1er janvier 1997 -Nouvel an neigeux

Après notre spectacle sur scène pour le réveillon, nous avons passé une nuit improvisée à Choëx, au-dessus de Monthey. Avant de rentrer sur la région lausannoise, nous nous arrêtons dans café, du côté de Vionnaz, ou nous avons improvisé toute une série de chansons, et mis une belle ambiance au passage !

Puis c'est le retour à la maison, les conditions sur les routes restent bien délicates...

Les premiers jours de l'année sont froids et neigeux. J'ai relevé jusqu'à 18 cm de neige à Prilly.

 

19970102

 

En plaine, le mois de janvier 1997 est un mois "sombrissime" !  Avec 4 heures de soleil pour tout le mois à Genève, c'est le mois le moins ensoleillé de tout le XXe siècle...

 

19 et 20 janvier 1997 - Très pluvieux. Il tombe 48 mm à Genève en deux jours.

 

5 février 1997 - Fortes pluies

Il y a une très forte averse en cours d'après-midi, puis à nouveau vers 21 heures. Il me semble avoir entendu le tonnerre vers 15 heures.

 

6 au 10 février 1997 - Le soleil fait mal aux yeux !

Quel changement incroyable ce matin du 6 février !  Après deux mois de temps sombre, gris et "crasseux" en continu, c'est un soleil éclatant qui se lève dans un ciel bleu pur et une atmosphère d'une limpidité extrême !  Cela donne vraiment l'impression de débarquer sur une autre planète !

Il y a un verglas terrible ce matin. Cette situation n'est pas sans me rappeler celle du 3 février 1990.

Du 6 au 10 février le soleil brille sans partage, l'atmosphère est totalement limpide jusqu'en plaine, et il n'y a pas le moindre stratus !

Le 10 février la température se radoucit sensiblement (14.9°C à Genève, 13.6°C à Lyon, 19°C à Saint-Etienne), à l'avant d'une perturbation.

 

13 février 1997 - Violente tempête à midi, avec orage

Le temps est venteux et doux dès le matin, mais le vent s'accèlère très brutalement vers 13 heures, avec une très forte averse et des coups de tonnerre.

Les rafales ont dépassé les 100 km/h en région lémanique. Cette brusque tempête a semé la pagaille dans toute la région.

 

19970213

 

20 au 26 février 1997 - A nouveau très doux. Les 15°C sont souvent atteint l'après-midi.

 

26 février 1997 - Il y a de violentes averses successives dans un vigoureux flux d'ouest; alors que je me trouve à mon cours d'informatique, à Lausanne. Je n'ai pas aperçu d'orage.

Il y a une rafale de 94 km/h à Ambérieu.

 

Mars et avril 1997 sont très ensoleillés et très secs; le temps est très doux dans la première quinzaine de mars; par contre, en avril, la bise très fréquente amène des nuits bien froides.

 

2 au 4 mars 1997 - Très doux ! Le 2 mars Il fait 19.6°C à Genève, et 20.8°C à Lyon, sous un grand soleil.

Le 4 mars il fait 22.6°C à Lyon.

 

12 et 13 mars 1997 - A nouveau très doux.

 

14 mars 1997 - Le temps devient menaçant dès la mi-journée, dans une ambiance douce. Seules quelques faibles pluies surviennent en soirée sur le Léman, sans orage observé.

 

18 / 19 mars 1997 - Chute de température

Le 18 mars la douceur prend encore du "galon", avec 21.8°C à Genève et 22.3°C à Lyon. Mais un front froid vigoureux approche.

Le ciel se charge en fin d'après-midi, en même temps qu'un vent sensible de sud-ouest se lève.

Le matin du 19 mars il y a quelques averses, parfois mêlée de grésil, sans orage, et la température chute à 5°C sous les averses.

 

28 mars 1997 - Averses

Après une nouvelle poussée de douceur, un nouveau front froid aborde la région ce jour de vendredi saint.

Le ciel est chargé dès le matin de nuages instables, puis des averses éparses surviennent sur le coup de midi sur le Léman, dans une ambiance très venteuse. La température chute en soirée.

Dans certaines régions de Suisse romande, les averses ont été beaucoup plus fortes.

 

11 / 12 avril 1997 - Incroyable chute de température dans la nuit !

