Le centre dépressionnaire est toujours présent sur le Golfe de Gênes. Il amène toujours de l'instabilité par retour d'est, et pourrait cette davantage concerner la région lémanique.

Les modèles envisageaient une activité orageuse surtout en soirée et début de nuit, mais les actualisations du matin indiquent pour la plupart une activité nettement plus précoce.

 

Le matin, le ciel est très chargé suite aux pluies de la nuit, avec beaucoup de nuages bas, pouvant presque être "touchés du doigt".

20180515 018

 

Il pleut encore par moment.

Deux passages pluvio-orageux arrivent en matinée et à midi par le nord-est, ce qui fait que le temps reste bien maussade. Il y a eu de l'activité électrique plus au nord, notamment vers les Trois-Lacs.

Vers 13 heures, la pluie cesse enfin, mais le ciel reste bien couvert et la température reste bloquée vers les 12°C.

Il y a un ciel plus clair au sud-ouest.

20180515 023

 

Vers 15 h 30, on peut voir deux orages "divergents", celui de gauche semble très électrique et passe non loin de Berne.

Peut-être s'agit-il d'un storm-splitting ?

20180515 026

 

Vers 16 heures, le soleil fait enfin une apparition franche. La température se radoucit et l'ambiance devient lourde.

Vers 16 h 45, après une période de creux, cet orage reprend de l'activité à hauteur de Payerne.

Ces orages arrivant en flux de nord-est nécessitent pour la photo une "approche" particulière, ne serait-ce que par le choix des points de vue.

Je me rends à Denges, où la vue vers le nord et l'est est bien dégagée.

Avec le soleil dans le dos, les couleurs sont renforcées, tout comme le contraste.

20180515 035

20180515 047

20180515 052

20180515 077

 

L'activité électrique est en revanche très espacée; je ne suis parvenu à capturer aucun éclair.

L'orage semble s'étaler tout en perdant de son activité, je décide de rentrer. Au retour, il y a eu un gros impact isolé tombé juste à ma gauche.

 

A 17 h 30 il y a eu un séisme de magnitude 3, dont l'épicentre était situé près de Châtel-Saint-Denis. Je n'ai rien senti de particulier.

 

En début de nuit, deux cellules orageuses descendent des Vosges en direction de Besançon puis le nord de la Bresse. Les flashes sont visibles depuis chez moi.

20180518 005

Cet orage va occasionner de très fortes pluies sur la Franche-Comté, avec près de 150 mm à Sermange près de Dole (Jura).

 

Le ciel est bien étoilé, mais un tapis de brume recouvre les plaines, notamment vers Cossonay.

 

 

Mercredi 16 mai, un risque orageux est toujours envisagé.

Le centre dépressionnaire s'est décalé plus vers l'est, de ce fait le flux a tendance à basculer au nord-nord-ouest.

Le risque orageux est entrevu assez marginal à la mi-journée, pour se renforcer en soirée et en début de nuit suivante.

Au lever du jour, il y a un stratus bas très épais, on se croirait en novembre !

20180518 008

De plus, une vaste zone de pluie arrive par le nord et arrive sur la région vers midi. La pluie maintient une ambiance saturée et bien fraîche, puisqu'il ne fait que 13°C à 16 heures. Cette zone pluvieuse s'active en allant vers le sud et donne quelques coups de tonnerre entre Genève, Annecy et Chambéry.

Le soleil fait son apparition à 17 heures, dans une ambiance fraîche et surtout très vaporeuse. Les montagnes sont "inexistantes", complètement noyées dans la masse nuageuse.

Une zone orageuse partie des Vosges s'approche et descend en direction de Besançon, puis vire ensuite très à l'ouest, en direction de Chalon-sur-Saône.

En soirée les cellules orageuses perdent peu à peu de leur activité.

 

Jeudi 17 mai, le risque orageux devrait surtout concerner les massifs, entre le début de l'après-midi et la soirée.

Le matin, le ciel est plutôt dégagé, même si les montagnes sont presque invisibles, toujours cachées par de nombreux nuages bas. Il fait un peu frais avec une minimale de 8.9°C sur ma sonde.

Les cumulus restent modestes en début d'après-midi et prennent plus d'ampleur plus tard. La bise est assez sensible.

20180518 013

 

En soirée, il y a quelques cellules orageuses, localisées vers Dijon, Montbéliard et Schaffhouse, en flux de NNE.

 

 

Vendredi 18 mai, la configuration est à peu près identique, risque orageux isolé sur les reliefs en deuxième partie de journée jusqu'en soirée. Le centre dépressionnaire qui nous a influencés les jours précédent se trouve à présent sur la Pologne.

Le matin, le ciel est bien dégagé et il y a à nouveau des nuages bas accrochés aux montagnes.

20180518 015

 

Comme la veille, les cumulus restent modestes en début d'après-midi.

Vers 18 heures, il y a une convection marquée en direction du Chablais.

20180518 029

 

Il y a aussi une enclume bien étalée sur le Jura, en direction du nord. Il y aura un peu d'orage isolé notamment près des Dents-du-Midi, et aussi plus au sud, entre Chambéry, Grenoble et la Chartreuse.

 

Vers 20 heures, la convection est toujours présente sur le Chablais, bien qu'elle montre des signes évidents de faiblesse (sommets nuageux souvent vaporeux ou déchiquetés)

20180518 035

 

Au crépuscule, la convection persiste.

20180518 037

Cette convection va persister jusqu'en début de nuit, sans donner d'orage.

 

Parallèlement, une zone orageuse surgit assez tard plus loin au nord-est, non loin de Thoune. Les flashes sont visible du bord du lac.

20180518 041

 

Vers l'ouest, le ciel est bien dégagé avec la lune croissante bien visible.

20180518 056