Pendant quatre jours, je me suis rendu près de Berne pour participer à un tournoi d'échecs.

Je n'ai cependant pas oublié les orages, car une situation intéressante est attendue pour vendredi 11, et surtout samedi 12, avant l'arrivée la nuit suivante d'un autre front froid bien actif.

 

Vendredi 11 mai, un éventuel petit risque orageux d'évolution diurne est envisagé.

Après une journée bien grise, le soleil est de retour dès le matin, dans une ambiance un peu fraîche (ma sonde à Prilly a enregistré une minimale de 8.7°C).

En matinée, il y a quelques bancs d'altocumulus floccus.

20180513 009

 

La journée est très ensoleillée et la chaleur revient pour l'après-midi. Les cumulus restent bien modestes.

En soirée, il y a quelques bancs d'altocumulus d'aspect instable.

20180513 018

 

Au crépuscule, je fais un petit tour près du Bantiger. Il y a vers l'ouest des bancs de cumulus vespéraux.

20180513 036

 

Vers le sud, sur les montagnes de l'oberland, il y a de la convection crépusculaire, mais qui n'aboutira pas à de l'orage.

 

 

Samedi 12 mai, le risque orageux est nettement plus important, au vu du front froid qui s'approche et qui doit passer dès la nuit suivante.

Le matin, il y a à nouveau des bancs d'altocumulus floccus.

20180513 044

 

Comme la veille, le soleil est généreux et la chaleur bien présente.

Vers 15 heures, les cumulus ont encore une allure bien modeste:

20180513 064

 

Vers 16 heures, ça s'active le long du Jura avec l'éclosion de plusieurs cellules orageuses.

20180513 164

 

Vers 16 h 30 d'autres orages ont fait leur apparition autour de Berne. Un gros congestus est visible en direction du sud-est.

20180513 069

 

Je quitte Ittigen pour aller au point de vue que j'avais repéré l'an dernier à Ferenberg, tout près de la grande antenne du Bantiger.

Vers 17 h 30, l'averse orageuse sévit au sud-est et glisse de droite à gauche. Le tonnerre, très fréquent, est uniquement intranuageux.

20180513 071

 

Le soleil qui s'était caché commence à réapparaître à travers la masse nuageuse, alors qu'il pleut un peu sur ma position.

20180513 081

 

Au sud, en direction des montagnes, la convection ne paraît pas très organisée.

20180513 082

 

L'orage s'éloigne vers l'est. Je retourne à Ittigen pour me reposer un peu, avant une éventuelle autre sortie pour la soirée.

 

Sur le coup de 20 heures, ça s'active à nouveau. Un groupe de cellules orageuses touche l'est de l'arc lémanique et le Chablais.

20180513 165

 

Il y a eu pas mal de monde autour du Léman pour la photo, à ma grande satifsaction !

 

L'observation depuis Ittigen m'indique un ciel plus sombre en direction du sud. Je décide de repartir, cette fois pour le Belpberg, un superbe point de vue à 360° que j'avais découvert en 2015, une dizaine de km au sud-est de Berne.

Arrivée sur place à 20 h 15. Le ciel est effectivement plus noir vers le sud et le sud-ouest.

20180513 100

 

Le ciel est moins chargé vers l'est; toutefois il est possible d'apercevoir une cellule lointaine vers le Pilatus, et aussi des bourgeonnements isolés en direction du Brienzer Rothorn.

20180513 116

 

L'orage au sud-ouest s'approche assez lentement; l'activité électrique est très disparate et espacée. C'est donc avec beaucoup de chance que j'attrape un impact tombé à 20h 53 vers Guggisberg, au sud-ouest:

20180513 122

 

Une autre décharge, vers 21 h 15

20180513 131

 

L'orage glisse à l'ouest de manière assez dispersée; je peux apercevoir de temps en temps des décharges de plusieurs endroits différents.

Vers 22 heures la ville de Berne prend une rincée alors que je reste quasiment au sec au Belpberg.

Il y a de rares éclairs internuageux.

20180513 139

 

Vers 22 h 30, un nouvel orage éclate "dans le dos", au nord-est, en direction de l'Argovie.

Les éclairs, par moments fréquents dans les nuages, illuminent la structure cumuliforme.