La journée du 11 avril est très ensoleillée, et même chaude, avec 22°C l'après-midi.

En soirée, il y a au crépuscule quelques nuages à peine menaçants; il fait encore 15°C à 22 heures.

Grosse surprise le lendemain matin, à Prilly, sous un ciel tout bleu, il ne fait plus que 1°C !

La température a chuté de 14°C dans la nuit ! Je n'avais jamais une telle chute nocturne par ciel clair.

 

20 avril 1997 - Nouvelle chute de température

Alors que samedi 19 avril on frôlait encore les 20°C, ce matin du dimanche 20 avril voit le retour des flocons à basse altitude le matin, suivi d'une bise glaciale.

 

21 au 23 avril 1997 - Fortes gelées !

Il y a trois nuits de gel autour du Léman, le matin du 21 avril il fait même -5°C à Saint-Légier. Ces gelées sont assez désastreuses pour la végétation.

 

26 / 27 avril 1997 - la "mousson" !

De premières pluies arrivent tôt le matin du 26 avril. Après une journée plutôt sèche, les pluies reprennent de plus belle en soirée, et surtout dans la nuit du 26 au 27 avril. C'est le "déluge" à Lausanne, après deux mois de sécheresse !

Je n'ai pas entendu d'orage pendant ces fortes pluies.

Il y a eu de l'orage en Val de Saône.

 

28 avril 1997 - Le ciel est très menaçant en soirée, avec de fortes rafales suivi de forte pluie, mais sans orage entendu.

29 avril 1997 - Très brutale averse vers 21 h, mêlée de grêle, mais pas d'orage entendu.

 

3 et 4 mai 1997 - Chaud.

Il fait 25.3°C à Genève et 26.8°C à Lyon.

 

5 mai 1997 - Après un dimanche estival, forte bourrasque matinale, avec de fortes pluies, mais sans orage.

Dans la nuit précédente il y a eu un orage très électrique en Val de Saône.

 

6 mai 1997 - Forte bourrasque matinale, suivi d'un temps de traîne, avec à nouveau une forte averse en soirée, sans orage.

 

7 / 8 mai 1997 - Dans la nuit, la neige s'abaisse jusqu'à 800 m d'altitude.

 

9 mai 1997 - orage "tropical" mais ambiance glaciale !

La journée commence sous un ciel gris, des petites averses, un vent sensible d'ouest, et une température de 7°C.

La pluie devient plus insistante avec une première violente averse sur le coup de midi, puis un déluge entre 14 h et 16 h; la température en profite même pour chuter à 5°C...

Après une accalmie, voilà que le tonnerre se met à gronder !  Puis c'est un second déluge qui va s'abattre pendant trois heures "non stop" ! L'orage accompagne en permanence la douche céleste à raison d'un coup de tonnerre toutes les quelques minutes... Quelle curieuse ambiance que de voir tomber cette pluie "tropicale" alors que la température ne dépasse pas 7°C...

Au crépuscule, le déluge a cessé et le ciel laisse apparaître des trouées de ciel bleu, on pourrait croire que ça se calme enfin...

Que nenni !  Vers 22 heures, c'est à nouveau le déluge !  Pendant près de deux heures, ça ne s'arrête pas, à se demander comment il peut tomber tant d'eau du ciel...  Il y a à nouveau quelques coups de tonnerre.

Mon petit pluviomètre amateur a engrangé 69 mm sur la journée; le plus fort des pluies semble s'être acharné de Lausanne à l'est lémanique. Genève semble avoir été moins touché, avec 28.7 mm et une température maxi de 12.2°C, ce qui laisse augurer quelques éclaircies. Lyon s'en sort encore un peu mieux avec 8 mm et une maxi de 17°C.

Le lendemain, samedi 10 mai, le temps est bien plus clément, avec le retour du soleil !

L'étape du tour de Romandie a été particulièrement mouillée !

 

19970509

 

11 mai 1997 - Il tombe 25.6 mm à Lyon.

A Lausanne il pleut surtout la nuit du 11 au 12 mai. Je n'ai pas constaté d'orage.

 

16 mai 1997 - Orage de grêle sur le Jorat

La journée est très estivale, avec soleil et chaleur. Dès la mi-journée, les cumulus fleurissent sur les reliefs et deviennent vite imposants.

