Depuis plusieurs jours, cette journée du 4 avril est à surveiller. Un front froid très actif est attendu dans l'après-midi, accompagné d'une forte instabilité qui pourrait éventuellement perdurer jusqu'en soirée.

 

Lundi 2 avril, alors qu'il était attendu une journée très ensoleillée, les nuages d'altitude se font particulièrement insistants. Le foehn se lève dans les vallées alpines, pour perdurer près de 48 heures.

 

Mardi 3 avril, le ciel est une nouvelle fois bien chargé de nuages, mais l'ambiance est beaucoup plus douce. Il fait jusqu'à 15.6°C à Genève, mais 20°C à Bâle.

Le ciel a une teinte très jaunâtre, et une brume sèche est très perceptible lorsqu'on observe les montagnes.

20180404 026

Vers midi il fait très sombre et quelques gouttes de pluie chargées de sable salissent bien les voitures !

Des orages assez forts ont éclaté en soirée et en début de nuit sur la moitié ouest de la France, notamment dans la région de Périgueux.

 

Mercredi 4 avril, le temps est ensoleillé en matinée. Je relève une minimale de 7.9°C sur ma sonde à Prilly.

Le front froid est attendu en début d'après-midi sur le Léman.

Vers 8 heures il y a quelques altocumulus bourgeonnants.

20180404 027

 

Vers 9 heures quelques orages circulent du Cantal au Charolais.

Plus tard, vers 11 heures, des orages plus forts avancent le long des Cévennes en direction de Lyon. Puis d'autres orages apparaissent vers Bourg-en-Bresse et Lons-le-Saunier.

Vers 11 h 30, la frange nuageuse est bien visible vers l'ouest, avec une bordure de cirrus et des bancs étalés de stratocumulus gris.

20180404 036

 

12 h 15: L'orage éclate cette fois du côté d'Oyonnax, en étant assez actif. La frange nuageuse à l'ouest envahit peu à peu le bassin lémanique. Le soleil résiste encore un peu, il fait 17.6°C.

13 heures: Une nouvelle ligne d'orage vers Aix-les-Bains avance rapidement vers Annecy. Le ciel devient beaucoup plus chargé et chaotique sur la région lémanique.

Vers l'ouest, sur le Jura, l'aspect est peu engageant, un gris plutôt uniforme, avec des précipitations dispersées sur les crêtes.

20180404 040

 

Plus au sud, les bases nuageuses sont plus contrastées, en direction des Voirons:

20180404 042

 

Sur les hauts sommets du Chablais, ça s'active aussi:

20180404 044

 

Je décide de partir immédiatement pour Chexbres, sur la Corniche du Dézaley.

Mais tout va très vite, trop vite ! En route les bases nuageuses sont très noires:

20180404 052

 

J'arrive à la corniche à 13 h 40, il est déjà trop tard ! Le ciel a perdu son contraste pour un gris presque uniforme, et il pleut sans le moindre coup de tonnerre !

20180404 060

 

Mais je ne vais pas rentrer trop vite... Le flux étant très rapide, il y a peut-être une chance qu'un second front succède au premier.

Vers 14 heures, la pluie faiblit, le ciel redevient plus contrasté, assez lumineux au sud, et plus sombre à l'ouest. Je sors de la voiture et entends enfin un premier roulement de tonnerre très lointain... c'est mon premier de l'année !

14 h 15: La pluie a cessé. Une frange plus sombre se dessine en direction du sud-ouest, vers le Petit-Lac.

 

20180404 073

J'ai aperçu un éclair ! C'est un nouveau front orageux qui est en approche. Je place allors la cellule de déclenchement sur l'appareil. Le front s'approche mais les éclairs sont souvent noyés à l'intérieur du rideau d'averse.

La structure nuageuse est très belle à voir, avec un bel arcus.

20180404 078

 

La teinte de la base nuageuse est presque verdâtre. Le lac, quant à lui, a une intense couleur vert émeraude ! La nuit donne l'impression de tomber avant l'heure...

 

20180404 089

 

Il y a un peu de turbulence à l'avant du front:

20180404 093

 

Et voici, capturé avec la cellule de déclenchement, mon premier éclair de l'année 2018 !

20180404 100

 

Le rideau d'averse mange rapidement le paysage. Le front avance très vite. Plus que quelques minutes !

20180404 107

 

14 h 40: Les rafales deviennent de plus en plus violentes, et les premières gouttes tombent. Au moment ou je range le trépied, je tiens encore l'appareil braqué vers l'orage, et voilà ce que j'attrape !

20180404 108

 

Très vite je rentre dans la voiture, et voici la grêle ! Bien dense, mais de très courte durée, relayée par la pluie, et toujours de bonnes rafales.

Après un quart d'heure, ça se calme. La température a chuté de 17°C à 7°C !

Vers 15h 30, de nouveaux orages éclatent éclatent entre Chambéry et Annecy. Mais le flux orienté plus ouest va les envoyer plus au sud, vers les Aravis.

20180404 115

 

Mais les orages n'ont pas dit leur dernier mot !

Vers 18 heures, une ligne orageuse s'est formée sur le Charolais, et progresse en direction de la Saône.

Le front orageux est très actif, très électrique, et très linéaire. Vers 19 heures il franchit la Saône et progresse rapidement vers l'est:

20180405 008

20180405 009

 

Voilà qui est rudement intéressant pour la soirée ! Mais une question se pose... Avec le flux davantage orienté à l'ouest, le front devra franchir en travers le Jura, où les crêtes sont encore bien enneigées.

Vers 19 h 20, alors que le front est encore loin, une zone d'averses est bien visible sur le Petit-Lac.

20180405 011

 

Vers 19 h 40, cette zone d'averse va devenir un petit orage, lâchant au passage quelques éclairs.

Il approche très rapidement.

20180405 022

 

Je décide de repartir tout de suite pour Pully, au bord du lac, ou je pourrai observer l'approche du front principal.

En route, je passe sous l'averse de ce petit orage "avant poste". L'averse est violente, mais ne dure pas longtemps.

Arrivé à Pully à 20 h 15, il tombe les dernières gouttes, et le ciel à l'ouest est toujours assez contrasté.

Une nouvelle petite zone d'averse touche le Petit-Lac, encore bien à l'avant du front.

 

20180405 024

 

La nuit commence à tomber, et assez rapidement, j'aperçois les flashes lointains du front principal, très étendu. D'abord nombreux, il le deviennent de moins en moins... l'orage faiblit. De plus, la zone d'averse du Petit-Lac s'étend de plus en plus et masque du coup le front principal !

Finalement peu de captures d'éclairs:

20180405 043

20180405 049

 

Il est 22 h 30 lorsque je décide de rentrer, sous une pluie battante à laquelle se mêlent encore quelques rares coups de tonnerre.

 

Jeudi 5 avril, il pleut encore en matinée avant le retour du soleil et d'une température assez agréable.