20180513 144

20180513 153

20180513 155

20180513 157

20180513 158

 

Le vent souffle très fort par moment au Belpberg, au point que j'ai dû tenir le trépied en permanence !

Vers 23 h 10 l'orage s'éloigne. Ne voyant rien venir de nouveau à l'opposé, je décide de rentrer.

 

 

Dimanche 13 mai, le ciel est bien gris le matin comme à midi, mais les pluies sont très faibles, avec de rares averses.

 

20180513 162

 

Il fait encore plutôt doux, près de 15°C aperçus au thermo voiture.

De retour à Prilly dans l'après-midi. La température a chuté à 10-11°C. Cette chute de température en pleine journée, quasiment sans précipitation, rare au printemps ou en été, me rappelle l'épisode du 16 avril 2005.

Le ciel est très "blanc", avec les crêtes du Jura masquées de manière uniforme.

20180513 166

 

Un creusement dépressionnaire est en train de se produire sur les Alpes avant de se diriger vers le Golfe de Gênes.

Cela occasionne un impressionnant épisode neigeux sur le Massif central et les Cévennes: près de 60 cm au Mont-Lozère, 20 cm sur les hauteurs ardéchoises, 5 cm au Puy-en-Velay...

Cet épisode neigeux est tel que Météo-France a lancé une vigilance orange à la neige sur 4 départements ! (Lozère, Ardèche, Haute-Loire, Cantal). Une situation qui n'est pas sans rappeler le fameux épisode neigeux des 16 et 17 avril 2005.

Le Midi grelotte aussi: en plein après-midi, il fait à peine 7°C à Nîmes, 8°C à Montpellier, 10°C à Marseille... (épisode de mistral noir). Nice s'en sort "un peu mieux" avec 14°C... La neige tombe aussi très bas dans les Pyrénées, ou encore dans le Vercors (quelques cm sur les plateaux à 1000 mètres).

Les températures sont beaucoup plus élevées sur l'Allemagne et l'Autriche ou se produisent de nombreux orages, dans un flux de sud-est qui les dirigent vers la Belgique et les Pays-Bas.

 

 

Lundi 14 mai, le matin est très gris sur le Léman, avec des températures fraîches (minimale de 7.5°C sur ma sonde à Prilly).

Après quelques faibles pluies, le soleil fait son apparition. A midi, il fait encore bien frais, et le ciel a un aspect "de bise noire" avec des nuages très étalés.

20180515 002

 

Vers 14 heures, il y a davantage de ciel bleu avec des petits cumulus.

Comme la veille, la température est sensiblement plus élevée à Genève qu'à Lyon, ce qui est peu fréquent. En France, les 20°C ne sont atteints guère qu'en Bretagne.

Il y a un énorme contraste thermique en Europe centrale. Ainsi, au milieu de l'après-midi, en Allemagne, il fait 27°C à Hambourg, 23°C à Francfort, mais seulement 13°C à Stuttgart. Dans le Bénélux, il fait 25°C dans le nord des Pays-Bas mais seulement 12°C dans le sud de la Belgique. En Autriche, il fait 23°C à Innsbruck et à peine 12°C à Bregenz.

Vers 15 heures, une ligne d'orages bien électriques concernent l'Allemagne, comme la veille, en bordure de la masse d'air chaud. Cette ligne d'orage évolue d'est en ouest, mais fait quasiment du surplace en approchant de la masse d'air froid. C'est assez paradoxal de voir l'air froid à l'avant des orages et l'air chaud à l'arrière !

20180515 004

 

Grâce au soleil, il fait un peu plus doux sur le Léman, où on arrive à atteindre les 16°C, avant que le ciel ne se charge à nouveau par l'est.

20180515 011

Il fait encore très froid en Méditerranée; ainsi on peine à dépasser les 14°C à Nice, et il neige encore à 1200 m dans les montagnes corses.

En soirée, il pleut beaucoup sur le Léman. Les orages sur l'Allemagne se dirigent vers la Lorraine. Il y a un peu d'orage vers minuit du côté de Mulhouse.

 

A noter cette constatation insolite: pour la première décade de mai, Bastia a battu son record de plus faible ensoleillement avec 27 heures, et Paris a battu son record de meilleur ensoleillement avec 112 heures !