Vers 19 heures, alors que je me rends à Cugy, au-dessus de Lausanne, je vois un nuage très noir surplomber tout le Jorat; je préfère faire demi-tour. Sur le chemin du retour, l'orage s'étend et j'essuie même quelques gros grêlons, avant de m'éloigner un peu du système.

La région de Prilly et de Lausanne est restée en marge, avec seulement de petites averses.

 

18 mai 1997 - Très forte pluies de 6 h à 13 h, sans orage entendu.

20 mai 1997 - Le temps est menaçant dès midi, puis des averses parfois fortes se succèdent de 13 h en fin de soirée, sans orage entendu.

 

24 mai 1997 - Après une matinée très ensoleillée, le ciel se charge en début d'après-midi, et tourne à l'orage dès 15 heures. Il s'en suit de fortes pluies continues. Le tonnerre gronde jusque vers 17 heures, mais la pluie persiste pratiquement jusqu'à minuit.

25 / 26 mai 1997 - Il y a un faible orage vers 21 heures, accompagné d'une forte averse. Plus tard dans la nuit, j'aperçois des flashes témoignant de l'activité d'orages lointains.

 

1er juin 1997 - Après 6 jours de plein soleil, le temps est très maussade ce 1er juin et il ne fait pas plus de 11°C à Prilly.

Les maximas sont de 12.9°C à Genève et 12.4°C à Lyon.

Il tombe 18.1 mm à Genève.

 

3 juin 1997 - Il fait lourd en journée, il y a quelques fortes averses en début de soirée, mais sans orage entendu.

 

7 / 8 juin 1997 - Orages en série dans la soirée et dans la nuit - Panne d'électricité !

La journée est très estivale. Vers 17 heures le ciel est très serein et les nuages bien peu menaçants.

Vers 18 h, alors que je me trouve à Saint-Légier, les cumulus gonflent très nettement vers l'est, au-dessus des montagnes, et peu de temps après le tonnerre commence à se faire entendre. L'orage prend suffisamment d'ampleur pour amener quelques brèves averses au-dessus de la maison... Puis il s'éloigne quelque peu.

Plus tard dans la soirée, je me rends à Cugy, au-dessus de Lausanne, où se déroule une soirée karaoké, dans une salle villageoise.

Quand la nuit est tombée, je constate qu'il y a un nouvel orage, et que c'est le déluge ! Des éclairs tombent parfois bien près, puis d'un coup c'est le noir ! L'orage vient de provoquer une panne d'électricité !

Plus tard dans la soirée, une fois rentré à Prilly, voici que l'orage frappe pour la troisième fois, vers 3 heures du matin. De brèves et fortes averses et de bons claquements.

Ainsi s'achève une nuit bien chargée en orages.

Il y a eu de forts orages aussi autour de Fribourg, avec quelques inondations et aussi quelques dégâts de foudre.

 

8 / 9 juin 1997 - Orage avec courants opposés

Le dimanche 8 juin, après la nuit d'orage, le soleil brille généreusement, jusqu'à la formation de nouveaux orages en soirée.

Alors que j'ai invité la famille à manger chez moi, à Prilly, vers 19 heures, il y a un orage en direction du lac. Alors que les nuages vont du sud-ouest vers le nord-est, le vent souffle exactement à l'opposé, venant du nord-est, comme la bise. L'orage amène une activité plutôt modérée, deux brèves averses à Prilly.

Vers minuit, il y a encore quelques éclairs lointains.

 

11 juin 1997 - Orages lointains et ambiance tropicale en soirée

 

Il fait déjà 21°C à 7 h le matin à Prilly. La température minimale est de 20.4°C à Lyon.

Il fait jusqu'à 30.3°C à Genève et 31.5°C à Lyon.

Après une journée particulièrement chaude et lourde, et alors que je me trouve à La Tour-de-Peilz, j'aperçois en soirée, entre 21 h et 23 h, quelques éclairs témoignant d'orages lointains, souvents brefs mais très beaux à voir, sous une chaleur moite. Les structures nuageuses la nuit sont splendides.

 

12 / 13 juin 1997 - Un orage nocturne  "rondement mené" !

