'Air (dont 64.8 mm en moins d'une heure), 72.3 mm à Montétan, et 31 mm à Pully.

 

31 mai 1951 - L'orage inonde complètement la ville; il tombe 59 mm au Champ-de-l'Air (dont 31 mm en 10 minutes) et 40 mm à Ouchy.

 

3 août 1963 - après l'orage, on a déclaré à Lausanne avoir "rarement vu autant d'eau".

 

18 septembre 1975 - Déluge de grêle sur la ville. Il y a une couche de 50 cm de grêlons à la place Pépinet.

 

19 juillet 1976 - Un orage stationnaire inonde complètement le centre-ville; il tombe 119 mm en 2 heures (19h15-21h15). La veille, dimanche 18 juillet, un autre orage stationnaire avait déversé 148 mm à Morges; l'autoroute avait été submergée par la crue de La Morges.

 

14 juillet 1994 - Les orages répétés et violents causent de nombreuses inondations, notamment à la gare. L'activité électrique est aussi d'une intensité exceptionnelle.

 

6 juillet 1996 - J'avais observé à Prilly, en fin de matinée, une pluie torrentielle aussi remarquable par son intensité que par sa durée.