Nous sommes dans une situation de marais barométrique, avant l'arrivée d'un front froid actif attendu jeudi 10 mai au matin.

Un risque orageux plus marqué que les jours précédents est attendu, et peut-être déjà d'assez bonne heure.

Un peu d'eau ne fera pas de mal d'ailleurs. La nature avait pu "exploser" au mois d'avril grâce aux chaleurs et à des sols remplis d'eau. Mais à présent, c'est nettement plus sec surtout en surface. Il y a déjà des gazons jaunis.

Le modèle WRF se montre généreux en orages sur le Léman, mais essentiellement diurnes. Par contre, Arome et Cosmo voient une dégradation pour la nuit suivante arriver par le nord-est. Ce scénario persiste assez bien aux fils des runs.

 

La matinée est très ensoleillée, avec quelques cirrus. La chaleur s'installe assez vite, comme la veille.

Vers midi, la convection est déjà très importante sur le Jura !  Une très belle "muraille cumuliforme" coiffe une bonne partie de l'arc jurassien (assez similaire à la situation du 10 juin 2008).

20180508 017

20180508 018

 

En revanche, sur le Chablais, la convection est faible et mal structurée. Alors que la veille, c'était l'inverse ! (forte convection sur le Chablais et faible sur le Jura).

Durant l'après-midi, je n'ai pas pu trop m'occuper de la météo. J'ai pu simplement constater que le soleil, très présent en début d'après-midi, s'est caché dès 16 heures. Puis à 18 heures, j'entends le tonnerre gronder.

Il y a une petite cellule orageuse qui sévit sur les hauts de Lausanne. La voici, vu des hauteurs de Morges:

20180508 024

 

L'activité électrique est essentiellement intranuageuse.

Le flux orienté à l'est ramène cette averse vers la Côte.

Je me rends à Denges, un peu plus à l'est. Au passage je passe sous l'averse. Arrivé sur le point de vue, il tombe les dernières gouttes. La cellule, en désagrégation, continue sa route vers La Côte.

 

20180508 031

 

Vers 19 h je passe chez moi pour faire le point. 

Les orages sont pour l'instant assez éloignés, à l'ouest (Mâcon), au sud-ouest (Chambéry, Albertville), au nord-est (Schaffhouse, Vorarlberg).

Au crépuscule, il y a de nombreux nuages élevés, restes des orages de la journée.

20180508 039

 

Reste à voir s'il va se passer quelque chose pour la nuit.

A 21 heures, il y a une belle tour convective en direction de l'est, sur l'oberland Bernois.

20180508 047

 

Il y a un peu d'orage sur l'Oberland bernois, et un autre orage, bien actif, descendant du Württemberg vers Bâle et Aarau. Avec le flux orienté au nord-est, elle pourrait s'approcher mais c'est encore bien loin !

20180508 001

 

Il est 22 h 15 lorsque je décide de partir.

Je me rends d'abord à Denges, où j'ai une bonne vue vers le nord et l'est.

L'orage sur l'Oberland bernois ne donne plus signe d'activité. Par contre, je vois les flashes, très éloignés, de l'orage "argovien". Il lui faudra des heures et des heures pour arriver jusqu'au bassin lémanique... à moins que d'autres cellules se déclenchent plus en avant.

 

22 h 30: Je décide de monter un peu plus au nord, afin d'approcher un peu l'orage "argovien". En cours de route, j'aperçois soudainement des flashes bien plus forts. Je m'arrête à Oulens-sous-Echallens et aperçois effectivement des flashes bien plus lumineux que tout à l'heure. Très probablement une nouvelle cellule plus proche.

Je décide de monter encore un peu vers le nord.

 

23 h 35: j'arrive à Yverdon, au jardin des Rives, où la vue est très bonne, au bord du lac de Neuchâtel.

 

20180508 003

Le soir est calme, le lac est d'huile, il n'y a pas un chat.

J'aperçois les flashes provenant de deux endroits différents.

Face à moi, un orage sévit vers le Val de Travers, avec uniquement des décharges intranuageuses.

Mais un autre orage, à l'est, émet des flashes assez intenses. Je suis mal placé, car une forêt me bouche la vue vers l'est...

Je cherche avec difficulté un point de vue vers l'est. Je dois me résigner à traverser la ville d'Yverdon et trouver un point de vue un peu plus loin.

Ce n'est qu'avec difficulté que je trouve, à minuit pile, une vue un peu dégagée vers l'est, dans le secteur de Montagny-sur-Yverdon.

A 0 h 08 un puissant impact tombe devant moi !

20180508 012

 

Rapidement, l'orage se décale sur la droite et se "cache" de plus en plus derrière le bois. Il me faut trouver un autre point de vue.

Il est 0 h 25 lorsque je trouve un meilleur point de vue, bien dégagé vers le sud-est, toujours dans le secteur de Montagny-sur-Yverdon.

Quelques impacts tombent sous cet orage, qui se dirige de Payerne vers le Jorat puis sur le Léman, toujours en flux de nord-est.

20180508 030

20180508 031-2

20180508 033

 

L'activité orageuse se décalant vers le Léman, je décide de repartir vers le sud.

Arrivée à 1 h 10 à Oulens-sous-Echallens. Il y a quelques impacts sur le Jura.

20180508 035

 

Nouveau déplacement vers le sud, arrivée à Denges à 1 h 35. Il tombe quelques gouttes, et les sols sont bien trempés. Le secteur a pris une belle rincée dans la dernière heure !

 

Il y a toujours de l'orage le long du Jura:

20180508 040

 

 

20180508 041

 

Mais il y a des flashes dans mon dos ! Une nouvelle cellule est en trein d'éclore sur le Haut Léman. Celle-ci devrait se décaler en direction d'Evian si le flux de nord-est se maintient.

Arrivée à 2 heures à Saint-Sulpice, où je peux suivre à loisir l'orage sur le lac.

Les éclairs sont d'abord uniquement internuageux:

20180508 046

 

20180508 047-2

 

Alors que cet orage semble peu à peu s'épuiser, un très bel impact tombe à 2 h 20 très près d'Evian !

 

20180508 049

 

Un zoom sur ce coup de foudre:

20180508 049crp

 

Un joli baroud d'honneur pour cette cellule, qui ne donnera plus d'activité.

 

Mais à l'opposé, sur le Jura, ça flashe à nouveau !

Retour à 2 h 40 à Denges, pour avoir la vue sur le Jura.

Quelques jolies décharges:

 

20180508 055

20180508 057

20180508 062

 

L'orage s'éloigne en direction des hauteurs du Pays de Gex. A 3 heures il est encore possible d'apercevoir des flashes.

Une chasse à l'orage fort sympathique, même si elle m'a occasionné de nombreux déplacements...