Vers 2 heures du matin, un violent orage passe rapidement sur la région lausannoise, avec une violente bourrasque et de gros coups de foudre. Un orage "rondement mené".

13 / 14 juin 1997

Après la nuit d'orage, il fait assez beau le matin, mais le ciel se couvre dès midi. Un faible orage éclate vers 13-14 h, avec une averse et un bon coup de vent.  Dans la nuit suivante il y a quelques coups de tonnerre

14 juin 1997 - Orage avec violente averse et quelques coups de tonnerre à midi.

 

21 juin 1997 - Grandes eaux pour les fêtes de la musique !

La journée du 21 juin est très grise avec quelques petites averses, il ne fait pas plus de 16°C.

Dès 18 heures, les eaux du ciel se libèrent subitement... Une pluie diluvienne et continue, accompagnée de quelques coups de tonnerre, arrose toute la région toute la soirée et la nuit !

Un véritable copier-coller de l'année précédente ! les Fêtes de la musiques sont à nouveaux noyées sous d'énormes pluies orageuses suivi à nouveau d'une fraîcheur hors-saison...

Il tombe 47.2 mm à Chambéry, 57.4 mm à Lyon et 68.1 mm à Genève !

 

20170529 003

 

 

Fin juin / début juillet 1997 - Temps pourri

La goutte froide prend un malin plaisir à "tournicoter" pendant 17 jours sur l'Europe occidentale !

La météo est exécrable; du 20 juin au 6 juillet le mercure ne parvient presque jamais à atteindre les 20°C et il tombe au total 186.8 mm de pluie à Genève et 155.0 mm à Lyon...

La goutte froide se déplace ensuite en Europe de l'Est où elle reste très active, au moins jusqu'au 11 juillet; il y a de grosses inondations en Autriche, Allemagne, Tchéquie, Slovaquie et Pologne.

 

22 juin 1997 - Ciel de traîne. Après une averse, vers 21 heures, il y a un arc-en-ciel très coloré à Saint-Légier.

26 / 27 juin 1997 - Très fortes pluies la nuit, sans orages entendu, dans une ambiance très fraîche.

29 juin 1997 - Ce dimanche il y a un orage de masse d'air froid, vers 20 heures, sur le Haut-Lac. A Saint-Légier il y a eu une bonne bourrasque, mais certaines régions ont eu de la grêle.

30 juin 1997 - Il tombe 63.4 mm  à Lyon.

4 juillet 1997 - Il y a quelques petits coups de tonnerre dans une ambiance très maussade et une température de 14°C en plein après-midi.

6 juillet 1997 - La goutte froide s'évacue très lentement en direction de l'Europe centrale et les premières éclaircies reviennent par l'ouest. La goutte froide n'en n'est pas moins active et va provoquer des inondations catastrophiques en Autriche, en République tchèque et en Pologne.

Il se produit une probable tornade à Urtenen-Schönbühl (Berne).

 

14 / 15 juillet 1997 - Violent orage dans l'après-midi

Le ciel est couvert dès le matin du lundi 14 juillet, avec de rares éclaircies.

Vers 14 heures, un fort orage sévit brusquement à Prilly. Les coups de tonnerre se font entendre avec un ciel devenant noir, puis rapidement suit une violente bourrasque et une averse diluvienne de près d'une heure.

Plus tard dans l'après-midi, ça se calme et le temps redevient même très ensoleillé.

Dans la nuit, vers 23 heures, il y a une brève averse, sans orage.

Enfin, plus tard dans la nuit, vers 2 heures, il y a une autre averse, mais cette fois avec quelques coups de tonnerre.

Il tombe 24.1 mm à Genève.

 

17 juillet 1997 - Déluge inouï à Prilly !

Au lendemain d'une très chaude journée, la matinée du jeudi 17 juillet est assez nuageuse, puis le soleil revient avant midi, dans une ambiance bien lourde.

Vers 14 h 30, alors que je suis au job, je m'aperçois que le ciel est couvert, mais ne paraît pas si menaçant. Puis vers 15 heures, il commence à pleuvoir.

Au départ c'est une petite pluie fine, mais en l'espace de deux minutes la petite pluie va se transformer en pluie tropicale, d'une intensité inouïe ! La visibilité est réduite à néant, et très rapidement la route qui passe juste devant se transforme en rivière, avec 30 cm d'eau; les trottoirs sont submergée.

