La journée du vendredi 5 août était vue fortement orageuse par les modèles depuis plusieurs jours. Depuis notre "camp de base" en Maurienne le projet d'aller sillonner une journée la Plaine du Po se profilait de jour en jour.

Vendredi matin, pourtant, les modèles sont passablement en désaccord quant au risque orageux sur le Nord de l'Italie.

Depuis Saint Jean d'Arves les nuages matinaux ont une allure préorageuse:

20110807b729

La décision est prise. A 12 h 30, nous partons, avec deux voitures, direction l'Italie, par le (cher) tunnel du Fréjus. J'accompagne Fabien (Fab-Eure), Vincent (Flieg) et Henri Buffetaut.

En cours de route il y a ces irisations:

20110807b755

Une fois passé sur le versant italien, les congestus sont plus consistants. Il y a même une zone d'averses peu avant Turin. Nous entrons dans l'ambiance moite de la plaine du Po. La température dépasse les 30°C avec un bon humidex.

Il nous faut aller davantage vers l'est car c'est plutôt vers Milan et les Lacs que l'activité orageuse semble la meilleure. En cours d'après-midi des cellules sont déjà présentes sur le Lac Majeur.  Arrivés à hauteur de Novara nous partons vers le nord nous positionner près de Varese.

C'est alors que nous apercevons un imposant congestus, vers l'est:

20110807b828

20110807b839

Ce congestus devient très vite un cumulonimbus. Le bouillonnement convectif est très puissant. De plus une guirlande de congestus se forme sur son flanc arrière, ce qui va permettre sa régénération est une durée de vie assez longue.

Malheureusement nous constatons que si nous nous postons à Varese, nous serons beaucoup trop éloignés à l'ouest de cette cellule. Nous faisons demi-tour et partons plus à l'est, à Montevecchia, une colline située au nord-est de l'agglomération milanaise et à l'ouest de Bergamo.

Arrivés dans la petite ville de Cernusco Lombardone nous nous arrêtons pour acheter du casse-croûte pour la soirée. La cellule s'est considérablement étendue. Les premières averses sont là, et les premiers coups de tonnerre aussi.

20110807b856

L'ambiance est vraiment tropicale. Nous montons sur la colline de Montevecchia. Les couleurs très verdoyantes montrent que les pluies n'ont pas dû manquer ces dernières semaines sur la région:

20110807b870

Il y a encore quelques structures supérieures visibles lorsque nous sommes au sommet:

20110807b873

L'orage touche une vaste région juste à l'est de notre position, sur la plaine entre l'est milanais et Bergamo. Il est quasi stationnaire...

20110807b883

Plus au sud-ouest apparaît cet abaissement de la base nuageuse avec des "griffes":

20110807b882

La nuit tombe; l'orage est toujours là. L'activité électrique intranuageuse est remarquable, ça flashe sans arrêt avec un tonnerre en continu. Il apparaît aussi des éclairs intranuageux:

20110807b942

20110807b945

20110807b952

En fin d'orage je suis parvenu à photographier cet impact positif. Le tonnerre qui en a suivi a été très explosif.

20110807b959

Pour la suite, la pluie incessante rend difficile la prise de photos. Peu avant minuit nous décidons de rentrer. Les routes étaient parfois inondées, surtout autour de Milan.