Un impact de foudre s'abat à environ 400 mètres; le déluge dure un quart d'heure avant de s'arrêter. Cet orage subit a eu pour conséquence d'inonder complètement la cage de l'ascenseur...

Mon petit pluviomètre a enregistré 35 mm tombés pendant ce quart d'heure.

Genève semble avoir été moins touchée par les orages, avec seulement 8.6 mm.

 

18 juillet 1997 - Très maussade

Un peu d'orage gronde vers 6 heures du matin avec une abondante pluie. Le soleil est bien rare le matin, puis les pluies prennent le dessus dès midi. Un peu de tonnerre gronde à nouveau vers 17 heures, avec une température d'à peine 13°C.

Ce temps très maussade marque la genèse d'une nouvelle goutte froide qui va à nouveau prendre le chemin de l'Europe cantrale, provoquant de nouvelles inondations en Pologne, dans l'Est de l'Allemagne et en République tchèque. L'Oder est en crue.

 

20 juillet 1997 - Le matin est très frais, mais le retour du soleil fait remonter un peu la température... et l'instabilité !

Alors que je me trouve à Saint-Légier, vers 19 heures, il y a un petit orage accompagné de rafales et de quelques averses, la température rechute à 13°C.

 

22 / 23  juillet 1997 - Orage en fin de nuit

Vers 5 heures du matin le tonnerre se met à gronder à l'approche d'une perturbation pluvio-orageuse. Il y a un ou deux bons coups.

Peu après, vers 6 heures, la pluie s'installe durablement avec les derniers roulements; la pluie persiste jusqu'en début d'après-midi, avant un très rapide retour du soleil dans une atmosphère trempée...

 

24 / 25 juillet 1997 - Violent orage nocturne sur le Haut-Lac, débordement de la Veveyse

Dans la nuit, j'entends à peine le tonnerre à Prilly, mais les orages sont violents sur le Haut-Lac, notamment sur les hauteurs de Vevey et de Montreux.

Les pluies très abondantes font déborder la Veveyse, qui charrie entre autres de nombreux troncs d'arbres sur le lac.

19970725

 

 

Août 1997 est très chaud. La chaleur persiste surtout du 3 au 27 août.

 

5 août 1997 - Violent orage sur le Haut-Lac avec grêle

Alors que je me trouve à Zermatt, où le temps est légèrement orageux, il m'a été rapporté que l'orage a été très violent sur la région de Vevey et Montreux, avec de la grêle.

La Veveyse est une nouvelle fois très grosse.

 

6 août 1997  - Alors qu'à Zermatt, le temps est plutôt couvert, mais sec, de nouveaux orages sévissent autour du Léman, notamment sur le Chablais vaudois; la route Lavey-Morcles est coupée, et l'Avançon déborde.

 

7 août 1997 - De retour de Zermatt, je me trouve l'après-midi près de Lausanne. Vers 17 heures il y a un orage sur le Jura, qui "reste à distance", mais que j'entends bien tonner.

Plus tard, je me dirige vers Vevey, il y a un orage assez fort qui arrose tout le Haut-Lac, avec de bons coups de tonnerre.

Durant ces trois derniers jours, Genève est resté plutôt à l'écart des orages, avec seulement 1 mm le 5, 0.2 mm le 6 et 0.3 mm le 7.

 

8 août 1997 - Bien que je n'aie pas entendu d'orage, les cumulus sur les reliefs sont colossaux l'après-midi.

10 août 1997 - Il fait 34.6°C à Lyon.

11 août 1997 - Alors que je me trouve près de Puidoux pour un enregistrement en studio, il y a quelques orages isolés vers 16-18 h, puis à 22 heures.

 

12 août 1997 - la rencontre des courants ascendants

Je profite d'une journée de repos pour faire une excursion sur les Hauts de Montreux. Du col de Jaman, je monte jusqu'à la Cape-au-Moine. La crête est très étroite, à la manière du faîte d'un toit.

Les cumulus, qui collent très bas aux montagnes, remontent les pentes sous de puissants courants ascendants; je vois ces nuages remonter la pente à une vitesse d'au moins 40 km/h, sur les deux versants de la montagne. Quand les deux courants se rencontrent, je vois la masse nuageuse tourbillonner plus haut.

 

13 août 1997 - Orage en flux de nord-est

Après une très chaude journée, un petit orage passe sur la région lausannoise, en arrivant par le nord-est, ce qui est peu habituel. L'orage apporte une brève et forte averse.

 

16 août 1997 - Nouvel "orage de bise"

Comme le 13 août, il y a un nouvel orage provenant par le nord-est; mais celui-ci passe assez loin.

17 août 1997 - Le tonnerre gronde au loin à plusieurs reprises dans la journée, vers 8 h 30, 11 h 30 et 17 heures. Il y a de nombreux développements cumuliformes.

 

24 août 1997 - Il fait 33.9°C à Lyon.

 

25 août 1997 - Orage en soirée

Le matin le ciel est tout bleu, sans aucun nuage précurseur d'orage.

Le ciel se charge progressivement dans l'après-midi, voilant le soleil.

Un orage assez faible éclate vers 18 heures, avec quelques bonnes rafales et quelques averses, sans grande violence.

 

27 août 1997 - Il tombe 20.6 mm à Lyon.

 

28 août 1997 - Front froid actif... sans orage

La pluie arrive très tôt le matin, timing bien défavorable pour avoir de l'orage.

Les averses s'intensifient le matin, puis la pluie devient régulière jusqu'à l'après-midi. La température a chuté de 18°C à 13°C.

Le soleil revient en début de soirée, avant la formation d'un front secondaire: une brève et très forte averse vers 21 h, mais sans orage.

Il tombe 24.8 mm à Genève.

 

1er / 2 septembre 1997 - Flop orageux

La journée du 1er septembre est ensoleillée et chaude, avant l'arrivée d'un front froid prévu pour la nuit. Le ciel se couvre dès le début de l'après-midi, limitant la progression de la température.

Les nuages ne sont pas menaçants et n'ont pas un aspect orageux. Dans la nuit suivante il n'y a que quelques pluies, sans aucun orage.

 

2 septembre 1997 - Le ciel est menaçant en soirée, bien noir, il y a ensuite de bonnes averses, mais sans orage entendu.

 

5 / 6 septembre 1997 - Arrivée des orages dans la nuit

Le vendredi 5 septembre est une superbe journée ensoleillée et très chaude. La soirée est très sereine, sans le moindre nuage.

Ce n'est que tard dans la nuit que ça commence... Les premiers éclairs sont visibles au loin vers 3 heures du matin.

 

6 / 7 septembre 1997 - Journée lourde et orageuse

Un orage bien plus fort frappe la région lausannoise le matin du 6 septembre, à 6 h 40. Gros coups de tonnerre et très fortes averses.

Un second orage, moins fort, retentit à 9 heures, avant l'arrivée d'un chaud soleil.

L'après-midi est ensoleillée et trps lourde.

Des orages se forment sur les reliefs au cours de l'après-midi, sans grande conséquence.

En début de nuit, alors que je me trouve à Vevey pour un concert, j'aperçois au loin les flashes d'un orages lointain en approche. Cet orage, garni de très beaux éclairs, va rapidement passer sur Vevey apportant une brève et forte averse au passage.

En fin de nuit, je suis brutalement réveillé par un unique mais très proche coup de foudre !

 


12 / 13 septembre 1997 - Soirée très électrique ! Coup de foudre inattendu à 300 mètres en marge d'un orage lointain

Ce vendredi 12 septembre, le temps est superbe, ensoleillé et très chaud. Cependant une puissante perturbation est en approche et des orages sont attendus pour la soirée et la nuit.

Le vent de sud-ouest se met à souffler dès la mi-journée, puis les nuages deviennent plus nombreux en début de soirée.

Vers 20 heures le ciel est entièrement couvert; alors que la nuit tombe, les premiers flashes commencent à être visible en direction de Genève. Un orage généralisé est en approche.

Je me mets sur mon balcon pour observer cette phase d'approche, très esthétique. Le front orageux grignote peu à peu le bassin lémanique.

Vers 21 heures, le front est à environ 10-15 km et s'approche toujours, avec des coups de foudre assez nombreux et aussi une activité électrique nuageuse assez débordante. Soudain, un coup de foudre unique vient s'abattre à 300 mètres seulement, juste devant moi, sur la gauche ! Un bel effet de surprise !

Dix minutes plus tard le front est au-dessus de moi, c'est l'averse diluvienne avec de nombreux coups de foudre souvent proches.

L'averse orageuse dure assez longtemps avec pas mal d'électricité encore par derrière. ça ne se calme vraiment que peu avant minuit.

Plus tard dans la nuit, il retentit encore quelques coups de tonnerre.

 

Il tombe 70 mm à Rivaz entre les 12 et 13 septembre, et 29.5 mm à Genève.

 

13 septembre 1997 - Après une journée assez pluvieuse et beaucoup plus fraîche, il y a quelques coups de tonnerre vers 22 h.

 

1er au 9 octobre 1997 - Il fait très chaud pour la saison.

6 octobre 1997 - Le temps est lourd dans l'après-midi et en soirée, avec même une averse. Je n'ai pas constaté d'orage.

 

7 octobre 1997 - Splendide orage estival en octobre

Les orages "marseillais" viennent déborder en région lémanique !

Le début de ce mois d'octobre est d'une incroyable chaleur, on se croirait encore en été... Les températures rappellent un peu celle de début octobre 1985.

Ce mardi, il y a quelques averses tôt le matin, entre 6 h et 8h, sous un ciel très menaçant. Puis le soleil revient avec du vent de sud-ouest, et un chaud soleil.

Vers 18 heures le ciel se charge et le temps tourne à la pluie, d'abord sans orage. Puis l'averse devient plus drue et un ou deux coups de tonnerre éclatent assez loin.

Une fois que l'averse cesse, c'est un magnifique spectacle convectif qui garnit la rive savoisienne du Léman. De multiples cumulonimbus se côtoient au-dessus des sommets chablaisiens. De splendides éclairs jaillissent de différents points, à la nuit tombante, un vrai spectacle estival !

Cette activité électrique se prolonge par ailleurs un bon moment. Un dernier orage arrive sur la région lausannoise vers 22 heures, apportant de bons coups de canon et une dernière averse diluvienne.

Une splendide soirée !

Il tombe 14.5 mm à Genève.

Les orages ont été nombreux dans le Midi, notamment autour de Marseille, les 6 et 7 octobre. Alex Hermant donne un récit de chasse à l'orage très détaillé dans son ouvrage "Traqueur d'orages".

 

9 octobre 1997 - Très chaud !  Il fait 27.7° à Lyon, et vers 22 heures, à Prilly, il fait encore 20°C !

Il fait une température minimale de 17.2°C à Besançon.

 

10 octobre 1997 - Très fortes pluies. Après une matinée encore chaude, de très fortes pluies sévissent entre 11 h et 17 h, sans orage entendu. La température commence à baisser.

 

12 octobre 1997 - Splendide arc-en-ciel  !

Alors que je me trouve à Saint-Légier, vers 18 heures, de fortes averses se succèdent dans une ambiance bien rafraîchie. Alors qu'il pleut encore à verse, le soleil rasant perce; un arc-en-ciel "plante son pied" dans le jardin même !

Je n'avais jamais vu un arc-en-ciel si lumineux, et surtout si proche !

 

19971012arcenciel

 

 

28 au 31 octobre 1997 - Très froid !

Le 29 octobre, il fait -5°C à Saint-Légier. Il fait -11°C à Saint-Laurent-de-Grandvaux (Jura).

Le 30 octobre, il fait -4.2°C à Lons-le-Saunier.

Le 31 octobre, il fait -7.2°C à Ambérieu.

 

6 novembre 1997 - Très doux ! Avec le foehn, il a fait 20°C en pleine nuit à Grenoble. Dans le Bas-Valais il fait jusqu'à 22°C !

8, 9, 11 et 12 novembre 1997  - Très fortes pluies sur la région lémanique

Le 9 novembre il se produit un outbreak tornadique sur l'ouest de la France (Vienne, Indre) avec 3 tornades F3.

11 décembre 1997 - Très violentes pluies en fin de soirée, avec une température très douce.

25 décembre 1997 - Noël au balcon, il fait 13.6°C à Genève, et la nuit est très douce.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer